Noël Mitrani

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Noël Mitrani est un scénariste, réalisateur et producteur de cinéma franco-canadien, né à Toronto en 1969.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Toronto de parents français, il déménage en France à l'âge de 5 ans. Diplômé d'histoire et de philosophie à la Sorbonne, un temps dessinateur de presse et journaliste, il aborde le cinéma par l'écriture et réalise son premier court-métrage After Shave en 1999, une comédie qui a pour cadre un supermarché de banlieue. Suivent trois autres courts-métrages dont le plus marquant Les Siens décrit la confusion entre le rêve et la réalité.

En 2005, il s'installe à Montréal et réalise son premier long-métrage, Sur la trace d'Igor Rizzi, avec l'acteur Laurent Lucas. Ce film noir tourné sous la neige connaît un succès critique aux festivals de Venise et de Toronto. Le Toronto Film Review classe le film parmi les cent meilleurs films canadiens[1].

En 2010, il réalise un thriller en anglais, The Kate Logan Affair, avec l'actrice américaine Alexis Bledel. Ce film, qui manipule les conventions hollywoodiennes, divise la critique et le public.

En 2013, il écrit et réalise Le Militaire, avec l'acteur Laurent Lucas dans le rôle d'un vétéran traumatisé d'avoir combattu en Afghanistan. Le film est décrit par la critique Odile Tremblay comme "une œuvre poignante et radicale sur la solitude"[2].

En 2016, il poursuit son étude des traumatismes psychologiques dans le film Après coup.

Son univers est marqué par sa double culture française et canadienne et par sa fascination pour des personnages confrontés à leur passé et à leurs tourments intérieurs. Dans tous ses films, Noël Mitrani décrit des individus aux prises avec leurs tentations morales.

Réalisateur[modifier | modifier le code]

Longs-métrages[modifier | modifier le code]

Courts métrages[modifier | modifier le code]

Scénariste[modifier | modifier le code]

Producteur[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

  • Martin Gignac et Jean-Marie Lanlo, Le cinéma québécois par ceux qui le font. Discussions avec Érik Canuel, Catherine Martin, Noël Mitrani, Kim Nguyen, Charles-Olivier Michaud, Rafaël Ouellet , Les Éditions de L'Instant même, Montréal, 2016.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]