Nora Atalla

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Nora Atalla
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Autres informations
Genres artistiques

D'origine gréco-libanaise et franco-géorgienne[1], Nora Atalla est une écrivaine et poète québécoise, née au Caire en Égypte, de parents qui se sont exilés au Québec à la fin des années 1960[1],[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Diane Régimbald, Denise Desautels, Nora Atalla, Martine Audet, Joséphine Bacon, Claudine Bertrand, Anne-Marie Duquette, Duygu Ozmekik, Yara El-Ghadban et Laure Morali au salon du livre de Montréal en 2018.

Elle est l'arrière-petite-nièce du Dr Joseph-Charles Mardrus, grand arabisant, traducteur des contes des Mille et une nuits de l'arabe en français, et de la duchesse de Normandie, l'écrivaine et poétesse Lucie Delarue-Mardrus, de Honfleur.

Elle grandit et fait ses études à Montréal. Ses fréquents voyages à l'étranger ont amené Nora Atalla à vivre deux ans au Honduras, deux ans en République démocratique du Congo, deux ans au Cameroun et trois ans au Maroc. Elle vit désormais dans la ville de Québec.

Lauréate et finaliste au Québec et à l’étranger de prix, bourses, distinctions et résidences, elle participe à des festivals internationaux de poésie, des projets littéraires et salons du livre et se produit régulièrement sur scène dans des récitals poétiques et musicaux. Ses textes ont été publiés dans plus d’une cinquantaine d'anthologies au Québec, au Sénégal, en France, en Belgique, en Italie, en Martinique, en Roumanie, en Colombie, au Honduras, Taïwan et aux États-Unis; bon nombre ont été traduits en diverses langues.

L'esprit derrière l'œuvre[modifier | modifier le code]

Pour Nora Atalla, « l’écriture est l’oxygène qui alimente l’esprit, et la réalisation onirique de l’impossible »[3]. Ses textes de réflexion s'attachent à éveiller les consciences sur l’isolement et les injustices; ils traitent aussi d’exil, de quête identitaire et de ségrégation. Elle est persuadée que « La poésie est l’expression passionnée de la pensée, de la vie, de la beauté et de son contraire. C’est aussi l’occasion unique et privilégiée de garder les yeux et le cœur grands ouverts, braqués sur le monde et sur la douleur d'être ; c’est une quête identitaire et la mémoire de l’homme mise à nu »[3].

Son souci du détail rappelle les peintres impressionnistes, avec des teintes en camaïeu et une tendance surréaliste. À travers une écriture exploratrice, toujours à la recherche du mot juste, elle décrit les drames humains, regard lucide et clinique posé sur l'humanité, la disséquant, tranchant dans le vif avec une précision presque chirurgicale.

Zola, Balzac, Verlaine, Rimbaud, tout comme Khalil Gibran, et Le Grand Meaulnes d'Alain-Fournier, Le Petit Prince d'Antoine de Saint-Exupéry et les Mille et une nuits, traduits par son arrière-grand-oncle Joseph-Charles Mardrus ont influencé sa pensée et son écriture[4].

Engagements et activités littéraires[modifier | modifier le code]

Engagée dans le milieu littéraire, porte-parole de poètes et d’écrivains québécois partout où elle se rend, Nora Atalla a lancé en 2009 son projet « Les livres voyageurs », transportant dans ses valises près de 600 livres (870 auteurs) pour les faire rayonner hors des frontières du Québec. Ces livres sont aujourd’hui sur plusieurs rayons de bibliothèques publiques et universitaires en Afrique, Europe et Amérique latine. Elle continue jusqu’aujourd’hui d’œuvrer au nom de ses collègues.

Elle a fondé en 2009 la Nuit de la poésie de Québec, qu’elle l’anime chaque année depuis. Elle l’a organisée dans divers bars et cafés de Québec, d’abord seule jusqu’en 2013; ensuite avec le Bureau des affaires poétiques de 2014 à 2016 (Studio P); et enfin, depuis 2017, de pair avec le festival Québec en toutes lettres (Maison de la littérature, Impérial Bell, Musée national des beaux-arts de Québec).

