NonVisual Desktop Access

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
NonVisual Desktop Access (NVDA)

Informations
Créateur Michael Curran
Développé par NV Access
Première version
Dernière version 2018.4.1 ()
Dépôt github.com/nvaccess/nvdaVoir et modifier les données sur Wikidata
Écrit en Python
Supporte les langages / WxWidgetsVoir et modifier les données sur Wikidata
Système d'exploitation Microsoft WindowsVoir et modifier les données sur Wikidata
Environnement Windows 7, Windows 8, Windows 8.1, Windows 10
Langues 54
Type Lecteur d'écran
Politique de distribution gratuit
Licence Licence publique générale GNU
Site web https://www.nvda-fr.org/

Ne doit pas être confondu avec Nvidia.

NonVisual Desktop Access (NVDA) est un lecteur d'écran libre et gratuit pour les utilisateurs de Windows. Il permet d'obtenir une synthèse vocale ou une version en braille du contenu disponible à l'écran, et ce pour les personnes ayant un handicap visuel.

Historique[modifier | modifier le code]

Aveugle à l'âge de 15 ans, l'Australien Michael Curran prend conscience du coût important des lecteurs d'écran existants pour les personnes malvoyantes, et par conséquent de la difficulté d'accessibilité à l'univers numérique pour nombre d'entre elles. Porté par la vague des logiciels en libre accès, il travaille en 2006 sur un lecteur d'écran accessible et gratuit, NonVisual Desktop Access. Avec son ami et collègue James Teh, également handicapé visuel, il met sur pied NV Access, une organisation ayant pour but de supporter le développement de leur logiciel[1]. Ils bénéficient notamment de financement de la Fondation Mozilla et de Microsoft[2].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

La restitution sonore ainsi que le contrôle de la voix de l'utilisateur sont réalisés via un synthétiseur vocal (eSpeak, par défaut, ou alors ETI-Eloquence, Nuance ou Acapela) ou un afficheur braille[2].

NVDA fonctionne sur un processeur 32 ou 64 bits. Il peut être téléchargé sur l'ordinateur, mais peut également être utilisé directement à partir d'une clé USB ou d'un autre support portable, ce qui permet d'avoir accès à un lecteur d'écran en dehors de la maison[3].

Il prend en charge plusieurs interfaces d'accessibilité telles que Microsoft Active Accessibility, Java Access Bridge, IAccessible2 et UI Automation[4].

Il est compatible avec les navigateurs Google Chrome, Firefox, Internet Explorer et Microsoft Edge, les différents services de messagerie électronique, tout comme avec de nombreux logiciels de bureautique : Microsoft Word, Excel, Powerpoint, mais également LibreOffice ou OpenOffice.

Le lecteur d'écran NVDA lit automatiquement le texte se trouvant sous la souris. Il énonce des informations au sujet de la mise en forme du texte : police, taille, présence de fautes, etc. La synthèse vocale peut être personnalisée en termes de volume, débit, hauteur, ponctuation, changement automatique de langue. Il est possible d'ajouter des modules complémentaires pour plus de fonctionnalités[2].

Utilisation[modifier | modifier le code]

NVDA rejoint un nombre grandissant d'utilisateurs, et rattrape JAWS, son principal compétiteur sur Windows. Selon une enquête menée en 2017, 64,9% des gens utilisant un lecteur d'écran avaient recours à NVDA, contre 66% qui utilisaient Jaws et 39,6% qui utilisaient VoiceOver (développé par Apple). Lorsqu'ils naviguent sur le Web, c'est avec Firefox qu'ils sont plus nombreux à utiliser NVDA[5].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Christine Preusler, « Creator Michael Curran Tells the Story of NV Access — How the Open-Source Approach to Screen-Reading Software is Making the Web Accessible to All », sur www.hostingadvice.com (consulté le 29 octobre 2018)
  2. a b et c Centre d'Évaluation et de Recherche sur les Technologies pour les Aveugles et les Malvoyants, « NVDA », sur www.certam-avh.com (consulté le 17 novembre 2018)
  3. (en) « NonVisual Desktop Access Software (NVDA) », sur at-aust.org (consulté le 19 novembre 2018)
  4. « Présentation de NVDA », sur https://www.nvda-fr.org/ (consulté le 19 novembre 2018)
  5. Agence Web WordPress WeAre[WP], « Lecteurs d’écran : préférences et principaux problèmes des utilisateurs », sur www.wearewp.pro (consulté le 17 novembre 2018)