Nkolmetet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour voir d'autres.
Cet article n’est pas rédigé dans un style encyclopédique. (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Vous pouvez améliorer sa rédaction !

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour voir d'autres.
La mise en forme de cet article est à améliorer. (janvier 2015).

La mise en forme du texte ne suit pas les recommandations de Wikipédia. La typographie, les liens internes ou externes, les conventions de style, la présentation des sources, etc. sont autant de points qui peuvent ne pas convenir voire être absents. Découvrez comment faire pour le « wikifier ». Si seules certaines sections de l'article sont à wikifier, pensez à les indiquer en utilisant {{section à wikifier}}.

Nkolmetet
Administration
Pays Drapeau du Cameroun Cameroun
Région Centre
Département Nyong-et-So'o
Géographie
Coordonnées 3° 26′ 00″ N 11° 46′ 00″ E / 3.433333, 11.7666673° 26′ 00″ Nord 11° 46′ 00″ Est / 3.433333, 11.766667
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Cameroun

Voir la carte administrative du Cameroun
City locator 14.svg
Nkolmetet

Géolocalisation sur la carte : Cameroun

Voir la carte topographique du Cameroun
City locator 14.svg
Nkolmetet

Nkolmetet est une commune et un arrondissement du Cameroun dans le département du Nyong-et-So'o et la région du Centre.

Géographie[modifier | modifier le code]

L’arrondissement de Nkol-Metet  est situé dans la région du Centre au Cameroun à 90 kilomètres de la capitale politique, Yaoundé, entre le 3°26 latitude Nord et 11°46 longitude Est. Il dépend administrativement du département du Nyong-et-So’o, dont le chef-lieu est Mbalmayo.

Le climat est de type équatorial, avec deux saisons pluvieuses et une saison sèche. Néanmoins, il faut noter que les changements climatiques ont considérablement troublé la typologie de ce climat.

Population[modifier | modifier le code]

D’un point de vue démographique, Arrêté n°13/A/MINAT/DCT du19 janvier 1982, déterminant les Chefferies traditionnelles de deuxième degré dans le département du Nyong et So’o, estime la population de Nkol-Metet à 16 060 habitants. En 2010, on estime sa population à 30 000 habitants[1].

D’un point de vue ethnographique, les populations de Nkol-Metet sont des Bene[2] Cependant, il convient de rappeler ici que les principales familles Bene sont issues des unions matrimoniales de Nnebodo avec, Amombo Kunu et de Ndzié Manga qui donneront sept grands lignages Bene : les Mvog Belinga, les Oteloa ou Mvog Owono Tsogo, les Mvog Mbartsogo, les Mvog Manze, les Mvog Ndi et les Mvog Manga[3]. Ces différents lignages ont subi le processus de la segmentation qui est consubstantiellement liée à l’organisation politico sociale des sociétés lignagères segmentaires. En effet, la segmentation se résume par le fait que chaque segment lignager est le point de départ d’un nouveau Mvog[4]. Dans le cas d’espèce, les Bene de Nkol-Metet dérivent de la postérité de Mbartsogo[5] qui a donné naissance à douze lignages dont huit sont présents à Nkol-Metet. Quoique les Mvog Mbartsogo soient dominants, il existe aussi à Nkol-Metet des minorités ethniques Bene et non Bene qui sont présentes  et assimilées aux grands ensembles de la postérité de Mbartsogo. Nous faisons référence ici aux : Eben, Elende, Kombé, Mvog Ndi, Yembäe, Yenakoun.

Lignages[modifier | modifier le code]

Le tableau ci-dessous fait référence aux principaux lignages issus de la postérité de Mbartsogo à Nkol-Metet[6] :

Tableau 1 - Lignages issus de la postérité de Mbartsogo à Nkol-Metet 

Fils de Mbartsogo

Nom du lignage

Localisation à Nkol-Metet

Amougou Ba’ana

Mvog Amougou 

Efoulan, Obout, Ebomsi I,  Ebomsi II, Metet-Centre, Oveng, Ayéné,  Bizock, Mengueme Bané,  Soa si, Yop…

Mbarga Ba’ana ou Nnom Kabat[7]

Mvog Mbarga ou Mvog Nnomo

Nkolya 1, 2,3

Evundu Ba’ana

Mvog Evundu

Ekekam

Essissima Nkoa

Mvog Essissima 

Nkol-Ekabili ; Mefindi

Zambo Melunu

Mvog Zambo 

Awäe, Ngoantet I et II, Nsessougou, Nkoltombo.

