Noritaka

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Noritaka

破壊王ノリタカ
(hakaiou noritaka)
Scénariste Hideo Murata
Dessinateur Takashi Hamori
Éditeur (ja) Kōdansha
(fr) Glénat
Prépublication Drapeau du Japon Weekly Shonen Magazine
Sortie initiale 1991 – 1994
Volumes 18

Noritaka (破壊王ノリタカ, hakaiou noritaka?, Le roi de la baston) est un manga de 18 volumes du scénariste Hideo Murata et du mangaka Takashi Hamori dont le premier tome fut publié pour la première fois au Japon en 1991.

Résumé[modifier | modifier le code]

Noritaka raconte l'histoire d'un jeune lycéen qui, dans les premières pages, est maigrelet, peu attirant (il se fait notamment surnommer "caca"), et amoureux d'une fille de sa classe (Nakayama). Et parce qu'elle lui dit détester les faibles, il décide, par désir de ne plus en être un et de l'impressionner (par son courage, sa force), d'apprendre les arts martiaux. Il rencontre alors Maruyama, qui lui enseigne le muay thaï. Et plonge dans un univers où chaque combat le fait rencontrer un adversaire plus fort que le précédent.

Le style du manga[modifier | modifier le code]

Noritaka appartient plutôt au genre comique: s'il est tourné vers l'action, il l'est encore plus vers l'humour né du quotidien d'un lycéen, notamment du rapport qu'il entretient avec les autres filles (généralement très belles) et garçons (ses amis ou concurrents). Toutefois, les nombreuses anecdotes historiques et les références aux champions ou aux styles de combat qui parsèment l'œuvre en font un hommage aux différentes formes d'arts martiaux évoquées (Muay Thaï, Boxe française ou chinoise, Free-fight...) au fil de la lecture[1].

Les personnages[modifier | modifier le code]

Les tomes[modifier | modifier le code]

  • Tome 1 : 8 avril, jour de rentrée des secondes: Noritaka Sawamura, 15 ans, fait son entrée au lycée. Il y rencontre la belle Nakayama. À la suite d'une dispute avec cette dernière (qui le traite de faible), Noritaka décide de rejoindre un club de kickboxing pour prouver qu'il est quelqu'un de fort. Il rencontre Maruyama qui va devenir son entraineur. Tout va bien jusqu'à ce que Nakaya (champion des poids moyens de boxe) se mette à tourner autour de Nakayama.
  • Tome 2 : C'est la guerre officielle des sports de combats. Et l'affrontement du mois de mai se fera entre le gringalet Noritaka Sawamura et Ryuiji Yamazaki, le champion des collèges. Noritaka a décidé de se battre pour impressionner Nakayama....
  • Tome 3 : Le combat contre Yamazaki fait rage... Après ce terrible duel, Noritaka va rencontrer le terrible Yamakawa, l'as de la section judo.
  • Tome 4 : Alors que Noritaka Sawamura défie un dojo pour comprendre comment vaincre Yamakawa, ce dernier se fait battre par Shigeru Hotei de la section karaté. Sa particularité est de n'avoir jamais été touché au visage..enfin ça, c'était jusqu'à ce qu'il rencontre Hotei qui va lui infliger une coupure au visage involontairement. Les ennuis continuent !

(Il y a en tout 18 tomes).

Anecdotes[modifier | modifier le code]

Le rappeur Booba dans son titre Caesar Palace cite le manga : Tes albums sont de belles merdes, de jolis cacas, tu rappes les couilles qui pendouillent comme Noritaka.[2]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Noritaka, le Roi de la Baston Sur Arts-of-fighting.blogspot.com
  2. [1]