Nora Atalla est membre de plusieurs jury et comités consultatifs, notamment du Conseil des Arts du Canada (CAC), dont le Comité d’évaluation du prix du Gouverneur général 2019 (composante poésie), du Conseil des arts et des lettres du Québec et du Prix de la poésie Jean-Noël Pontbriand 2022 (Ville de Québec et du Salon international du livre de Québec). Elle fait partie du répertoire Culture à l’école du ministère de la Culture et des Communications et Voix de la poésie, anime des ateliers de poésie et d'écriture auprès des jeunes et des adultes, et fait du mentorat  auprès de la relève (Mesure Première Ovation – Arts littéraires, gérée par l'Institut Canadien de Québec; programme de parrainage – Union des écrivains et écrivaines québécois).

Après avoir été poète en résidence au Mexique en 2019 (CAC), elle a été reçue comme invitée d’honneur en 2022 (Maison des étudiants canadiens) à la Cité internationale universitaire de Paris, à l’occasion de leurs premières Nuits de la poésie, à la mémoire de Gaston Miron. Elle a été présidente du jury du concours de poésie, accompagnée de M. Jean-Marc Sauvé, président de la Fondation nationale Cité internationale universitaire de Paris, vice-président honoraire du Conseil d’État. Toujours en 2022, Nora Atalla a bénéficié d’une autre résidence au Centre des Récollets de Paris (CALQ); puis dans le Marais, à tire d'invitée au Marché de la poésie de la place Saint-Sulpice.

Membre du Centre québécois du P.E.N. international (2009) et du conseil d'administration (2014), elle en est la vice-présidente depuis 2019. Elle est membre de l'Union des écrivaines et des écrivains québécois (UNEQ) depuis 2007 et y a été déléguée des régions de Québec et de Chaudière-Appalaches (2009-2016). Elle est sociétaire de la Société des Gens de Lettres de France (SGLF), depuis 2009 et de la Maison des écrivains et de la littérature (MEL) de Paris depuis 2004. Elle a été présidente de la Table des lettres du Conseil de la culture des régions de Québec et de Chaudière-Appalaches (2009-2011) et vice-présidente du Festival de Poésie des Sept Collines de Yaoundé (Cameroun, 2011-2013), dont elle est vice-présidente honoraire jusqu’à ce jour. En outre, elle a été porte-parole du Canada à la Quinzaine de la Francophonie à Bamako et à Dakar (2012).

Œuvres[modifier | modifier le code]

Poésie[modifier | modifier le code]

Direction anthologie[modifier | modifier le code]

  • Mosaïque québécoise Femmes des Forges, Trois-Rivières, Écrits des Forges, 2022, 80 p. ( (ISBN 978-2-89645-421-1)), avec Claudine Bertrand.

Romans, contes et nouvelles[modifier | modifier le code]

Anthologies, revue littéraires[modifier | modifier le code]

