Niveen Khashab

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Niveen Khashab
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Domaine
Distinction

Niveen Khashab née le 13 juillet 1981 à Beyrouth est une chimiste libanaise spécialisée en chimie analytique. Elle est professeure agrégée en sciences et génie chimique à l'université des sciences et technologies du Roi Abdallah[1]. Elle est lauréate du Prix L'Oréal-Unesco pour les femmes et la science 2017 pour sa contribution au développement de matériaux hybrides intelligents destinés à améliorer le ciblage des médicaments et pour le développement de nouvelles techniques pour suivre l’activité d’antioxydants au cœur des cellules[2].

Carrière[modifier | modifier le code]

Niveean Khashab étudie la chimie et obtient un Baccalauréat universitaire en sciences (équivalent à la licence) en 2002 à l'Université américaine de Beyrouth. Elle poursuit ses études l'Université de Floride et obtient un doctorat en chimie en 2006 sur des nouveaux réactifs[3]. Elle effectue ses recherches postdoctorales à l'université de Californie à Los Angeles et à l'université Northwestern dans la laboratoire de James Fraser Stoddart.

Elle est professeure agrégée à l'université des sciences et technologies du Roi Abdallah depuis 2009[4].

Ses recherches portent sur la conception, la synthèse et les applications des nanomatériaux programmables "intelligents" notamment dans le domaine de l'imagerie médicale, des nanocomposites pour des applications industrielles et environnemental avec la synthèse de membranes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]