Nissan Pulsar (Europe)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Nissan Pulsar (2015))
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Nissan Pulsar
Nissan Pulsar (Europe)

Marque Drapeau : Japon Nissan
Années de production 2014 - 2018
Classe Compacte
Usine(s) d’assemblage Drapeau de l'Espagne Barcelone, Espagne
Moteur et transmission
Moteur(s) Essence:
1.2 DIG-T
1.6 DIG-T
Diesel:
1.5 dCi 110 ch
Position du moteur Avant
Cylindrée 1 197 à 1 461 cm3
Puissance maximale 110 à 115 ch
Couple maximal 190 à 260 Nm
Transmission Traction
Boîte de vitesses Manuelle à 6 rapports
Poids et performances
Poids à vide 1 265 à 1 345 kg
Vitesse maximale 190 km/h
Accélération 0 à 100 km/h en 10,7 à 11,5 s
Consommation mixte 3,3 à 6,3 L/100 km
Émission de CO2 94 à 117 g/km
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Berline 5 portes, 5 places
Châssis Renault Kadjar/Koleos II
Nissan Qashqai II/X-Trail II
Renault Espace V/Talisman II
Renault Mégane IV
Nissan Pulsar
Renault Talisman (2015)
Direction Électrique
Freins Disques ventilés/Disques
Dimensions
Longueur 4,39 mm
Largeur 1,77 mm
Hauteur 1,52 mm
Empattement 2,70 mm
Voies  AV/AR 1,54 mm  / 1,54 mm
Volume du coffre 385 à 1 395 dm3
Chronologie des modèles

La Nissan Pulsar est une automobile produite par le constructeur japonais Nissan de 2015 à 2018 en Europe, qui succède à la Nissan Almera. Il s'agit de la huitième génération de cette compacte depuis 1978.

Présentation[modifier | modifier le code]

La Nissan Almera est une automobile compacte produite par Nissan en 2 générations entre 1995 et 2000. Après un restylage en 2003, sa production s'arrête fin 2006. Elle a échoué car elle était trop chère à la vente[1]. Sa succession est assurée au Japon par la Tiida[2].

Pourtant, Nissan préféra supprimer les deux segments des compactes et familiales et assure la vraie succession, en Europe, des Almera et Primera, par un seul SUV compact, le Nissan Qashqai[3].

En 2014, Nissan pensa réintégrer le segment des compactes en 2015, pour lutter contre la concurrence acharnée (Seat Léon, Volkswagen Golf, Peugeot 308, Ford Focus, Citroën C4,...). Cela fait plus de 8 ans que le segment des compactes Nissan a été supprimé pour laisser le champ libre au Qashqai. Nissan souhaite donc créer une nouvelle berline compacte en ressuscitant le nom de Pulsar[4]. Celle-ci se situe entre le nouveau Nissan Qashqai et la Nissan Note. C'est un modèle séduisant qui reprend tous les codes stylistiques dynamiques de la marque mais qui manque peut-être de personnalité pour prendre des parts de marchés aux ténors de la catégorie.

Nissan arrête la production de la Nissan Pulsar dans son usine proche de Barcelone en Espagne en juin 2018. La forte demande en SUV et le manque de demande des berlines traditionnelles ont contraint Nissan de se concentrer sur les Qashqai et renouvellement du Juke, sans même passer par la case restylage[5].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

La Pulsar est proposées avec deux blocs moteurs, un bloc essence DIG-T de 115 ch ou un diesel dCi 110 ch. Mais si Pulsar Nismo présentée au dernier Mondial de Paris n'est encore qu'un concept, la compacte adoptera le moteur essence 1.6 DIG-T de 190 ch du Juke.

Finition[modifier | modifier le code]

La Pulsar reprend les finitions classiques Nissan: Visia / Accent / Connect Edition / Tekna.

Série limitée[modifier | modifier le code]

En octobre 2017, la Pulsar reçoit une série limitée à 180 exemplaires réservée au marché français nommée Nissan Pulsar Starlight Edition[6].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le segment des compactes et familiales Nissan inaugurées par les Almera et Primera s'efface en 2006, remplacé par le Nissan Qashqai.
  2. [1]
  3. [2]
  4. [3]
  5. Audric Doche, « Nissan arrête la Pulsar », Caradisiac,
  6. Léo Mingot, « Nissan Pulsar : nouvelle série limitée Starlight Edition », L'Argus,