Noir Silence (groupe)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Noir Silence.
Noir Silence
Pays d'origine Drapeau du Canada Canada
Genre musical Pop rock
Années actives Depuis 1993
Labels MPV/Musicor
Composition du groupe
Membres Jean-François Bernatchez
Samuel Busque
Jean-François Dubé
Michelle Lambert
Martin Roby

Noir Silence est un groupe de pop rock canadien, originaire du Québec. Il est formé à l'origine de Jean-François Bernatchez, Samuel Busque, Jean-François Dubé, Martin Roby et Michelle Lambert[1]. De On jase de toi à Made in USA, de Oublier à En attendant de partir, de Je fuis à Malade, le groupe a créé près d'une centaine de chansons incluant 27 extraits radio et 11 vidéoclips.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formé au Cégep Beauce-Appalaches de Saint-Georges de Beauce en 1993, Noir Silence est composé de cégépiens de 17 ans qui reluquent le concours Cégeps rock[2]. Ils composent cinq pièces en une fin de semaine, s’inscrivent, remportent la deuxième position et le prix de la meilleure composition francophone. Poursuivant sur cet élan, les membres produisent un démo qui s’écoulera à 2 000 exemplaires.

Noir Silence participe ensuite à L'Empire des futures stars et à Cégeps en spectacle. Le groupe sort un premier album studio, éponyme, en 1995. Le succès On jase de toi propulse les ventes de cet album qui s’écoule à 150 000 exemplaires sur l'étiquette MPV (M. Prévost, Mark Vinet). Par la suite, le groupe remporte trois prix Félix, un YTV Achievement Award, ainsi que plusieurs nominations aux prix Juno. Il entame une tournée de plusieurs concerts à travers la francophonie (Spa en Belgique, La Rochelle et Chamonix en France[3]) et arpente les plus grandes scènes du Québec et des Maritimes (Les plaines d'Abraham devant 100 000 personnes et le parc Maisonneuve devant 250 000 personnes[réf. nécessaire]).

Les années suivantes, le groupe enchaîne les albums et les tournées. Il sort un album de Noël en 1996 (Noël he nous!), suivi de Piège en 1997[3]. Le chanteur Jean-François Dubé quitte ensuite le groupe, laissant la place à Jean-François Bernatchez comme nouvelle voix, secondé par Samuel Busque et Michel Lambert. Ce dernier signe la plupart des textes suivants.

L’album Tout l’monde sort en 1999[4]. La tournée qui suit sera enrichie de deux collaborateurs : le bassiste Éric Maheu (qui fait maintenant partie du groupe Kaïn), et Stéphane Gaudreau à la batterie. Au fil du temps, les musiciens de Noir Silence apprivoisent la vie et le propos de leurs chansons est plus mûr. Le groupe lance en 2002 son cinquième album (« Mae-Geri ») réalisé en Beauce avec Stéphane Rancourt et Steeve Gagné à la batterie (à la suite du départ de Martin Roby), Éric Maheu, Pierre Grenier, et Patrick Lavergne à la basse.

En 2008, à la suite de la demande d'un spectacle retrouvailles, la formation d'origine croise le fer pour une soirée mémorable sur leur terre d'origine à St-Georges de Beauce. Loin des acquis et en quête de nouveau, le groupe prépare en 2008 un album concept, Immortellement célèbre, sorti le 18 mars 2008. Fort d'un son lourd et de texte tordu cet album permet au groupe de reprendre la route avec son bagage unique de tournées, de festivals et un désir mordant d'offrir des moments remarquables. Ils partageront cette série de spectacles entre une version à grand déploiement et une version acoustique présentée en salle.

En 2011, leur claviériste Michel Lambert annonce avoir changé de sexe et être devenue Michelle Lambert[1], réclamant son identité de transsexuelle[5].

Discographie[modifier | modifier le code]

Clips[modifier | modifier le code]

  • 1996 : On Jase de toi
  • 1996 : En attendant de partir
  • 1996 : Made in USA (réalisé par François Bégin)
  • 1997 : V'nez pas jouer dans (l') mon dentier (réalisé par François Bégin)
  • 1998 : Maintenant vieux (réalisé par Jean-François Proteau)
  • 1998 : Une bière en enfer (réalisé par Jean-François Proteau)
  • 1998 : Malade (réalisé par Jean-François Proteau)
  • 1998 : J't'encore là (réalisé par Jean-François Proteau)

Prix et nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Briser le silence autour de Michelle Lambert », sur Le Soleil (consulté le 18 août 2018).
  2. a et b « Notes biographiques », sur QIM (consulté le 18 août 2018).
  3. a et b « En bref: Noir Silence a 10 ans », sur Le Soleil (consulté le 18 août 2018).
  4. « Tout l’monde - critique », sur Voir.ca (consulté le 18 août 2018).
  5. « Le claviériste de Noir Silence réclame son identité de transsexuelle », sur La Presse canadienne (consulté le 18 août 2018).