Nom japonais

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (novembre 2013).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Les noms japonais (日本人の氏名, Nihonjin no shimei?) se composent d'un nom de famille, suivi d'un nom personnel équivalent du prénom. Le deuxième prénom n'est généralement pas utilisé.

Les noms sont normalement écrits en kanjis, les caractères d'origine chinoise (sinogrammes) utilisés au Japon, mais au moment de donner un nom à la naissance d'un enfant, les parents peuvent utiliser l'hiragana ou le katakana, les deux syllabaires de l'écriture japonaise. Les noms d'origine étrangère doivent être transcrits en caractères japonais, l'écriture rōmaji (alphabet latin) est interdite, elle peut cependant figurer en complément sur le passeport[1].

Les noms écrits en hiragana ou katakana sont phonétiques, et ainsi ils n'ont pas la signification visuelle des noms exprimés avec les kanjis.

Noms les plus répandus[modifier | modifier le code]

Myōji (名字?) les plus courants[2]
Rōmaji Kana Kanji
Satō さとう 佐藤
Suzuki すずき 鈴木
Takahashi たかはし 高橋
Tanaka たなか 田中
Watanabe わたなべ 渡辺
Itō いとう 伊藤
Yamamoto やまもと 山本
Nakamura なかむら 中村
Kobayashi こばやし 小林
Katō かとう 加藤

Les noms peuvent souvent s'écrire avec différentes combinaisons de caractères chinois (kanjis) et, réciproquement, différents noms peuvent s'écrire avec les mêmes caractères. Il est donc difficile de lire ou d'écrire un nom avant de l'avoir entendu (ou réciproquement, lu).

Prénoms les plus répandus[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Liste des prénoms japonais.

Autrefois très stéréotypés (prénoms féminins se terminant par « ko » (?), prénoms masculins se terminant en « ō » ou signifiant « premier fils » : Ichirō ou Tarō, « deuxième fils » : Jirō, « troisième fils » : Saburō, etc.), les prénoms japonais sont devenus très divers et surtout très changeants, le palmarès des prénoms ne se ressemblant guère à quelques années d'écart.

Prénoms masculins les plus courants en 2003[3]
Rōmaji Kana Kanji
Shōta しょうた 翔太
Ren れん
Daiki だいき
Taishō たいしょう 大翔
Kaito かいと 海斗
Shō しょう
Sōta そうた 颯太
Tsubasa つばさ
Riku りく
Kenta けんた 健太

Il y a également les très répandus : Hayato, Hikaru, Hiroki, Kaoru, Kazuki, Kento, Kōhei, Kōki, Kōsuke, Kōta, Masaki, Naoki, Ryō, Ryōsuke, Ryōta, Shun, Takuma, Takumi, Takuya, Tatsuya, Tomoya, Yūki, Yūsuke, Yūta, Yūto, Wataru.

Prénoms féminins les plus courants en 2003
Rōmaji Kana Kanji
Sakura さくら
Nanami ななみ 七海
Haruna はるな 陽菜
Misaki みさき 美咲
Aoi あおい
Riko りこ 莉子
Rin りん
Moe もえ
Ayaka あやか 彩花
Ai あい

Il y a également les très répandus : Akane, Arisa, Asuka, Ayano, Chihiro, Haruka, Hikari, Honoka, Kaho, Kana, Kaori, Mai, Mana, Mayu, Miku, Minami, Miu, Miyū, Mizuki, Momoka, Nao, Natsuki, Natsumi, Rina, Risa, Saki, Shiori, Ūka, Yuka, Yui, Yūka.

Les prénoms peuvent souvent s'écrire avec différentes combinaisons de kanjis et, réciproquement, différents prénoms peuvent s'écrire avec les mêmes caractères. Il est donc difficile de lire ou d'écrire un prénom avant de l'avoir entendu (ou réciproquement, lu).

Finalement, il existe des prénoms mixtes, tel que Shinobu.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Martina Ebi et Viktoria Eschbach-Szabo, Japanische Sprachwissenschaft, Eine Einführung für Japanologen und Linguisten, Tübingen, Narr Francke Attempto Verlag, 2015, p. 151.
  2. [1] et [2]. Les 2 sources ne sont pas absolument concordantes sur l'ordre, mais le contenu se rejoint.
  3. Plusieurs sources différentes donnent des classements différents, mais de contenu similaire

Liens externes[modifier | modifier le code]