Nodule thyroïdien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nodule thyroïdien
Description de cette image, également commentée ci-après

Thyroïde humaine présentant des nodules.

CIM-10 E04.1
CIM-9 241.0
DiseasesDB 5332
MedlinePlus 007265
eMedicine med/3224 
MeSH D016606
Wikipédia ne donne pas de conseils médicaux Mise en garde médicale

Un nodule thyroïdien est une masse de petite taille située au sein de la glande thyroïde, isolée ou multiple, le plus souvent bénin mais pouvant parfois être révélateur d'un cancer de la thyroïde.

Épidémiologie[modifier | modifier le code]

Un nodule est palpable au cours d'un examen systématique dans 4 à 7 % de la population générale, révélant un cancer de la thyroïde dans 8 à 16 % des cas[1]. La fréquence de cette anomalie est bien supérieurs à l'échographie[2]. La prévalence s’accroît avec l'âge[3].

Clinique[modifier | modifier le code]

Un nodule bénin est habituellement asymptomatique.

La thyroïde est palpée, l'examinateur étant placé à l'arrière du patient et se servant de ses deux mains. Le nodule est perçu et est mobile à la déglutition.

Diagnostic[modifier | modifier le code]

l'échographie thyroïdienne permet de visualiser le ou les nodules, d'en estimer la taille, son caractère plein ou vide.

Le dosage sanguin de la TSH doit être fait systématiquement, un taux effondré pouvant faire évoquer un « nodule toxique » hyper-secrétant. Dans ce cas, la scintigraphie thyroïdienne montre un nodule hyperfixant, le reste de la thyroïde étant « blanche ».

Diagnostic de bénignité ou de malignité[modifier | modifier le code]

l'échographie thyroïdienne peut orienter vers une cause maligne sur certains signes, comme la présence d'adénopathies, des micro calcifications, une bordure irrégulière[4].

le diagnostic se fait par ponction à l'aiguille fine du nodule, guidée par une échographie permettant une analyse cytologique au microscope des cellules prélevées. Il permet le diagnostic de cancer avec une bonne fiabilité mais l'affirmation de la bénignité est plus difficile[5].

La recherche combinée de certaines mutations (gènes BRAF, RAS, RET/PTC, PAX8/PPARγ) augmente significativement la sensibilité diagnostique[6]. Ainsi, un kit permettant l'analyse simultanée de 167 gènes aurait une sensibilité et une spécificité supérieures à 90 %[7].

Prise en charge[modifier | modifier le code]

La prise en charge des nodules thyroïdiens a fait l'objet de la publication de recommandations par l’American Association of Clinical Endocrinologists, l’Associazione Medicie Endocrinologi, et l’European Thyroid Association, publiées en 2010[8] et par l’American Thyroid Association publiées en 2009 et révisé en 2015[9].

Au moindre doute de cancer, l'ablation chirurgicale du nodule et du tissu thyroïdien voisin doit être faite. Cette attitude est cependant discutée sur l'argument d'une importante prévalence de cancer papillaire, avec un très bon pronostic à long terme chez les formes localisées[10]. La discussion porte donc essentiellement où la ponction donne des résultats intermédiaires qui ne tranchent pas le diagnostic. Une surveillance échographique est alors conseillée, avec nouvelles biopsies si le nodule change de morphologie[1].

Évolution[modifier | modifier le code]

Les nodules bénins ne grossissent pas et le risque de cancérisation est réduit[11].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Burman KD, Wartofsky L, Thyroid nodules, N Engl J Med, 2015;373:2347-2356
  2. Ezzat S, Sarti DA, Cain DR, Braunstein GD, Thyroid incidentalomas: prevalence by palpation and ultrasonography, Arch Intern Med, 1994;154:1838-1840
  3. Hegedüs L, The thyroid nodule, N Engl J Med, 2004;351:1764-1771
  4. Tae HJ, Lim DJ, Baek KH et al. Diagnostic value of ultrasonography to distinguish between benign and malignant lesions in the management of thyroid nodules, Thyroid, 2007;17:461-466
  5. (en) Wang CC, Friedman L, Kennedy GC et al. A large multicenter correlation study of thyroid nodule cytopathology and histopathology, Thyroid, 2011;21:243-251
  6. (en) Nikiforov YE, Ohori NP, Hodak SP et al. Impact of mutational testing on the diagnosis and management of patients with cytologically indeterminate thyroid nodules: a prospective analysis of 1056 FNA samples, J Clin Endocrinol Metab, 2011;96:3390-3397
  7. (en) Alexander EK, Kennedy GC, Baloch ZW et al. Preoperative diagnosis of benign thyroid nodules with indeterminate cytology, N Engl J Med, 2012;367:705-715
  8. (en) Gharib H, Papini E, Paschke R et al. American Association of Clinical Endocrinologists, Associazione Medicie Endocrinologi, and European Thyroid Association medical, Guidelines for clinical practice for the diagnosis and management of thyroid nodules: executive summary of recommendations, J Endocrinol Invest, 2010;33:Suppl:51-56 PMID 20543551
  9. Haugen BR, Alexander EK, Bible KC et al. 2015 American Thyroid Association Management Guidelines for Adult Patients with Thyroid Nodules and Differentiated Thyroid Cancer, Thyroid, 2015
  10. Brito JP, Morris JC, Montori VM, Thyroid cancer: zealous imaging has increased detection and treatment of low risk tumours, BMJ, 2013;347:f4706
  11. Durante C, Costante G, Lucisano G et al. The natural history of benign thyroid nodules, JAMA, 2015;313:926-935