  • Je n’ai pas envie de t’écrire… anthologie Faits d’hiver, collection L’antre des cyclopes, éd. Jacques Flament, Paris 2022.
  • Hémisphères, anthologie « L’homme aux ailes bleues », direction Pablo Poblète, Coll. Poètes de la Francophonie planétaire, éd. Unicité, Paris 2022.
  • Hier… anthologie Journal d’un jour, Exclusivement féminin, collection Les cahiers du Cipala, éd. Jacques Flament, Paris 2022.
  • Passerelles, micro-nouvelle, anthologie en ligne, Un an sans voyager, Hôtel Château Laurier, Québec, mai 2021.
  • Je cueille des plumes… tiré de Les ouragans intérieurs, 50 ans de poésie, direction de Bernard Pozier, Écrits des Forges, Tr.-Rivières, 2021.
  • Enfermement, revue Possibles, volume 45, no 2, p. 160-161, 2021, (ISSN 07033713-9)[à vérifier : La longueur du numéro ISSN devrait être 8 et non 9, demandé le 10 septembre 2022].
  • Chaînes, suite poétique, anthologie La clarté sombre des réverbères 3, éd. Jacques Flament, Paris, 2020.
  • Dislocations, suite poétique de 10 pages, Exit revue de poésie no 98, éditions Gaz moutarde, Montréal, 2020.
  • Toute mort ajournée, suite poétique de 10 pages, site Web Opuscules, édition en ligne, UNEQ, 2020.
  • La purge du sang, chapitre extrait de Bagnards sans visage, revue Possibles, vol. 43, no 2, p. 123-133, 2019, (ISSN 7707703-713002)[à vérifier : La longueur du numéro ISSN devrait être 8 et non 13, demandé le 10 septembre 2022].
  • Être enfin/Finalmente ser, suite poétique, collectif Encuentro, direction Hortensia Rocha Siles, Bolivie-Québec, Québec, 2019, p. 69-79.
  • Un nid de poésie, anthologie « Sur la route de la poésie et de la lumière », sous la direction de Mario Selvaggio, Alberobello-Paris, AGA éditeur et L’Harmattan, coll. L'Orizzonte, 2019, p. 27.
  • Le miroir renversé, suite poétique de 10 pages, Exit revue de poésie no 94, éditions Gaz moutarde, Montréal, 2019.
  • In Tamsui, traduit en mandarin, Anthology of Formosa Poetry, Tamsui, Kuei-shien & Tamsui Cultural Foundation, Taipei (Taïwan), 2019.
  • Jour et nuit (Day and Night), traduit en mandarin par Lee Kuei-shien, anthologie Poetry Feeling in the Sea and Land, éditions Kuei-shien et Tamsui Cultural Foundation, Taipei (Taïwan), 2018; (ISBN 978-986-90602-8-8), p. 24-27.
  • Détraquement, anthologie PAIX, sous la direction de Pablo Poblète, Éditions Unicité, Paris, 2018.
  • La noyade, anthologie L’eau entre nos doigts, sous la direction de Claudine Bertrand, Éditions Henry, Paris 2018.
  • Les funestes noyades/Fatal Drownings/Ahogos Fatales, Antología poética de los cinco continentes Oír ese Río, José Max León editorial, Esteban Charpentier y Robert Max Steenkist Editores, Argentine et Colombie, 2017.
  • À quoi bon (Para qué), Antología Voces del Café, direction de María Paliachi; République dominicaine, 2017.
  • La chute (La caída), Corps-voltges (Cuerpos volitivos), Antología poética Despierta Humanidad en homenaje a Berta Cáceres, direction Jorge Miralda, Ediciones Coquimbo, Honduras, 2017.
  • Les couloirs des étreintes, anthologie Femmes rapaillées, direction Isabelle Duval et Ouanessa Younsi, Mémoire d’encrier, Montréal, 2016.
  • Notre langue dévie les vagues, anthologie Éloge et défense de la langue française, 137 Poètes planétaires pour la défense de la langue française, sous la direction de Pablo Poblète et Claudine Bertrand, éditions Unicité, Paris, 2016.
  • Le tuf du sang, suite poétique de 10 pages, Exit revue de poésie no 78, éditions Gaz moutarde, Montréal, mars 2015.
  • Le chant de la vie (The song of life), anthologie du Bonheur de l’ONU, United Nations SRC Society of Writers, New York, 2015.
  • Naufrages, anthologie des Femmes poètes du monde francophone, direction d’Abdoulaye Fodé Ndione. Abis éditions, Dakar, 2015.
  • Extraits des Ouragans intérieurs, revue Le Bilboquet, Éditions du sablier, Québec, 2013, p. 7 et 8.
  • Au matin, Anthologie Veille, sous la direction d'Amadou Lamine Sall, président de la Maison africaine de la poésie internationale (MAPI), en partenariat avec le Cours Sainte-Marie de Hann, Éditions Feux de brousse, Dakar, 2013
  • La chute et Corps-voltiges, collectif d'auteurs Instants de vertige, collection Fuite provisoire, sous la direction de Claudine Bertrand, éditions Point de fuite, Montréal, 2012