Evini Melunu

Mvog Evini

Olamdoé, Kondessong

Mba’a

Mvog Mba’a 

Nkomvana-Bizock

Zang

Mvog Zang

Ekekam

Contextualisation[8][modifier | modifier le code]

D’un point de vue administratif et politique, l’Arrondissement de Nkol-Metet, épouse les contours géographique de la Commune de la dite localité. Ex District de Nkol-Metet, cet Arrondissement est né en faveur des Décrets N°2008/376 du 12/11/2008 portant organisation administrative de la République du Cameroun, qui en son article Ier, alinéa 2, passe de quatre à  trois circonscriptions administratives : Les Régions, les Départements, et les Arrondissements.  Et du Décret n°2010/198 du 16/06/2010 qui érige les Districts en Arrondissements. L’Arrondissement de Nkol-Metet compte trente-quatre Chefferies dont deux chefferies de Groupement et  trente-deux chefferies de 3e degré.

D’un point de vue de l’activité politico-administrative,  les Bene et  notamment ceux de Nkol-Metet ont souvent eu  à occuper de  très hautes fonctions politico–administratives au Cameroun.  On peut citer ici, l’Honorable Amougou Nguélé Paul de regretté mémoire  qui a été député de l’ALCAM ( Assemblée Législative du Cameroun),et Secrétaire d’État plusieurs fois dans les Gouvernements du Président Ahidjo ; Mbarga Nguélé Martin actuel Délégué Général à la Sûreté Nationale ; des Directeurs Généraux Etoundi Oyono Emmanuel, Madame Mbarga Bernadette ; des anciennes personnalités municipales et parlementaires , Mbala Zangana Benjamin et Nguélé Mbala Constantin, anciens Maires de Mbalmayo, les Honorables Mbala Amougou Jean Aimé, Maze Jean Alfred[9] de regrettée mémoire et Ondoua Menyié Paul Aimé ; des officiers de l’armée camerounaise tels que : le Général Amougou Nguélé Emmanuel, actuel Chef d’Etat Major particulier du Président Biya, du Colonel Nguélé Amougou Philémon ancien intendant de l’armée camerounaise au Ministère de la défense…  

S’agissant des partis politiques, on retrouve  à Nkol-Metet, le RDPC (Rassemblement démocratique du peuple camerounais)[10] ; le SDF (Social Democratic Front) ; l’UNDP (Union nationale pour la démocratie et le progrès) ; et l’UPC (Union des populations du Cameroun). Néanmoins, le RDPC est le parti dominant à Nkol-Metet. Dans cette circonscription administrative, le RDPC est le seul parti qui mène une vie politique  au-delà des échéances électorales. C’est cet état des choses qui a toujours justifié l’hégémonie de cette formation politique, tant aux élections présidentielles qu’aux élections législatives et municipales. Ainsi dit, Nkol-Metet se présente comme une zone d’influence du parti politique dominant au Cameroun dans la mesure où les autres partis participent à la folklorisation[11] du jeu politique. Le  tableau ci- dessous corrobore avec notre argumentaire.

Tableau 2 - Candidats ayant obtenu au moins 0,01% des suffrages aux élections présidentielles du 9 octobre 2011 dans l’Arrondissement de Nkol-Metet[12]

Candidats

Pourcentage obtenu[13]

Biya Paul (RDPC)

95,46%

Ni John Fruh Ndi (SDF)

0,66%

Dang Ester (BRIC)

0,19%

Garga Haman (ADD)

0,04%

Momo Jean  (PADDEC)

0,02%

Muna Bernard (AFP)

-

Tabi Owona (AMEC)

-

Ekane Anicet (ANIDEM)

0,01%

Ndam Njoya (UDC)

-

Walla Kahbang (CPP)

-

Sur le plan social et sanitaire, l’hôpital EPC (Église presbytérienne camerounaise) de Metet, vu sa position à cheval entre les Départements du Nyong et So’o et du Dja et Lobo, a fortement desservi les populations de ces localités et même de l’ensemble du pays en matière de santé publique. Fondé par les Américains vers la fin des années 60, cet établissement hospitalier a longtemps été une référence dans la région.

