Nonzeville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nonzeville
Vue aérienne du centre du village.
Vue aérienne du centre du village.
Blason de Nonzeville
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Vosges
Arrondissement Épinal
Canton Bruyères
Intercommunalité Communauté de communes Bruyères - Vallons des Vosges
Maire
Mandat
Denis Bernard
2014-2020
Code postal 88600
Code commune 88331
Démographie
Gentilé Nonzevillois
Population
municipale
49 hab. (2015 en augmentation de 11,36 % par rapport à 2010)
Densité 30 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 15′ 57″ nord, 6° 38′ 04″ est
Altitude 340 m
Min. 332 m
Max. 362 m
Superficie 1,62 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Nonzeville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Nonzeville

Nonzeville est une commune française située dans le département des Vosges en région Grand Est. Elle est membre de la communauté de communes Bruyères - Vallons des Vosges.

Ses habitants sont appelés les Nonzevillois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Nonzeville est la commune à la plus petite superficie du département des Vosges. Elle se situe à une dizaine de kilomètres au sud de Rambervillers et autant au nord-ouest de Bruyères.

Le ruisseau de la Soie, qui y prend sa source, s'échappe vers l'est pour rejoindre l'Arentèle dans la commune voisine de Pierrepont-sur-l'Arentèle. La source située en contrebat du village alimente en eau potable la commune ainsi que les villages voisins de Destord et Pierrepont-sur-l'Arentèle.

Histoire[modifier | modifier le code]

La mention la plus ancienne du village remonte au Xe siècle sous le nom de Nuntiavilla[1] que l'on peut traduire du latin comme la ville annonciatrice.

Nommé par la suite Lonzéville ou encore Nonzéville, le village faisait partie, sous l'Ancien Régime, du ban de Vaudicourt, propriété du chapitre de Saint-Dié. L'actuelle Grande Rue portait d'ailleurs le nom de rue du Ban-de-Vaudicourt jusqu'au XIXe siècle.

Au XVIe siècle le village a connu son maximum de population, mais la guerre de Trente Ans lui fit en perdre plus des 3/4 (massacres, peste).

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Le village fut libéré le 28 septembre 1944 au matin par la 3e section du 191e bataillon de chars américain (45e division d'infanterie)[2].

La commune n'ayant connu aucune victime durant les deux guerres mondiales une statue de la Vierge fut érigée sur les hauteurs du village [réf. nécessaire].

Culte[modifier | modifier le code]

La commune, qui n'a pas d'église, dépend de la paroisse Saint-Rémi de Destord.

Blason Blasonnement :
Parti d'argent à la barre d'azur chargée de trois roses d'argent et d'or à la bande de gueules chargée de trois alérions d'argent, au N de gueules brochant en pointe.
Commentaires : Les armoiries mêlent les trois roses du chapitre de Saint-Dié et les trois alérions du duché de Lorraine (voir aussi : Courtoisie héraldique)

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Mairie[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs de Nonzeville
Période Identité Étiquette Qualité
1876 1878 Charles-Joseph Marquis    
1878 1890 Jean-Nicolas Thiéry    
1890 1903 Charles-Joseph Marquis    
1903 1908 Jules Fremiot    
1908 1919 Constant Aubertin    
1919 1921 Charles Marquis    
1921 1929 Émile Pierrat    
1929 1948 Léon Aubertin    
1948 1958 Paul-Justin Hertement    
1958 1971      
1971 1977 Charles Marquis    
1977 mars 1983 Paul Hertement    
mars 1983 juin 1995 Charles Marquis    
juin 1995 mars 2014 Michel Thiéry    
mars 2014 en cours Denis Bernard    

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

Nonzeville fut une des communes fondatrices de la communauté de communes de l'Arentèle-Durbion-Padozel dont elle a été membre de 2003 à 2013.

Depuis le 1er janvier 2014 elle est intégrée à la communauté de communes Bruyères - Vallons des Vosges[3].

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique du XVIe siècle au XIIIe siècle
1503 1558 1618 1648 1708 1794
166 193 115 29 103 76


L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[5].

En 2015, la commune comptait 49 habitants[Note 1], en augmentation de 11,36 % par rapport à 2010 (Vosges : -2,03 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1856
76 61 82 95 195 110 107 124 108
1861 1866 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
102 95 104 106 102 93 92 81 79
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968
68 67 73 66 59 49 56 58 50
1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014 2015 -
56 48 60 51 41 43 49 49 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

La mairie.

Le lieu-dit Rond-Bois abritait un camp romain situé le long de l'ancienne voie romaine reliant Mortagne à Girmont [8].

La mairie, qui abritait autrefois aussi l'école, a été construite en 1851[9]. La tradition veut que la cloche qui la domine résonne matin et soir entre le décès et l'inhumation d'un habitant du village.[réf. souhaitée]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Mémoires de la société d'archéologie lorraine, 1897, 3e série / 25e volume, page 361 Liens vers l'ouvrage dans la bibliothèque numérique de la Bibliothèque nationale de France
  2. (en) « Rapport des activités du 191ème Bataillon de chars pour le mois de septembre 1944 » (consulté le 30 septembre 2014)
  3. Recueil des Actes Administratifs 2013 - Arrêté préfectoral no 1251/2013 du 27 mai 2013
  4. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  8. Société d'émulation du département des Vosges, Épinal (1871) - page 321 https://books.google.ca/books?id=TrMwAQAAIAAJ&dq=nonzeville&hl=fr&pg=RA2-PA321#v=onepage&q=nonzeville&f=false
  9. Le département de Vosges: description, histoire, statistique, Volume 7 https://books.google.ca/books?id=pthWAAAAMAAJ&dq=nonzeville&hl=fr&pg=PA124#v=onepage&q=nonzeville&f=false