Nombre de Bond

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bond.

Le nombre de Bond est un nombre sans dimension utilisé en mécanique des fluides pour traiter des problèmes de capillarité. Il représente le rapport entre les forces gravitationnelles et la tension de surface[1],[2] sur une interface entre deux fluides.

Ce nombre porte le nom de Wilfrid Noel Bond (en), physicien anglais. Il est très similaire au nombre d'Eötvös.

On le définit de la manière suivante dans le cas d'une goutte :

avec :

  • Δρ - contraste des masses volumiques des deux fluides [kg⋅m-3]
  • g - accélération gravitationnelle [m⋅s-2]
  • σ - tension superficielle [N⋅m-1] ou [kg⋅s-2]
  • L - Longueur caractéristique (exemple rayon d'une goutte) [m]

La grandeur est aussi appelée longueur capillaire. Cette longueur caractérise le rapport des forces de tension superficielle et de pesanteur s'exerçant sur une interface. Elle est de l'ordre de 2,7 mm pour une solution aqueuse sur terre. Elle est parfois notée κ -1 car elle correspond à l'inverse du nombre d'onde pour lequel une onde de surface gravito-capillaire est la plus lente.

Le nombre de Bond caractérise entre autres la déformation d'une goutte d'un liquide. Lorsque le Bo de la goutte est plus petit que 1, la goutte reste sphérique car la tension superficielle l'emporte sur la gravité. À l'inverse, si Bo est grand, la goutte s'aplatit sous l'effet de la gravité.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bernard Stanford Massey, Measures in science and engineering: their expression, relation and interpretation, Ellis Horwood Limited, , 216 p. (ISBN 0853126070)
  2. (en) Carl W. Hall, Laws and Models: Science, Engineering and Technology, Boca Raton, CRC Press, , 524 p. (ISBN 8449320186)

Voir aussi[modifier | modifier le code]