  • Stigmates, Exit revue de poésie no 66, éditions Gaz moutarde, Montréal, 2012, p. 40.
  • Battements, Anthologie Dans le ventre des femmes, sous la direction de Maïa Brami, Éditions BSC Publishing, Montpellier, 2012; (ISBN 978-2-35835-005-1), p. 27.
  • Préface de Nora Atalla, anthologie – tome 5 : Visages de poésie, Portraits de crayon et poèmes dédicacés, sous la direction de Jacques Basse, Rafaël de Surtis éditeur, Nîmes, France, 2011; (ISBN 978-2-84672-257-5).
  • Dans le sable, Rage, Les funestes serpents (en français et roumain), Académie Orient-Occident, Curtea de Argeş (Roumanie), 2011.
  • Réveil de satin, La brûlure, Embrasement, Dans l’eau, Frôlements, Anthologie de la poésie érotique féminine contemporaine française, Éditions Hermann, Paris, 2011.
  • Le serpent, La volonté du corps, Jonction, anthologie La poésie érotique française du Moyen-âge à Apollinaire, suivie de 30 poètes contemporains, Éditions Hermann, Paris, juin 2010; (ISBN 978-2-70566-811-2).
  • Les voyageurs ultimes, anthologie-bénéfice Pour Haïti, Éditions Desnel, Martinique, 2010; (ISBN 978-2-915247-29-9), p. 170 et 171.
  • Chimères, anthologie – tome 1 : Visages de poésie, Portraits de crayon et poèmes dédicacés, direction de Jacques Basse, Rafaël de Surtis éditeur, Nîmes, France, 2009; (ISBN 978-2-84672-173-8).
  • Là-bas…, Europoésie, Éditions Collection Sajat, Paris, France, 2009
  • Un matin de printemps, Sur les plaines d'Abraham, Quand le pays est mûr, Il était amoureux, « Félix, le roi-poète », collectif d'auteurs, Éditions Collection Saja, Paris, France, 2008
  • Le Voyageur, « L’Éloge de l’autre », collectif d’auteurs, Éditions Chloé des Lys, Barry, Belgique, 2008
  • Moulin Rouge, « Vents et moulins », Éditions Terpsichore, Les presses littéraires, Saint-Estève, France, 2008
  • Inhumanité, Là-bas, Entonnoirs, Apocalypse, Les corps, Livre d’or pour la paix, collectif d’auteurs sous l’égide du Bureau  de l'Union internationale des jeunes artistes et écrivains pour la Paix, Éditions Joseph Ouaknine, Montreuil-sous-Bois, France, 2008
  • Présence, Europoésie, Éditions Collection Sajat, Paris, France, 2007
  • Les Amarres, Pensées bohémiennes, Union des Poètes francophones, Éditions Collection Sajat, Paris, France, 2007
  • Enfants universels, « Poèmes en liberté », Éditions Terpsichore, Les presses littéraires, Saint-Estève, France, 2007
  • Elles sont poésie, Âme de poète, Le voyage, Plaisir de la poésie, plaisir des mots, Éditions Les Dossiers d'Aquitaine, Bouloc, France, 2007
  • Au bout de la jetée…, De port en port, Éditions Terpsichore, Les presses littéraires, Saint-Estève, France, 2007
  • Là-bas..., « Dissidences », Éditions Les Presses littéraires, Saint-Estève, France, 2006
  • Mon pays, La Poésie contemporaine, Éditions Les Presses littéraires, Saint-Estève, France, 2006
  • Ouvrir, Europoésie, Éditions Rencontres européennes, Les presses de Culture francophone, Saint-Estève, France, 2006
  • Fraîcheur d'été, « L'averse », Éditions pour tous, Brossard, Québec, 2006
  • Sans toit, sans joie ; Le dôme de la création, « La Nuit des Gueux », Éditions La Plume Libre, Trois-Rivières, Québec, 2006
  • Premiers Matins, « Les mains », Éditions Terpsichore, Les presses littéraires, Saint-Estève, France, 2006
  • Terre errante, Le poids des années, Vœux et aveux, L'envie (haïkus), « Perles de poésie », Éditions Les Dossiers d'Aquitaine, Bouloc, France, 2006
  • Héritages du cœur, Anthologie Le livre, Éditions Terpsichore, Les presses littéraires, Saint-Estève, France, 2006
  • Matins d'éternité, Liniments, Rêves insensés, « Souffle de Vie », Éditions Danny Boisvert, Victoriaville, Québec, 2005
  • Moi, Europa…, Europoésie, Éditions Terpsichore et Rencontres européennes, Les presses littéraires, Saint-Estève, France, 2005
  • Velours vermeil, « Grappes », Éditions Terpsichore, Les presses littéraires, Saint-Estève, France, 2005
  • La Bascule, Nostalgie, Le Voyage, Le Départ (haïkus), Le rouge (haïkus), « L'Anthologie du Poème bref », Éditions Les Dossiers d'Aquitaine, Bouloc, France, 2005
  • Les Sentes de la Providence, « Lumière », Éditions Terpsichore, Les presses littéraires, Saint-Estève, France, 2005

