Nootropique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (février 2014).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Les nootropiques (de noos esprit et tropos courber) ou nootropes sont des drogues, des médicaments, plantes et substances diverses possédant une action de modulation de la physiologie et de la psychologie impliquant une augmentation cognitive et qui ne présentent pas ou relativement peu d'effets nocifs sur la santé à dose standard. Les nootropiques sont promus dans le transhumanisme comme un moyen général d'améliorer les conditions de vie, ou pour des buts spécifiques, comme l'augmentation de la motivation.

Depuis l'an 2000, plusieurs substances (par exemple la rivastigmine, la galantamine ou l'aniracetam) sont employées afin de retarder l'apparition de certains symptômes cognitifs dans la maladie d'Alzheimer[1].

Les nootropes sont des médicaments extraits de différentes sources telles que la plante Ginkgo biloba. Leur efficacité dans des maladies telles que la maladie d'Alzheimer n'est pas encore prouvée.

Exemples[modifier | modifier le code]

Stimulants/drogues pour stimuler l'esprit :

Nootropiques équivalents du piracétam[modifier | modifier le code]

Les composés racétam partagent des structures similaires ainsi que les effets cognitifs. Le piracétam, historiquement l'un des premiers médicaments stimulant l'esprit fut la première substance à être classée comme nootropique. Le mode d'action de ces racétams n'est pas encore clairement compris. Les racétams ne s'attachent à aucun récepteur connu dans le cerveau. Le piracétam est considéré comme un médicament très sûr, peu toxique.

Dopaminergique[modifier | modifier le code]

Les dopaminergique sont des substances qui affectent le neurotransmeteur dopamine ou autre composé du système nerveux qui utilise la dopamine.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. U. Senin, G. Abate, C. Fieschi et G. Gori, « Aniracetam (Ro 13-5057) in the treatment of senile dementia of Alzheimer type (SDAT): results of a placebo controlled multicentre clinical study », European Neuropsychopharmacology: The Journal of the European College of Neuropsychopharmacology, vol. 1,‎ , p. 511–517 (ISSN 0924-977X, PMID 1822317, lire en ligne)
  2. (en) Nathan P, Lu K, Gray M, Oliver C, « The neuropharmacology of L-theanine(N-ethyl-L-glutamine): a possible neuroprotective and cognitive enhancing agent », J Herb Pharmacother, vol. 6, no 2,‎ , p. 21-30 PMID 17182482
  3. (en) Kimura K, Ozeki M, Juneja L, Ohira H, « L-Theanine reduces psychological and physiological stress responses », Biol Psychol, vol. 74, no 1,‎ , p. 39-45 PMID 16930802
  4. (en) Lu K, Gray M, Oliver C, Liley D, Harrison B, Bartholomeusz C, Phan K, Nathan P, « The acute effects of L-theanine in comparison with alprazolam on anticipatory anxiety in humans », Hum Psychopharmacol, vol. 19, no 7,‎ , p. 457-65 PMID 15378679