Nizar Rayyan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Nizar Rayyan
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 49 ans)
GazaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Religion
Membre de

Cheik Nizar Rayyan (né le [1] - mort le ) était un dirigeant politico-religieux du Hamas qui faisait le lien entre les branches politique et armées du Hamas. Enseignant à l'université islamique de Gaza et prédicateur influent, titulaire de la “mosquée des martyrs”, il préconisait l'usage d'attentats-suicides contre les Israéliens et avait même envoyé un de ses fils qui mourut avec deux colons israéliens en 2001[2].

Il fut l'une des 16 victimes (avec ses quatre épouses et 11 de ses enfants âgés de 1 à 12 ans[3]) lors d'un raid aérien israélien lancé durant l'Opération Plomb durci contre leur maison dans le camp de réfugiés palestiniens de Jabaliya situé dans le nord de la bande de Gaza[4],[5],[6]. L'armée israélienne ne voulant officiellement détruire sa maison que pour les armes qui y étaient dissimulées et pour son importance comme centre de communication du Hamas, Rayyan et sa famille furent prévenus de l'imminence du raid mais ils refusèrent de partir[7].

Rayyan était considéré comme le successeur de Cheik Yassin[8], dirigeant spirituel du Hamas assassiné[9] par une attaque ciblée israélienne le 22 mars 2004.

Notes et références[modifier | modifier le code]