Prix, bourses, distinctions, résidences[modifier | modifier le code]

Lauréate en poésie

  • Prix international de Poésie Annette-Mbaye-d'Erneville 2022, du Festival international de littérature de Dakar (Sénégal), pour La révolte des pierres.

Finaliste en poésie

  • Prix francophone international 2021, Festival de poésie de Montréal, pour Morts, debout!
  • Prix Alain-Grandbois 2014 de l’Académie des lettres du Québec, pour Hommes de sable.
  • Grand Prix international de poésie de Roumanie 2011, Académie inter. Orient-Occident de Bucarest, pour Lumière noire.
  • Prix littéraires de Radio-Canada, pour À l’angle de la peur, Québec, 2008-2009.

Boursière de la Maison des étudiants canadien

  • Poète en résidence, Cité internationale universitaire de Paris, mars 2022.

Boursière du Conseil des arts du Canada

  • Bourse d’écriture, composante Recherche et création, programme Explorer et créer, 2020.
  • Poète en résidence, Casa Pilar, Chapala et Guadalajara, Mexique, 28 janvier au 25 février 2019.
  • Festival international de poésie de Formosa (FIPF), Tamsui, New Taipei, Taïwan, 21 au 27 septembre 2018.
  • Guadeloupe Poésie Festival, Pointe-à-Pitre, 27 avril au 6 mai 2018.

Boursière du Conseil des arts et des lettres du Québec

  • Poète en résidence, Conseil des arts et des lettres du Québec, Centre des Récollets, Paris, avril et mai 2022.
  • 15e Festival internacional de poesía Tras las Huellas del poeta, Chili – Poetas del Mundo, 9 au 16 novembre 2019.
  • Festival international de Curtea de Argeş, Roumanie, 6 au 12 juillet 2011.
  • Salon international des poètes francophones (SIPoeF), Cotonou, Bénin, février-mars 2010.

Nomination

  • Une escale à Kingsey Falls (roman), Prix des cinq continents de la Francophonie, OIF, 2008.

Bourse de la ministre de la Culture, ministère des Communications et de la Condition féminine

  • Concours international de poésie Écritout 2008, XIIe Sommet de la Francophonie.

Prix pour un seul texte

  • 2008: Apollon d'Or de Poésie vivante (Puyméras, France) pour Joyeux Anniversaire ! (poésie)
  • 2008: 2e prix de la Francophonie, Jeux floraux du Béarn (France) pour Les pierres de Québec (poésie)
  • 2008: 2e prix de la Francophonie, de Regards (Nevers, France) pour Pole pole (poésie)
  • 2007: 1er prix du Libraire, Regards (Nevers, France) pour La traversée fantastique (nouvelle)
  • 2007 1er prix du Rêve, Regards (Nevers, France) pour Brèche, (conte)
  • 2007: 2e prix de la Francophonie pour l’ensemble des œuvres présentées (poésie), Europoésie (Paris, France)
  • 2007: 3e prix pour Présence (poésie), Europoésie (Paris, France)
  • 2007: 3e prix pour Enfants universels, Poésie Terpsichore (Lille, France)
  • 2006: Grand Prix de l’Union des Poètes francophone (Bruxelles, Belgique) pour La mémoire du cœur (poésie)
  • 2006: 1er prix de la Francophonie, Regards (Nevers, France) pour Hologrammes (poésie)
  • 2006: Autres prix, diplômes d’honneurs et certificats d’excellence, 2004-2008

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « «Morts, debout!»: Nora Atalla face au désastre », sur Le Devoir (consulté le ).
  2. « Poésie: le Québec est au monde », sur La Presse, (consulté le )
  3. a et b « Nora Atalla : la poésie est l’oxygène qui alimente l’esprit | Margutte » (consulté le ).
  4. «La passion de la lecture et l'amour de l'écriture», sur Maghress (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]