Non-inscrit à l'Assemblée nationale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Non-inscrits à l'Assemblée nationale
Image illustrative de l’article Non-inscrit à l'Assemblée nationale
Chambre Assemblée nationale
Partis membres Rassemblement national
Debout la France
Ligue du Sud
Les Patriotes
Président Aucun
Représentation
12 / 577

Les députés non-inscrits (NI) sont les députés qui ne sont ni membres ni apparentés à un groupe parlementaire de l'Assemblée nationale.

Les non-inscrits ne forment pas un groupe[1] et ne sont pas représentés à la conférence des présidents ou au bureau de l'Assemblée. Ils disposent cependant de certains des droits des groupes constitués, notamment de l'attribution d'un temps de parole pour la discussion des textes.

Les suppléants remplaçant un député nommé au gouvernement, démissionnaire, empêché ou décédé, font d'office partie des non-inscrits au moment où le remplacement est prononcé par le président de l'Assemblée nationale avant qu'ils choisissent éventuellement de se rattacher à un groupe parlementaire. En raison de la brièveté de cet état, aucun de ces élus n'est mentionné ci-dessous.

Composition[modifier | modifier le code]

Ire législature (9 décembre 1958 - 9 octobre 1962)[modifier | modifier le code]

IIe législature (6 décembre 1962 - 2 avril 1967)[modifier | modifier le code]

IIIe législature (3 avril 1967 - 30 mai 1968)[modifier | modifier le code]

IVe législature (11 juillet 1968 - 1er avril 1973)[modifier | modifier le code]

Ve législature (2 avril 1973 - 2 avril 1978)[modifier | modifier le code]

VIe législature (3 avril 1978 - 22 mai 1981)[modifier | modifier le code]

À compléter avec Liste des députés de la VIe législature de la Cinquième République.

VIIe législature (2 juillet 1981 - 1er avril 1986)[modifier | modifier le code]

Les non-inscrits sont, à la fin de la septième législature, 10 députés dont 5 DVD, 1 DVG, 1 MRG, 2 UDF et 1 FN.

Nom Parti politique Circonscription N° circ. Notes
André Audinot DVD Somme (5e) 08005
Jean-Guy Branger UDF Charente-Maritime (2e) 01702
Jean Fontaine FN La Réunion (2e) 97402
Jean-François Hory MRG Mayotte (1re) 9??01
Xavier Hunault UDF Loire-Atlantique (6e) 04406
Jean Juventin DVD Polynésie française (1re) 98701
François Patriat DVG Côte-d'Or (6e) 02106
Jean Royer DVD Indre-et-loire (3e) 03703
Maurice Sergheraert DVD Nord (13e) 05913
Adrien Zeller DVD Bas-Rhin (7e) 06707

VIIIe législature (2 avril 1986 - 14 mai 1988)[modifier | modifier le code]

Les non-inscrits sont, à la fin de la huitième législature, 8 députés dont 3 DVD, 2 PS, 1 UDF et 2 RPR. À noter que les élections législatives du se sont déroulées pour la seule fois de la Ve République selon un mode de scrutin proportionnel de liste, dans le cadre départemental, les circonscriptions ayant été supprimées.

Nom Parti politique Circonscription N° circ. Notes
Daniel Bernardet UDF Indre 36
Robert Borrel DVG Haute-Savoie 74
Bruno Chauvierre DVD Nord 59 En , il a cessé d'appartenir au groupe Front national – Rassemblement national qui refusait l'investiture au gouvernement Chirac.
Jean Diebold RPR Haute-Garonne 31
Michel Lambert PS Orne 61
André Pinçon PS Mayenne 53
Jean Royer RPR Indre-et-Loire 37
André Thien Ah Koon DVD La Réunion 974

IXe législature (23 juin 1988 - 1er avril 1993)[modifier | modifier le code]

Les non-inscrits sont, à la fin de la neuvième législature, 14 députés dont 8 DVD, 1 DVG, 2 PCR, 2 UDF et 1 ex-FN.

