Nomothète

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le nomothète est, dans la Grèce antique, un membre d'une commission athénienne qui vote les lois.

Histoire[modifier | modifier le code]

D'après Thucydide[1], les nomothètes ont été institués par le régime oligarchique de 411 av. J.-C. D’après les historiens modernes, qui s'appuient sur le corpus démosthénien, ils sont tirés au sort à raison de 500, 1000 ou 1500, parmi les 6000 qui ont prêté le serment des héliastes. Ils doivent se prononcer en un jour « par oui ou par non » sur les projets de loi émanant de l’assemblée des citoyens, après un débat contradictoire avec égalité de temps de parole entre partisans et opposants au projet émanant de l'assemblée. Les débats prennent la forme d'un "procès" de la loi antérieure qu'il s'agit de réformer ou d'abroger. Socrate fut nomothète[2].

Extrait de la Deuxième Olynthienne de Démosthène (vers 341 av. J.-C. : « Soit! me dira-t-on, il faut secourir Olynthe ; mais comment ? Établissez des nomothètes, non certes pour créer de nouvelles lois, vous n'en avez que trop ; mais pour abolir celles qui vous nuisent. »

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Thucydide, La Guerre du Péloponnèse [détail des éditions] [lire en ligne], livre VIII, § 86 à 97.
  2. Xénophon, Mémorables, livre I, chap. II (30).