Nom de code : Love City

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Nom de code : Love City

アイ・シティ
(Ai shiti)
Genre science-fiction, dystopie
OAV japonais : Ai City
Réalisateur
Scénariste
Studio d’animation Toei Ashi Productions KK Movic
Compositeur
Durée 85 minutes
Sortie

au Japon

Épisodes 1

Nom de code : Love City, connu sous le nom Ai City (アイ・シティ, Ai shiti?) au japon, est un manga de Shūhō Itahashi sortie entre 1983 et 1984. Il a été adapté sous forme de film d'animation OAV sortie en 1986 au Japon. Dans un univers de science-fiction, il traite de la dérive de la science et des manipulations génétiques pour le futur de l’humanité et la société.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Dans un futur proche, l’organisation Fraude à main mise sur la société via des êtres humains modifiés génétiquement aux pouvoirs psychiques surdéveloppés, des télépathes appelés Headmeters. L’histoire mets en scène, Key, un jeune Headmeter, qui ne parvient pas à développer ses forces psychiques convenablement et est considéré un échec experimental. Il prend la fuite avec une autre jeune fille, Aï, qui lui semble familière. La Fraude, dirigé par le tyran Kuu Ragua Lee depuis la tour Fraude, va envoyer ses agents pour recapturer Aï, qui a des pouvoirs destructeurs sans limites. Key se souvient alors qu’ils faisait partie de l’équipe de recherche de Fraud et que sa femme, Etsuko, est morte dans une expérimentation biotechnique, et Aï, n’est en fait qu’un jeune clone de sa femme. Les expérimentations génétiques de Fraude ont introduit aussi des instabilités génétiques et des mutations délétères chez les humains modifiés, engendrant de la "Bio-pollution", qui menacent desormais tous les humains. Heureusement, Etsuko, et son clone Aï, ont été reformattées lors du programme "Love City" et sont porteuses du patrimoine génétique humain original. Mais Lai Lou Chin, qui est contaminé par la Bio-pollution, va chercher à détruire Aï en utilisant ses pouvoirs psychiques énormes. L’intensité des combats ouvre une brèche dans le continuum de la réalité et laisse entrevoir un autre monde ou il se transforment en une monstruosité qui recouvrent la ville entiére. Key parvient à activer ses pouvoirs psychiques sans limites et poussent la Biopollution à s’auto-cannibaliser détruisant ainsi Lai Lou Chin et refermant la porte métaphysique. Mais de retour au monde normale, les protagonistes disparaissent et se retrouvent au début de l’histoire au nouveau qui se répète.

Personnages principaux[modifier | modifier le code]

  • K (Kei) : héro, ancien membre de Fraud
  • I (Etsuko) : la femme décédée de Kei, membre de Fraud
  • I2 (Aï) : jeune clone de Etsuko, la seule porteuse du programme génétique originale de l’humanité
  • Kuu Ragua Lee : leader tyrannique de Fraud
  • Lai Lou Chin: un des scientifiques clef de Fraud, contaminé par la Bio-pollution
  • K2 (Kate) : une agente de Fraud, qui devient amnésique
  • J (Mr. J) : un agent de Fraud
  • Yi et Lyan: 2 agents de Fraud, Tuned-man modifiés pour le combat
  • Reiden Yoshioka : détective privé


Fiche technique[modifier | modifier le code]

Thèmes musicaux[modifier | modifier le code]

Commentaires[modifier | modifier le code]

  • Le titre de l’œuvre est basé sur un jeu de mots : Ai est le nom d’un des personnages principaux mais signifie aussi « amour » en japonais, ainsi « Ai city » ou « Love city » se prononce comme « Ai shite » qui veut dire « faire l’amour ».
  • La tour et les laboratoires de Fraude sont inspirés du film Morts suspectes (1978).

Références[modifier | modifier le code]

  • The Anime Movie Guide. H. McCarthy. Overlook Press (1997). p.41
  • The Complete Anime Guide. T.Ledoux et D. Ranney. Tiger Mtn Press (1997). P.73

Liens externes[modifier | modifier le code]