Nom Parti politique Circonscription N° circ. Notes
Laurent Vergès PCR La Réunion (4e) 97404
Élie Hoarau PCR La Réunion (4e) 97404
Gautier Audinot DVD Somme (5e) 08005
Christine Boutin UDF Yvelines (10e) 07810
Alexandre Léontieff DVD Polynésie française (1re) ???03
Roger Lestas UDF Mayenne (3e) 05303
Claude Miqueu DVG Hautes-Pyrénées (3e) 06503
Yann Piat ex-FN Var (3e) 08303
Jean Royer DVD Indre-et-Loire (1re) 03701
Maurice Sergheraert DVD Nord (15e) 05915
Christian Spiller DVD Vosges (3e) 08803
André Thien Ah Koon DVD La Réunion (3e) 97403
Émile Vernaudon DVD Polynésie française (2e) 98702
Aloyse Warhouver DVD Moselle (4e) 05704

Xe législature (2 avril 1993 - 21 avril 1997)[modifier | modifier le code]

Nom Parti politique Circonscription N° circ. Notes
Gilbert Baumet MDR Gard (3e) Ils rejoignent le groupe République et liberté à partir du .
Alain Ferry Bas-Rhin (6e)
Jean-Pierre Soisson Yonne (1re)
Jean-Louis Borloo DVD Nord (21e) Ils rejoignent le groupe République et liberté le .
Édouard Chammougon DVD Guadeloupe (3e)
Philippe Martin DVD Marne (6e)
Michel Noir DVD Rhône (2e) Élu sous l'étiquette Force Unie.
Pierre Gascher RPR Sarthe (5e) Il rejoint le groupe République et liberté le .
Jean Royer Indre et Loire Il rejoint le groupe République et liberté le et devient son président.
Jean-Frantz Taittinger Hauts-de-Seine (2e)
André Thien Ah Koon La Réunion (3e) Il rejoint le groupe République et liberté le .
Bernard Charles MRG Lot (1re) Ils rejoignent le groupe République et liberté le .
Régis Fauchoit Nord (12e)
Bernard Tapie Bouches-du-Rhône (10e)
Émile Zuccarelli Haute-Corse (1re)
Christiane Taubira Walwari Guyane (1re) Elle rejoint le groupe République et liberté le .
Alfred Muller DVG Bas-Rhin (3e) Élu sous l'étiquette Mouvement démocratie alsacienne (MDA), il rejoint le groupe République et liberté le .
Aloyse Warhouver DVG Moselle (4e) Il rejoint le groupe République et liberté le .
Gérard Saumade PS Hérault (4e) Il rejoint le groupe République et liberté le .
Jean-Luc Gouyon UDF Orne (3e) Élu le à la suite du décès d'Hubert Bassot, le conseil constitutionnel lui retire son poste pour une suspension de cinq ans de ses droits civiques et civils pour exhibitionnisme et usurpation d’identité.
Jacques Le Nay Morbihan (6e) Ils rejoignent le groupe République et liberté le .
Jean-Claude Lenoir Orne (2e)
Jean Urbaniak Pas-de-Calais (14e)
Paul Vergès PCR La Réunion (2e) Il rejoint le groupe République et liberté le .

XIe législature (12 juin 1997 - 18 juin 2002)[modifier | modifier le code]

Les non-inscrits sont, à la fin de la onzième législature, 5 députés dont 2 DVD, 1 PS, 1 MPF et 1 ex-RPR.

Nom Parti politique Circonscription N° circ. Notes
Marc Dumoulin ex-RPR Haut-Rhin (2e) 06802 À partir de , à la suite d'une mise en accusation judiciaire.
Jean-Jacques Guillet DVD Hauts-de-Seine (8e) 09208
Jean-Pierre Marché PS Deux-Sèvres (2e) 07902 Le , il a cessé d'appartenir au groupe socialiste pour devenir « non-inscrit ».
André Thien Ah Koon DVD La Réunion (3e) 97403
Philippe de Villiers MPF Vendée (4e) 08504

XIIe législature (19 juin 2002 - 19 juin 2007)[modifier | modifier le code]

Les non-inscrits sont, à la fin de la douzième législature, 14 députés dont 3 Verts, 2 PRG, 1 PCR, 2 MIM, 1 SE, 2 MPF, 1 CNIP, 1 ex-UDF, 1 app. UMP et 1 DVG.

