Noël Entreprises

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Noel (entreprise).

Noël Entreprises
logo de Noël Entreprises

Création 1928
Fondateurs Henri Noël, Édouard Noël
Forme juridique Société Anonyme à directoire
Siège social Vitré (Ille-et-Vilaine)
Drapeau de France France
Direction Patrick Noël
Activité Fabrication de chaussures
Produits chaussures
Effectif 38 (au 30 avril 2018) effectif moyen annuel
SIREN 639 200 989
Site web [1]

Chiffre d'affaires 3 431 900,00 € au 30 avril 2018
Résultat net -2 386 400 € au 30 avril 2018 (perte)

Noël Entreprises est une entreprise française de fabrication de chaussures depuis sa fondation en 1928 dans la ville bretonne de Vitré (Ille-et-Vilaine) et située à 30 kilomètres au sud de Fougères, cité de la chaussure féminine française[1]. Le groupe comptait encore quatre marques : Babybotte, Noël-Kids, Mary Isa-Minibel et Easy Peasy.

Histoire[modifier | modifier le code]

La marque des chaussures de sport Noël a marqué les années 1970 et 1980. La concurrence asiatique des chaussures de sport de marques américaines comme Nike ou Reebok ont mis en péril la santé économique et la viabilité de l'entreprise. Afin de réduire les coûts, trois usines ont été construites en Tunisie pour le travail du cuir mais elles sont assemblées à Vitré. En décembre 2014, le fabricant de chaussures était en redressement judiciaire et licencie près d'une centaine de salariés. En juin 2016, le plan de redressement a été validé par le tribunal de commerce de Rennes[2]. L'entreprise se concentre sur les chaussures pour enfants. Cela n'a pas suffit à rééquilibrer les finances de l'entreprise. Placée en liquidation judiciaire depuis le , le groupe implanté à Vitré et à Pau disposait d’un accord de poursuite d’activité jusqu’au 15 décembre. Mais, faute de repreneur disposé à reprendre les salariés, le tribunal a préféré mettre un terme à l’activité, provoquant le licenciement des 84 salariés. L'arrêt définitif de l'entreprise a eu lieu le par le tribunal de commerce de Rennes[3].

Le groupe[modifier | modifier le code]

Noel Distribution 433 694 924[Quoi ?]
Noel Soccer 428 912 653
Noel Enfants 431 604 339
Babybotte Nantes 383 710 522
Umbro France 412 272 411
Minibel 503 927 329
Noel Franconville 495 557 384
Noel Romans 452 697 642
Lespetitschaussons 797 866 266
Noel France 316 731 322
Noel Entreprises 639 200 989
Yaka Shoes 513 961 425
Babybotte 095 680 486
Mary Ysa 412 470 890
Chaussures Junior 622 780 237

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Laurence Héry, « L’entreprise Noël à Vitré au xxe siècle : un chausseur qui réussit », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest [En ligne], 114-2 | 2007, mis en ligne le 31 décembre 2009, consulté le 07 novembre 2019. URL : http://journals.openedition.org/abpo/71 ; DOI : 10.4000/abpo.71
  2. « Chaussures Noël : fin du redressement judiciaire [[Ouest-France]] »
  3. « Les chaussures Noël, c’est fini [[Le Télégramme]] »