L’Arrondissement de Nkol-Metet compte sept établissements d’enseignement secondaire ; une trentaine d’écoles primaires et trois écoles maternelles[14].

Sur le plan sécuritaire, l’Arrondissement de Nkol-Metet compte une brigade de Gendarmerie et un Commissariat spécial de police.

Quelques élites de Nkol Metet[modifier | modifier le code]

Noms

Ethnie

Village

Fonction occupée

Élites politico-administratives[modifier | modifier le code]

Ndi Samba Joseph

Mvog-Ndi

Ayéné

Actuel Maire de Nkol-Metet et Homme d’affaires ; PDG du Groupe Scolaire Ndi Samba Formation

Mbarga Nguélé Martin

Mvog-Amougou

Mengueme-Bane

Délégué Général à la Sûreté Nationale, ex Ambassadeur du Cameroun au Zaïre ; Brésil ; Espagne

Etoundi Oyono

Mvog-Nnomo

Nkolya II

Directeur Général du Port autonome de Douala, Membre du Comité central du RDPC

Omgbwa Asssembe

Mvog Zambo

Ngoantet II

Inspecteur d’Impôt, Ex Maire de Nkol-Metet (2002-2007)

Anaba Mbarga Solange

Mvog-Amougou

Mengueme-Bane

Cadre supérieur au Mindaf, Présidente section OFRDPC Nyong et So’o

Ndi Mboh François

Mvog- Zambo

Ngoantet II

Attaché d’Ambassade, Secrétaire particulier de l’Ambassadeur du Cameroun en Italie

Obada Isaac Daniel

Yembäe

Nkol-Metet- Yembaë

Ex_ Adjoint au Maire de Nkol-Metet ; Ingénieur en Urbanisme

Zambo Amougou Jean  Marie

Mvog Amougou

Efoulan

Président National de la Confédération des syndicats travailleurs du Cameroun

Ndi jean Claude

Mvog Amougou

Oveng

Journaliste Radio à la CRTV, Président de l’ASFRADO

Foé Ndi

Mvog-Ndi

Ayéné

Magistrat

Mbida Amougou

Mvog Amougou

Obout

Administrateur Civil

Mbarga Blaise

Mvog Zambo

Awae

Directeur au MINEDUB

Nnom Ndoé

Mvog Amougou

Efoulan

Magistrat et actuel Procureur de la République au Tribunal de première instance d’Ebolowa

Mveng  Bikono

Mvog Amougou

Yop

Mbarga Assembe

Mvog Zambo

Ngoantet II

Membre du comité Central du RDPC et Député Nyong et So’o

Élites militaires[modifier | modifier le code]

Général Amougou Nguélé Emmanuel

Mvog-Amougou

Obout

Chef d’Etat-major Particulier du Président de la République

Colonel Nguélé Amougou Philemon

Mvog-Amougou

Bizock

Colonel retraité ; ex Intendant au Ministère de la Défense

Colonel Ndi Minyae

Mvog-Amougou

Oveng

Colonel Onana Bene

Mvog Zambo

Ngoantet II

Élites politico-traditionnelles[modifier | modifier le code]

S.M  Mbala Zangana Benjamin

Mvog-Amougou

Metet-centre

Actuel Chef de Groupement Bene-Nord-Est ; ex Maire de la Commune rurale de Mbalmayo (1980-1996) ; ex sous préfet de plusieurs localités du Cameroun

S.M Ondoua Menyié Paul Aimé

Mvog-Essissima

Nkol-Ekabili

Actuel Chef de Groupement Bene-Sud-Est ; ex Député (2002-2007) ; ex Membre du Comité central et  Président fondateur de l’ACTRAN

S.M  Ondoua Ndi

Mvog-Amougou

Mengueme-Bane

Actuel Chef de son village ;  Commissaire de Police et actuel Commissaire du Commissariat spécial de Monatélé

S.M Oyono Owono Joseph

Mvog -Zambo

Awäe

Actuel Chef de son village ; premier maire de Nkol-Metet (1996-2002) et premier ingénieur agronome de Nkol-Metet 

Élites religieuses, intellectuelles et économiques[modifier | modifier le code]

Rév Dr Mveng Owono Luc Bruno

Mvog-Amougou

Metet-Centre

premier prélat de Nkol-Metet ; Pasteur protestant  à l’EPC depuis 1964 ; Docteur ès lettres

Pr. Abessolo Yves

Yembäe

Nkol-Metet- Yembäe

Professeur agrégé en sciences économiques, premier agrégé à Nkolmetet, doyen de la Faculté des Sciences économiques et de gestion à l’Université de Maroua.