Nom Parti politique Circonscription N° circ. Notes
Huguette Bello PCR Réunion (2e) 97402
Éric Jalton DVG Guadeloupe (1re) 97101
Gérard Charasse PRG Allier (4e) 00304
Émile Zuccarelli Haute-Corse (1re) 02B01
Martine Billard Les Verts Paris (1re) 07501
Yves Cochet Paris (11e) 07511
Noël Mamère Gironde (3e) 03303
Philippe Edmond-Mariette MIM Martinique (3e) 97203 Il succède le à Pierre Samot dont l'élection avait été invalidée par le Conseil constitutionnel.
Alfred Marie-Jeanne Martinique (4e) 97204
Édouard Leveau apparenté CNIP (ex-UMP) Seine-Maritime (11e) 07611 À la suite de la crise de la droite dieppoise (voir Maire et député de Dieppe), il quitte le groupe parlementaire UMP et s'apparente au CNI.
Pierre-Christophe Baguet ex-UDF, candidat d'union UMP-UDF Hauts-de-Seine (9e) 09209 À partir du , à la suite de son exclusion du groupe UDF.
Éric Besson SE Drôme (2e) 02602
François-Xavier Villain app. UMP Nord (18e) 05918 Il rejoint le groupe de l'Union pour un mouvement populaire au sein de ses apparentés selon les termes de l’article 19 du Règlement, le .
Véronique Besse MPF Vendée (4e) 08504 Élue députée le , dans le cadre d'une élection partielle causée par le choix de Philippe de Villiers de quitter l'Assemblée nationale pour siéger au Parlement européen.
Joël Sarlot Vendée (5e) 08505

XIIIe législature (20 juin 2007 - 19 juin 2012)[modifier | modifier le code]

Originellement 6, les députés non inscrits étaient 12 à l'issue de la XIIIe législature.

Nom Parti politique Circonscription N° circ. Notes
Abdoulatifou Aly MoDem Mayotte (1re) D'abord apparenté au groupe Nouveau Centre, il rejoint les autres membres de son parti, le Modem, le au sein des députés non inscrits[2]
François Bayrou Pyrénées-Atlantiques (2e) 06402
Jean Lassalle Pyrénées-Atlantiques (4e) 06404
Véronique Besse MPF Vendée (4e) 08504
Dominique Souchet Vendée (5e) 08505 Élu en à la suite de l'annulation par le Conseil constitutionnel en de l'élection de Joël Sarlot.
Nicolas Dupont-Aignan DLF Essonne (8e) 09208
François-Xavier Villain Nord (18e) 05918
Daniel Garrigue ex-UMP et ex-RS Dordogne (2e) 02402 Démissionne, le , de l'UMP et du groupe parlementaire, et non inscrit depuis lors. RS de au .
René Couanau ex-UMP Ille-et-Vilaine (7e) 03507 Le , il annonce son départ de l'UMP et du groupe UMP de l'Assemblée pour rejoindre le banc des non-inscrits.
Noël Mamère EÉLV Gironde (3e) 03303 Depuis le , à la suite du départ des écologistes du groupe GDR.
François de Rugy Loire-Atlantique (1re) 04401
Anny Poursinoff Yvelines (10e) 07810

Non-inscrits ayant rejoint un groupe en cours de législature :

Nom Parti politique Circonscription N° circ. Notes
Thierry Benoit MoDem Ille-et-Vilaine (6e) 03506 Rejoint le groupe Nouveau Centre le , lorsqu'il quitta le MoDem pour l'Alliance centriste de Jean Arthuis.
Maxime Gremetz COM Somme (1re) 08001 Exclu du groupe Gauche démocrate et républicaine, il siège chez les non-inscrits du au avant de démissionner de son mandat de député le .
Cécile Gallez app. UMP Nord (21e) Elle siège chez les non-inscrits du 20 au , avant de rejoindre le groupe UMP le .

