Nissan GT-R LM Nismo 2015

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
La mise en forme de cet article est à améliorer (février 2015).

La mise en forme du texte ne suit pas les recommandations de Wikipédia : il faut le « wikifier ». Découvrez comment faire.

La typographie, les liens internes ou externes, les conventions de style, la présentation des sourcesetc. sont autant de points qui peuvent ne pas convenir voire être absents. Les raisons de la pose de ce bandeau sont peut-être précisées sur la page de discussion. Si seules certaines sections de l'article sont à wikifier, pensez à les indiquer en utilisant {{section à wikifier}}.

Nissan GT-R LM Nismo
Nissan GT-R LM Nismo 2015
La Nissan GT-R LM Nismo au Salon international de l'automobile de Genève 2015.

Marque Drapeau : Japon Nissan
Années de production 2015
Classe Sport-Prototypes
Moteur et transmission
Énergie Essence
Moteur(s) 6 cylindres en V, 3,0 l,
bi-turbo à injection directe Cosworth + KERS récupérant sur le train avant
Position du moteur Moteur longitudinal en position avant
Cylindrée 3000 cm3
Puissance maximale Thermique : 550 ch (Système mécanique à volant d'inertie KERS 8MJ : (1100hp) 803 kW)
Transmission "Prévue" 4WD avec l'hybride fonctionnel (Traction pour le V6 3.0L et restitution de l'énergie du KERS sur le train avant et arrière)
Boîte de vitesses Boîte séquentielle Xtrac à 5 rapports
Poids et performances
Poids à vide 880 kg
Vitesse maximale Maximum mesuré lors des 24 Heures du Mans 2015 : 338.1 km/h
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Coupé LMP1
Châssis Monocoque Carbone
Dimensions
Longueur 4 645 mm
Largeur 1 900 mm
Hauteur 1 030 mm

La Nissan GT-R LM Nismo est une voiture de course d'endurance conçue et utilisée par Nissan pour courir en Championnat du monde d'endurance FIA 2015 ainsi qu'aux 24 Heures du Mans 2015. Elle est présentée dans un spot publicitaire à l’occasion du Superbowl 2015 (le 2 février 2015). Ce prototype dispose d’un design et de solutions techniques innovantes pour ce type de compétition.

Présentation du projet[modifier | modifier le code]

Depuis plusieurs éditions Nissan a sponsorisé plusieurs projets spéciaux aux 24 heures du Mans, notamment avec la Deltawing et ZEOD RC. En 2014, la marque a donc annoncé son retour sur le circuit des 24 Heures du Mans pour l’année 2015.

Le projet de la Nissan GT-R LM Nismo a commencé début 2014, avec pour ingénieur en chef Ben Bowlby et une équipe répartie entre les États-Unis, le Japon et l’Angleterre. Le budget de Nissan pour le développement de cette voiture est relativement important, avec pour preuve la promotion fait par Nissan pour son engagement au 24 heures du Mans avec un spot au Superbowl dont le coût est estimé à 18 millions de dollars[1],[2].

Présentation de la voiture[modifier | modifier le code]

Pour son retour à l’endurance, Nissan a créé une voiture bien particulière et avec des solutions techniques peu communes dans le sport automobile.

La Nissan GT-R LM Nismo est une LMP1 avec les caractéristiques suivantes[1],[3],[4],[5],[6] :

  • Moteur avant V6 3,0 l biturbo essence
  • Transmission aux roues avant
  • Roues avant plus larges que les roues arrière (14 pouces à l’avant, puis 16 pouces à cause de problèmes de freinage du au manque du système KERS et 9 pouces à l’arrière)
  • Puissance cumulée annoncée de 1600 chevaux
  • Système de récupération de l’énergie cinétique à volant d'inertie type KERS
  • Poids de 880 kg

Pilotes[modifier | modifier le code]

Les pilotes de la Nissan GT-R LM engagés en Championnat du monde d'endurance FIA 2015 sont :

Pour la no 22 : Harry Tincknell / Michael Krumm / Alex Buncombe

Sur la no 23 : Olivier Pla / Jann Mardenborough / Max Chilton

S'y ajoutent, pour les 24 Heures du Mans 2015:

Pour la no 21 : Tsugio Matsuda / Mark Shulzhitskiy / Lucas Ordóñez

Marc Gené laisse sa place quelques semaines avant la course pour devenir simple consultant.

Résultat en course[modifier | modifier le code]

L'équipe annonce que la voiture ne sera pas prête pour les deux premières manches du Championnat d'Endurance à Silverstone et à Spa. Lors de la journée test, les 3 Nissan se retrouvent à plus de 20 secondes des Porsche et des Audi.

Problèmes de portière pour la no 21

En qualification elles sont à plus de 110% du chrono de la pôle de la Porsche 919 ce qui aurait pu entraîner une disqualification. Les 3 voitures seront finalement autorisée à prendre le départ aux 30e, 31e et 32e places. (bien qu'ayant réalisé les 12e, 13e et 15e chronos).

La no 23 ne prendra le départ que 30minutes plus tard suite à un problème technique. Mais les problèmes vont s'accumuler tout au long de la course.

  • Problème de fermeture de porte sur la no 21, en pleine ligne droite.
  • en pleine nuit la no 22 percute un objet sur la piste et arrache son carénage moteur.

La numéro 21 abandonnera au bout de 9h40 à la suite de la perte de la roue avant droite et la no 23 abandonne sur une panne de suspension, 1h25 avant la fin de la course.

La dernière, la no 22 terminera non classé après avoir passé plus de 7H00 dans son stand avec 153 tours de retard sur le vainqueur, la Porsche no 19[7].

Fin du programme[modifier | modifier le code]

Après avoir déclaré forfait pour le reste des manches du Championnat du Monde d'Endurance après l'échec au Mans, Nissan souhaite se retirer pour revenir plus fort en 2016. Darren Cox est écarté du projet quelques mois après Le Mans. Le 22 décembre 2015, Nissan Motorsport annonce ne pas poursuivre le programme en WEC.

Notes et références[modifier | modifier le code]