Nogaï

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne le chef mongol. Pour la langue, voir Nogaï (langue). Pour le peuple nogaï, voir Nogaïs.
Nogaï
Biographie
Décès
Activité
Famille
Enfant
Autres informations
Religion
Grade militaire
Nogai flag.svg

Drapeau

Nogaï khan (mongol : ᠨᠣᠭᠠᠢ
ᠬᠠᠨ
, VPMC : nogai qancyrillique : Ногай хан, MNSNogai khan), ou encore Nokhoi (mongol : ᠨᠣᠬᠠᠢ, VPMC : noqaicyrillique : нохой, MNSnokhoi, littéralement : chien), arrière-petit-fils de Gengis Khan, fut un important personnage parmi les Mongols de Russie à la fin du XIIIe siècle et joua le rôle de faiseur de rois parmi ses cousins de la Horde d'or. Il meurt en décembre 1299.

Son fils Tzaka ou Chaka (bulgare : Чака), issu de son épouse principale Akha Khatun, fut tsar des Bulgares de 1299 à 1300.

Il a donné son nom à une confédération nomade, la Horde Nogaï et à ses membres et descendants, le peuple de langue turque, les Nogaïs ou Nogay, essentiellement installé dans la république du Daghestan dans le Caucase, ainsi qu'à la langue de ce peuple, le nogaï ou nogay.

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) John Joseph Saunders (en), The History of the Mongol Conquests, University of Pennsylvania Press, (ISBN 9780812217667, OCLC 45460916, lire en ligne) (réédition de l'ouvrage de 1971).
  • (mvf) ᠵ᠃ᠪᠣᠷᠣ ᠮᠣᠩᠭᠣᠯ ᠬᠢᠭᠡᠳ ᠧᠦ᠋ᠷᠠᠽᠢ ᠶᠢᠨ ᠳ᠋ᠢᠫᠯᠣᠮᠠᠲ ᠱᠠᠰᠳᠢᠷ ᠪᠣᠲᠢ 2, 2003
  • (en) István Vásáry, Cumans and Tatars: Oriental military in the pre-Ottoman Balkans, 1185-1365, Cambridge, Cambridge University Press, (ISBN 9780521837569, OCLC 750757219)
  • (mvf) ᠡ᠃ᠡᠨᠡᠷᠢᠯᠲᠦ 《ᠶᠤᠸᠠᠨ ᠤ ᠠᠰ ᠤᠳ》 2007

Liens externes[modifier | modifier le code]