XIVe législature (20 juin 2012 - 20 juin 2017)[modifier | modifier le code]

Le , à l'ouverture de la quatorzième législature, les députés non inscrits sont au nombre de neuf. Ce groupe est considéré comme étant dans l'opposition[3]. En , le groupe en compte 25, soit son plus haut niveau depuis 1962, profitant des départs de députés du groupe socialiste qui contestent la ligne économique du gouvernement, ainsi que de l'éclatement du groupe écologiste[4].

Liste des députés non inscrits en fin de législature (entre parenthèses : classification du ministère de l'Intérieur si différente du nom du parti, de la coalition, du député) :

Nom Parti politique Circonscription N° circ.ab Notes
Noguès, Philippe Philippe Noguès PS puis DVG Morbihan (6e) 05606 Démissionne du groupe SRC le à la suite de désaccords politiques.
Andrieux, Sylvie Sylvie Andrieux Bouches-du-Rhône (3e) 01303 Exclue du groupe SRC le à la suite d'une condamnation pour détournement de fonds publics.
Thévenoud, Thomas Thomas Thévenoud Saône-et-Loire (1e) 07101 Démissionne du groupe SRC le à la suite de problèmes fiscaux.
Lebreton, Patrick Patrick Lebreton La Réunion (4e) Il quitte le groupe socialiste le .
Amirshahi, Pouria Pouria Amirshahi Français établis hors de France (9e) ? Frondeur, il démissionne du groupe SRC et du PS le , estimant que les partis politiques sont « à bout de souffle »[5].
Prat, Patrice Patrice Prat Gard (3e) Il quitte le Parti socialiste et son groupe le .
Besse, Véronique Véronique Besse MPF Vendée (4e) 08504
Dupont-Aignan, Nicolas Nicolas Dupont-Aignan DLF Essonne (8e) 09208
Bourdouleix, Gilles Gilles Bourdouleix CNIP Maine-et-Loire (5e) 04905 À la suite de ses propos sur les Roms, il démissionne de l'UDI avant d'en être exclu et quitte le groupe fin [6].
Lassalle, Jean Jean Lassalle MoDem puis SE Pyrénées-Atlantiques (4e) 06404 Il a quitté le MoDem en 2016.
Collard, Gilbert Gilbert Collard RBM puis FN Gard (2e) 03002
Maréchal, Marion Marion Maréchal FN Vaucluse (3e) 08403
Bompard, Jacques Jacques Bompard LS Vaucluse (4e) 08404 Il décide de ne pas faire partie du Rassemblement bleu Marine, qui est la coalition électorale de Marine Le Pen. Sur le site de l'Assemblée nationale, il est apparenté au parti Debout la France, de Nicolas Dupont-Aignan, lui aussi non-inscrit[7].
Fromantin, Jean-Christophe Jean-Christophe Fromantin TEM-UDI puis TEM Hauts-de-Seine (6e) 09206 Le , il annonce qu'il quitte l'UDI à la suite des résultats du premier tour des élections régionales.
Chauvel, Dominique Dominique Chauvel PS Seine-Maritime (10e) 07610 Frondeuse, elle quitte le groupe socialiste à l'Assemblée nationale le [8].
Abeille, Laurence Laurence Abeille EÉLV Val-de-Marne (6e) Non-inscrits à la suite de la dissolution Groupe écologiste le .
Allain, Brigitte Brigitte Allain Dordogne (2e)
Auroi, Danielle Danielle Auroi Puy-de-Dôme (3e)
Coronado, Sergio Sergio Coronado Français établis hors de France (2e)
Duflot, Cécile Cécile Duflot Paris (6e)
Roumégas, Jean-Louis Jean-Louis Roumégas Hérault (1re
Sas, Éva Éva Sas Essonne (7e)
Bonneton, Michèle Michèle Bonneton Isère (9e)
Mamère, Noël Noël Mamère Divers écologiste Gironde (3e)
Attard, Isabelle Isabelle Attard Calvados (5e)
Baupin, Denis Denis Baupin EÉLV puis Divers écologiste Paris (10e) Non-inscrit à la suite de la dissolution Groupe écologiste le . Il s'était mis en « retrait » du groupe entre le et sa dissolution.

