Nora Bouazzouni

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Nora Bouazzouni est une journaliste, écrivaine et traductrice française, née le à La Garenne-Colombes, dans les Hauts-de-Seine.

Biographie[modifier | modifier le code]

D'origine franco-algérienne, Nora Bouazzouni écrit plus particulièrement sur l'alimentation, les séries télé, le cinéma, le genre et les sujets de société.

Après plusieurs années à La Blogothèque, elle devient secrétaire de rédaction à Slate Afrique, puis participe au lancement du site web de France Info en tant que journaliste rédactrice et secrétaire de rédaction. En 2015, elle devient journaliste indépendante et collabore régulièrement avec de nombreux médias, dont Libération, le magazine en ligne Slate[1] ou L'Officiel Hommes. Elle traduit également des BD chez Dargaud. Depuis 2017, elle collabore en tant qu'autrice et animatrice à la chaîne YouTube Close Up - Cinéma et Séries[2].

Elle est l'autrice et l'héroïne de la websérie Badass[3], qui « raconte l'histoire des héroïnes qui ont fracassé l'écran » (Dana Scully, Buffy Summers, Ellen Ripley…) et l'autrice également de la série documentaire Pionnières[4], qui « met en lumière les femmes oubliées de l'histoire du cinéma », comme Alma Reville, Edith Head ou encore Alice Guy. Les deux programmes sont produits par Partizan Films / Vroom Originals et co-financés par le CNC.

De 2016 à 2017, elle alimente la newsletter séries On regarde quoi cette semaine ?[5]

En 2017, elle publie un essai aux éditions Nouriturfu intitulé Faiminisme, quand le sexisme passe à table[6], où elle s'intéresse à la misogynie et à la domination masculine dans l'alimentation, l'agriculture et les cuisines des restaurants[7]. Il sort au Brésil au printemps 2019, sous le titre Fominismo: quando o machismo se senta à mesa.

De 2017 à 2019, elle est chroniqueuse dans l’émission hebdomadaire Tous Cinéma, sur Ciné+, aux côtés de Pierre Zeni et Gildas Le Gac.

En 2018-2019, elle crée et co-anime le podcast Plan Culinaire[8] chez Louie Media, avec Melissa Bounoua. Le podcast explore les pratiques culturelles et sociétales autour de la nourriture[9].

Lors de la mise au jour de la Ligue du LOL, en , elle révèle à Libération avoir été victime de cyberharcèlement au début des années 2010[10].

En , elle coprésente avec Tahnee la cérémonie des Out d'or, organisée par l’Association des journalistes LGBT (AJL)[11].

Elle est à l'origine du projet Paye ta pige[12], né au printemps 2019, qui vise à « fournir aux journalistes, via un site internet gratuit, les tarifs pratiqués par différents médias français ou francophones (presse, web, radio, TV…) et communiqués directement par leurs confrères et consœurs » ainsi qu’à « faire connaître à tous et toutes le prix de l’info que nous consommons chaque jour et les conditions dans lesquelles elle arrive jusqu’à nos yeux ou nos oreilles[13]. »

En mars 2020, elle lance un questionnaire sur les violences dans le milieu de la restauration, en collaboration avec l'influenceuse et ancienne cuisinière Camille Aumont Carnel, créatrice du compte Instagram "Je dis non chef!", où sont publiés depuis 2019 les témoignages de victimes de ces violences. Nora Bouazzouni, qui avait entendu parler de « rumeurs » concernant le chef Taku Sekine, reçoit des appels et débute son enquête[14],[15]. Aux femmes avec qui elle parle, la journaliste annonce qu'elle va proposer son enquête à Mediapart[16] mais à la fin du mois de septembre 2020, Taku Sekine se suicide. « Le fait que j'enquête sur Taku Sekine pour Mediapart a fuité avant même que je contacte Mediapart, en juillet, explique-t-elle au Monde. J'ai ressenti une pression dont je n'avais pas besoin, de la part tous ces gens qui voulaient savoir, me doubler, publier un nom alors que rien n'était sorti »[16].

En octobre 2020, elle lance le programme court Fine Bouche, produit par Urbania France, de courtes vidéos pédagogiques et humoristiques où elle répond à des questions concernant l'alimentation.

En 2021, elle publie son deuxième essai aux éditions Nouriturfu, intitulé Steaksisme, en finir avec le mythe de la végé et du viandard, où elle explore les régimes de genre, les stéréotypes dans l'alimentation, le marketing genré, ainsi que les tabous et interdits alimentaires. Le livre fait partie de la sélection 2021 de la 5e édition du prix Mange, Livre[17] !

En août 2021, elle devient rédactrice en chef et animatrice de l'émission hebdomadaire "Story Séries", sur OCS, consacrée à l'actualité des séries télé.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Faiminisme, quand le sexisme passe à table, Paris, Nouriturfu, 2017
  • Steaksisme, en finir avec le mythe de la végé et du viandard, Paris, Nouriturfu, 2021

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Nora Bouazzouni: ses articles à lire sur Slate », sur Slate.fr (consulté le ).
  2. « Close Up - Cinéma et Séries - YouTube », sur www.youtube.com (consulté le )
  3. « BADASS - SAISON 1 COMPLÈTE - LA SÉRIE QUI RACONTE L'HISTOIRE DES HÉROÏNES QUI ONT FRACASSÉ L'ÉCRAN » (consulté le )
  4. « PIONNIÈRES - YouTube », sur www.youtube.com (consulté le )
  5. Nora Bouazzouni, « On regarde quoi cette semaine », sur Tumblr.com (consulté le ).
  6. ChEEk Magazine, « Sexisme en cuisine : pourquoi on devrait être “faiministes” », sur cheekmagazine.fr (consulté le ).
  7. « Cuisine et sexisme : les femmes n’ont pas fini d’en baver », sur Télérama.fr (consulté le ).
  8. « Plan Culinaire », sur Soundcloud (consulté le ).
  9. Madame Figaro, « Plan Culinaire, le nouveau podcast alléchant », sur Madame Figaro, (consulté le ).
  10. Stéphane Jourdain, « Victimes de la Ligue du LOL : des témoignages qui "tordent le bide" », sur franceinter.fr, (consulté le ).
  11. Glamour, « Out d’or 2019 : le palmarès qui célèbre la visibilité des identités LGBTI+ », sur Glamour, (consulté le ).
  12. « Journalistes : le prix de la pige », sur franceinter.fr (consulté le ).
  13. « À propos », sur Paye ta pige (consulté le ).
  14. « Gastronomie: à propos d'une enquête de Mediapart », sur mediapart.fr,
  15. « Pourquoi la mort du chef Taku Sekine est un coup de semonce », sur les inrocks,
  16. a et b Yann Bouchez et Marie Aline, « Des accusations de violences sexuelles au suicide de Taku Sekine, retour sur l’affaire qui a bouleversé le monde de la gastronomie », sur lemonde,
  17. « La sélection de la 5e édition du Prix Mange, Livre ! », sur ActuaLitté.com (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]

{{Portail|journalisme|Femmes|LGBT|France}}

Catégorie:Journaliste française du XXIe siècle Catégorie:Féministe française du XXIe siècle Catégorie:Militant pour les droits LGBT en France Catégorie:Personnalité ayant fait son coming out Catégorie:Naissance en mars 1986