Nitrostarch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nitrostarch
Identification
Nom UICPA Nitrostarch
Synonymes

nitroamidon, nitrate d'amidon...

No CAS 118-96-7
No EINECS 204-289-6
Apparence cristaux blanc cassé à jaunatres[1].
Précautions
Directive 67/548/EEC
Explosif
E

Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

Le nitrostarch ou explosif H est un composé explosif brisant qui brûle sous l'effet d'une flamme, mais explose sous l'effet d'une onde de choc.

Historique[modifier | modifier le code]

Le nitrostarch a été découvert en 1883 par H. Barconnot.

Il est le résultat de la nitration de l'amidon par une solution d'acide sulfurique concentré et d'acide nitrique concentré.

Il a souvent été utilisé dans les grenades à mains lors de la Première Guerre mondiale.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Le nitrostarch a une puissance d'onde de choc légèrement inférieur à celle du T.N.T mais plus puissante que celle de TATP.

Il se présente sous forme de poudre blanc cassé à jaunâtre (un peu comme du RDX) mais on peut le plastifier comme le C-4.

Il doit être activé par un explosif primaire.

Notes et références[modifier | modifier le code]