Députés de la quatorzième législature ayant été non inscrits et ayant ensuite rejoint un groupe parlementaire[9] :

Nom Parti politique Circonscription N° circ. Notes
Chalus, Ary Ary Chalus GUSR Guadeloupe (3e) 97103 Il a annoncé le qu'il rejoignait le groupe Radical, républicain, démocrate et progressiste (Parti radical de gauche).
Vergé, David David Vergé DVD Wallis-et-Futuna (1re) 98601 Bien que considéré par le ministère de l'Intérieur comme divers droite lors de son élection, il rejoint le groupe Socialiste, républicain et citoyen en tant qu'apparenté le .
Moreau, Yannick Yannick Moreau DVD Vendée (3e) 08503 Appartenant au groupe des non-inscrits, il décide, le , de rejoindre le groupe UMP.

XVe législature (depuis le 21 juin 2017)[modifier | modifier le code]

Au début de la quinzième législature, 18 députés siègent parmi les non-inscrits[10]. Au , le groupe des non-inscrits compte 13 membres[11].

Nombre de députés par partis
Parti Nombre de députés
RN 6
DVD 1
DLF 1
DVG 1
EXD 1
LP 1
LS 1
Liste des députés membres du groupe
Nom Parti politique Circonscription N° circ.ab Notes
Bruno Bilde FN puis RN Pas-de-Calais (12e) 06212
Sébastien Chenu Nord (19e) 05919
Marine Le Pen Pas-de-Calais (11e) 06211 Présidente du Rassemblement national.
Ludovic Pajot Pas-de-Calais (10e) 06210
Nicolas Meizonnet RN Gard (2e) 03002 Remplace Gilbert Collard à partir du , élu au Parlement européen en mai 2019[12].
Catherine Pujol Pyrénées-Orientales (2e) 06602 Remplace Louis Aliot à partir du 3 août 2020, élu maire de Perpignan en juillet 2020.
Emmanuelle Ménard EXD Hérault (6e) 03406 Élue avec le Front national sans y adhérer[13] et rattachée au Rassemblement national (ex FN) au titre du financement de la vie politique[14].
José Évrard FN puis LP Pas-de-Calais (3e) 06203 Quitte le Front national en et rejoint Les Patriotes[15].
Nicolas Dupont-Aignan DLF Essonne (8e) 09108 Président de Debout la France.
Marie-France Lorho LS Vaucluse (4e) 08404 Remplace Jacques Bompard. Membre du groupe depuis le [16].
Joachim Son-Forget DVD Français établis hors de France (6e) Ancien membre groupe La République en marche, il quitte le groupe UDI, Agir et indépendants en .
Olivier Gaillard DVG Gard (5e) 03005 Quitte La République en marche en puis le groupe le [17].
Liste des députés de la quinzième législature ayant été non inscrits et ayant ensuite quitté l’Assemblée nationale ou rejoint un groupe parlementaire
Nom Parti politique Circonscription N° circ.ab Notes
Annick Girardin PRG Saint-Pierre-et-Miquelon (1re) 97501 Ministre des Outre-Mer. Rejoint le groupe La République en marche le . Ses fonctions ministérielles étant incompatibles avec la fonction de député, elle est remplacée par son suppléant Stéphane Claireaux le .
Jacques Bompard LS Vaucluse (4e) 08404 Président de la Ligue du Sud. Il quitte son poste le lorsqu'il redevient maire de la ville d'Orange. Il est alors remplacé par Marie-France Lorho issue du même parti.
Ramlati Ali DVG Mayotte (1re) D'abord membre du groupe La République en marche, son élection est invalidée. Lorsqu'elle est réélu le , elle rejoint les non-inscrits. Elle rejoint le groupe La République en marche.
Jean-Félix Acquaviva PaC Haute-Corse (2e) 02B02 Il participe à la création du Groupe Libertés et territoires le .
Michel Castellani Haute-Corse (1re) 02B01 Il participe à la création du Groupe Libertés et territoires le .
Paul-André Colombani Corse-du-Sud (2e) 02A02 Il participe à la création du Groupe Libertés et territoires le .
Olivier Falorni DVG puis MR Charente-Maritime (1re) 01701 Il participe à la création du Groupe Libertés et territoires le .