Mbida Mbida François

Mvog-Amougou

Ebomsi II

Homme d’affaires et Président de l’EKMA

Tétron Abeng Salomé

Mvog -Amougou

Oveng

Femmes d’affaires et Fondatrice du complexe scolaire les Bambis  à Yaoundé

Dr. Zambo Mveng Samuel Remi

Mvog -Amougou

Metet-Centre

Théologien Systématicien

Dr. Nsizoa Marcel

Yembae

Yembae

Politologue et Enseignant à l’Université de Yaoundé II-SOA.

Dr. Owono Zambo Nathanael Noel

Mvog Amougou

Metet-Centre

Philosophe et Enseignant à l’Université de Ngaoundéré et de YaoundéI

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Source : Sa Majesté Ondoua Menyié Paul Aimé (entretien du 01/02/2012)
  2. On retrouve les Bene principalement dans deux Régions du Cameroun : dans la Région du Centre et dans la Région du Sud. Dans la Région du Centre on les retrouve dans les Départements de la Mefou et Afamba et du Nyong et So’o.  Dans la Région du Sud, on les retrouve dans les Départements de la Mvila et de l’Océan.
  3. (Laburthe-Tolra, 1981, p. 145)
  4. Laburthe-Tolra, 1981, p. 205 ; Marie Gruenais et Jean Schmitz, 1995, p. 7
  5. Les quatre autres lignages issus de la postérité de Mbartsogo sont : Mvog Owono Ndzuli, Mvog Zuga, Mvog Ngene, Mvog Kwodo.
  6. Source : Laburthe-Tolra, Les seigneurs de la forêt, 1981
  7. Nnom Kabat(Bouc), c’est un pseudonyme donné à Mbarga Ba’ana à cause de son excès des désirs phallocrates.
  8. Amougou Mveng Sylvain Charles, La chefferie traditionnelle Bene à l’ère de la libéralisation politique et de ses ressorts : Le cas de l’Arrondissement de NkolMetet, Année Académique 2009-2010
  9. L’Honorable Maze Jean Alfred de Regrettée mémoire, a été doyen d’âge à l’Assemblée Nationale à la session parlementaire de juin 2001, à son 2e mandat.
  10. Le RDPC c’est le parti au pouvoir au Cameroun. Ce parti a été créé en 1985  par le Président Paul Biya au congrès de Bamenda. Depuis lors, le Président Paul Biya est à la fois Président de la République du Cameroun et Président de ladite formation politique. Toutefois, il impérieux de souligner que le RDPC est né de la dissolution  de l’Union nationale camerounaise (UNC) parti politique unique fondé par le premier Président de la République du Cameroun Ahmadou Ahidjo en 1966. 
  11. Ce folklore se manifeste de la sorte : quand le SDF tient un meeting les populations arborent les couleurs de ce parti. Ce rituel s’observe avec toutes les formations politiques non dominantes à  Nkol-Metet. Ce folklore a déjà désillusionné de nombreux leaders de l’opposition  à Nkol-Metet.
  12. Il faut noter qu’à Nkol-Metet à ces élections, l’effectif des inscrits était de 12 344 ; l’effectif des votants était de  11 058. Ainsi dit, le taux de participation était de 89,58% et le candidat victorieux M. Biya Paul a obtenu 10 904 de suffrages.
  13. Source : ELECAM/ Rapport général sur le déroulement de l’élection présidentielle du 9 octobre 2011.
  14. Source : Inspection des enseignements primaires et secondaires de l’Arrondissement de Nkol-Metet.

Annexes[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Amougou Mveng Sylvain Charles, La chefferie traditionnelle Bene à l’ère de la libéralisation politique et de ses ressorts : Le cas de l’Arrondissement de NkolMetet, Année Académique 2009-2010 (Mémoire de DEA en Science politique) Document utilisé pour la rédaction de l’article

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Nkolmetet, sur le site Communes et villes unies du Cameroun (CVUC)