Njarka

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le njarka est un petit violon monocorde fabriqué à partir d'une courge, avec une corde en boyau.

C'est un instrument de musique originaire du Mali[1]. Ali Farka Touré est un joueur de njarka, par exemple[2],[3],[4], et la chanteuse Khaira Arby l'utilise aussi dans ses instrumentations, associée quelquefois aux guitares électriques[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Frank Tenaille, Music is the Weapon of the Future: Fifty Years of African Popular Music, Chicago Review Press, (ISBN 9781556524509, lire en ligne), p. 101, 102, 273
  2. (en) Anthony Appiah, Encyclopaedia of Africa, Oxford University Press, (ISBN 9780195337709, lire en ligne), p. 486
  3. Florent Mazzoleni, L'épopée de la musique africaine: rythmes d'Afrique atlantique, Hors Collection, , p. 54
  4. Francis Dordor, « Ali Farka Touré – L’homme qui porte le nom d’un âne et possède l’âme d’un prince », Les Inrocks,‎ (lire en ligne)
  5. Elisabeth Stoudmann, « Arby, Khaira [Tombouctou 1961] », dans Béatrice Didier, Antoinette Fouque et Mireille Calle-Gruber (dir.), Le dictionnaire universel des créatrices, Éditions des femmes, , p. 205