Jeanine Dubié PRG puis MR Hautes-Pyrénées (2e) 06502 Elle participe à la création du Groupe Libertés et territoires le .
Sylvia Pinel Tarn-et-Garonne (2e) 08202 Co-présidente du Mouvement radical. Elle participe à la création du Groupe Libertés et territoires le .
M'jid El Guerrab SE Français établis hors de France (9e) Mis en examen pour une altercation avec le socialiste Boris Faure, il quitte LREM et son groupe pour rejoindre les non-inscrits le . Il participe à la création du Groupe Libertés et territoires le .
Sylvain Brial DVD Wallis-et-Futuna (1re) Élu lors d'une élection partielle le , il rejoint les non-inscrits. Il participe à la création du Groupe Libertés et territoires le .
Jean-Michel Clément LREM Vienne (3e) Il quitte le groupe LREM pour rejoindre les non-inscrits le , après avoir voté contre la loi sur l'immigration. Il participe à la création du Groupe Libertés et territoires le .
Gilbert Collard FN puis RN Gard (2e) 03002 Il est élu au Parlement européen en mai 2019 et est remplacé par Nicolas Meizonnet.
Patrick Loiseau LREM Vendée (2e) 08502 Rentre à l'Assemblée nationale le après la mort de la députée du Mouvement démocrate Patricia Gallerneau. Rejoint le groupe MoDem et apparentés le .
Matthieu Orphelin SE Maine-et-Loire (1re) 04901 Exclu du groupe La République en marche le . S'apparente au groupe Libertés et territoires le . Il rejoint le groupe Écologie démocratie solidarité le 19 mai 2020[16],[18].
Jean Lassalle RES Pyrénées-Atlantiques (4e) 06404 Rejoint le groupe groupe Libertés et territoires en .
Sabine Thillaye SE Indre-et-Loire (5e) 03705 Exclue du groupe La République en marche le , elle rejoint le groupe Écologie démocratie solidarité le 19 mai 2020[16],[18].
Paula Forteza SE Français établis hors de France (2e) Quitte La République en marche puis le groupe le [19], elle rejoint le groupe Écologie démocratie solidarité le 19 mai 2020[16],[18].
Frédérique Tuffnell SE Charente-Maritime (2e) 01702 Quitte La République en marche[20] et le groupe le , elle rejoint le groupe Écologie démocratie solidarité le 19 mai 2020[16],[18].
Delphine Bagarry SE Alpes-de-Haute-Provence (1re) Quitte La République en marche[21] et le groupe le , elle rejoint le groupe Écologie démocratie solidarité le 19 mai 2020[16],[18].
Albane Gaillot SE Val-de-Marne (10e) Quitte La République en marche en [22] puis le groupe le . Elle rejoint le groupe Écologie démocratie solidarité le 19 mai 2020[16],[18].
Martine Wonner SE Bas-Rhin (4e) Exclue du groupe La République en marche le 6 mai 2020, elle rejoint le groupe Écologie démocratie solidarité le 19 mai 2020[23],[18].
Jennifer de Temmerman SE Nord (15e) 05915 Elle quitte le groupe La République en marche le , elle rejoint le groupe Écologie démocratie solidarité le 19 mai 2020[16],[24],[23].
Delphine Batho Deux-Sèvres (2e) 07002 Elle quitte le groupe Nouvelle gauche le , après avoir quitté le Parti socialiste pour Génération écologie[25]. Elle rejoint le groupe Écologie démocratie solidarité le 19 mai 2020[24].
Sébastien Nadot MDP Haute-Garonne (10e) 03110 Il est exclu du groupe La République en marche le et quitte le parti La République en marche le même jour[26]. Il rejoint le groupe Écologie démocratie solidarité le 19 mai 2020[24].
Agnès Thill DVD Oise (2e) 06002 Elle est exclue de La République en marche le puis du groupe le lendemain[27]. Elle rejoint le groupe UDI et indépendants le [28].
Louis Aliot FN puis RN Pyrénées-Orientales (2e) 06602 Il est élu maire de Perpignan en juillet 2020 et est remplacé par Catherine Pujol.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Règlement de l'Assemblée nationale, consulté le 5 décembre 2012.
