Ninos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Ninus)
Aller à : navigation, rechercher


Dans la mythologie grecque, Ninos est le nom, selon les auteurs de la période hellénistique, du fondateur et premier roi légendaire de la ville de Ninive[1]. Il était le petit-fils d'Alcée, lui-même fils d'Héraclès et de la reine Omphale. Un roman grec, le Roman de Ninos, dont ne subsistent que quatre fragments sur des papyrus racontait ses aventures et ses amours (avec Sémiramis).

Autre version[modifier | modifier le code]

Une version le donne comme fils de Bélos ou Bēl (nom signifiant « seigneur »), identifié à Cronos : il aurait conquis l'Asie occidentale en 17 ans avec l'aide d'Ariaeus, roi d'Arabie, et fondé le premier empire Mésopotamien.

L'empire de Ninos selon Diodore de Sicile

Pendant le siège de Bactres il s'éprit de Sémiramis, la femme de l'un de ses officiers, Onnès, qu'il contraignit au suicide pour épouser la belle : ils eurent un fils nommé Ninyas, ou quelquefois Tammuz. Ctésias de Cnide fait commencer le règne de Ninus en -2189, et Castor de Rhodes indique qu'il dura 52 ans. Sémiramis fut accusée de sa mort, mais lui érigea un mausolée près de Babylone où se déroule le mythe de Pyrame et Thisbé.

Un autre Ninos aurait été le dernier roi de Ninive, succédant à Sardanapale. Il est présent dans la mythologie bulgare et serbe.[réf. nécessaire]

Interprétations[modifier | modifier le code]

Platon au Livre III des Lois, fait de Ninos le fondateur de l'empire et de la puissance de l’empire assyrien, dont il fait une des causes de la guerre de Troie.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Lien[modifier | modifier le code]