Noémie Elbaz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Elbaz.
Noémie Elbaz
Description de cette image, également commentée ci-après

Noémie Elbaz et son époux, Davy Sardou aux Molières 2014.

Naissance (38 ans)
Nationalité Drapeau de la France Française
Profession Actrice
Séries notables Caméra Café (2001-2004)

Noémie Elbaz, également connue sous le nom Noémie Elbaz-Kapler, née le à Paris, est une actrice française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation et débuts[modifier | modifier le code]

Tout juste sortie de l'École Périmony, Noémie Elbaz est engagée par Marion Bierry. Elle commence sa carrière à l'âge de 19 ans au Théâtre de Poche dans L'Écornifleur de Jules Renard.

Elle investit au même moment les plateaux de télévision en participant à de nombreux téléfilms puis rejoint l'équipe de la série télévisée Caméra Café, dans lequel elle interprètera durant 4 ans le rôle de Julie Hassan, alias « Juju ».

Carrière[modifier | modifier le code]

Parallèlement au cinéma, elle travaille sous la direction d'Hans-Peter Cloos, Stephane Belaïch, Xavier Desplat, Jean-Hugues Giorgi ou encore Jean-Paul Civeyrac dans Le Doux Amour des hommes, en sélection officielle au festival de Berlin cette année-là. En 2004, elle est aux côtés de Bruno Solo et Yvan le Bolloc'h dans l'adaptation de Caméra Café au cinéma, Espace Détente, et rejoint l'année suivante l'équipe de Camping de Fabien Onteniente. Elle continue ensuite à tourner divers téléfilms avant d'être choisie en 2007 pour incarner le lieutenant Émilie Jeanson dans la série policière Femmes de loi sur TF1. 

C'est au même moment qu'elle rencontre Thierry Harcourt qui lui propose le rôle d'Elaine Harper dans Arsenic et vieilles dentelles de Joseph Kesselring aux côtés de Davy Sardou et Micheline Dax, pièce qui marque son retour au théâtre. Elle ne quittera plus les planches puisqu'elle travaille ensuite sous la direction de Jean-Luc Moreau dans Les Belles-sœurs d'Éric Assous au théâtre Saint-Georges avant de retrouver Thierry Harcourt à l'occasion des 60 ans du Festival d'Anjou où il la dirige dans On ne badine pas avec l'amour. En 2010, lorsqu'il monte Léocadia de Jean Anouilh, elle est Amanda aux côtés de Geneviève Casile et Davy Sardou au Théâtre 14. C'est ensuite sous la direction de Didier Long qu'elle travaille en reprenant à la suite de Barbara Schultz le rôle de Sabina Spielrein dans Parole et guérison de Christopher Hampton aux côtés de Samuel Le Bihan

Elle continue parallèlement de tourner pour la télévision : elle participe notamment à la série Mes amis, mes amours, mes emmerdes... et la même année incarne Simone Brassens dans le biopic sur Georges Brassens, Brassens, la mauvaise réputation, pour France 2.

C'est sa rencontre avec le metteur en scène Ladislas Chollat qui l'amènera à rejoindre en 2013 l'équipe de Le Père de Florian Zeller au Théâtre Hebertot. Elle y a pour partenaires Robert Hirsch et Isabelle Gélinas. Le spectacle remporte 4 Molières en 2014 dont celui du meilleur spectacle du Théâtre privé.

Puis elle retrouve Thierry Harcourt à l'occasion du festival de Mises en Capsules au Ciné 13 où il propose une version re-visitée des Trois Sœurs d'Anton Tchekhov ; ce sera 3 Sœurs + 1, où elle incarne à la fois Macha et Natacha. C'est sous la direction de Nicolas Briançon qu'elle travaille par la suite : elle est Garbo, l'agent double de l'opération Fortitude dans la pièce Mensonges d'États de Xavier Daugreilh.

Vie privée[modifier | modifier le code]

En 2012, elle épouse le comédien Davy Sardou avec qui elle a eu une fille, Lucie, née le .[réf. nécessaire]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]