  2. Liste officielle des modifications apportées à la composition de l'Assemblée nationale pour la XIIIe législature sur le site officiel de l'Assemblée nationale.
  3. Liste des non-inscrits au 26 juin 2012, jour de déclaration officielle des groupes parlementaires, site officiel de l'Assemblée nationale.
  4. Hélène Bekmezian et Raphaëlle Besse Desmoulières, « À l'Assemblée, le parti des non-inscrits progresse », Le Monde, no 22246,‎ , p. 9 (lire en ligne, consulté le 24 juillet 2016).
  5. « Le frondeur Pouria Amirshahi quitte le PS », sur Le Figaro, (consulté le 5 avril 2016).
  6. « Bourdouleix rejoint les non-inscrits à l'Assemblée », sur Le Point, (consulté le 20 mai 2016).
  7. Laure Equy, « Pourquoi Bompard est-il rattaché au parti de Dupont-Aignan à l'Assemblée? », Libération, 5 décembre 2014.
  8. « Modifications », sur Assemblée nationale (consulté le 28 mai 2016).
  9. Liste officielle des modifications apportées à la composition de l'Assemblée nationale sur le site de l'Assemblée nationale.
  10. Journal Officiel du 29 juin 2017 [1].
  11. « Modifications à la composition des groupe », sur Assemblée nationale (consulté le 22 juin 2020)
  12. Tony Selliez, « Nicolas Meizonnet officiellement député », sur France Bleu, (consulté le 11 février 2020).
  13. Ivanne Trippenbach et Caroline Vigoureux, « Emmanuelle Ménard, la députée qui dérange les droites », sur L'Opinion, (consulté le 7 juin 2018).
  14. « Mme Emmanuelle Ménard - Hérault (6e circonscription) », sur Assemblée nationale (consulté le 16 mai 2020).
  15. Olivier Faye, « José Evrard quitte le Front national pour rejoindre Les Patriotes », sur Le Monde, (consulté le 27 novembre 2017).
  16. a b c d e f g et h « Modifications à la composition des groupes », sur Assemblée nationale (consulté le 15 mai 2020).
  17. « Et un de plus ! Un nouveau député quitte le groupe LREM à l'Assemblée », sur Libération (consulté le 15 mai 2020).
  18. a b c d e f et g Erwan ALIX, « Nouveau groupe à l’Assemblée nationale : qui sont les membres d’Écologie Démocratie Solidarité ? », sur Ouest-France.fr, (consulté le 19 mai 2020)
  19. « LREM perd une nouvelle députée : Paula Forteza », sur Libération, (consulté le 15 mai 2020)
  20. « LREM. Les députés Frédérique Tuffnell et Xavier Batut quittent le mouvement », sur Ouest-France, (consulté le 6 février 2020).
  21. F. By, « Politique. La députée Martine Wonner va quitter La République en marche », sur Dernières Nouvelles d'Alsace, (consulté le 15 mai 2020).
  22. Marion Kremp, « Des parlementaires du Val-de-Marne demandent un moratoire sur les fermetures de classes », sur Le Parisien, (consulté le 29 avril 2020).
  23. a et b Groupes politiques (lire en ligne)
  24. a b et c Cécile Bidault, « Quatre parlementaires des Hauts-de-France imaginent « le jour d'après » avec les citoyens », sur France Bleu, (consulté le 15 mai 2020).
  25. Jules Pecnard, « L'ex-ministre Delphine Batho quitte le PS », sur Le Figaro, (consulté le 2 mai 2018).
  26. Sébastien Marti, « Exclu par En Marche pour avoir voté contre le budget, le député LREM de Haute-Garonne Sébastien Nadot réagit », sur La Dépêche du Midi, (consulté le 21 décembre 2018).
  27. « PMA : la députée Agnès Thill exclue formellement du groupe LREM à l'Assemblée », sur Le Figaro, (consulté le 29 août 2019).
  28. Sylvain Chazot, « L'anti-PMA Agnès Thill trouve refuge chez les anti-PMA de l'UDI », sur Libération, (consulté le 23 juin 2020).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]