Ninu Cremona

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ninu Cremona
Description de cette image, également commentée ci-après
Monument à Ninu Cremona, à Ir-Rabat (Gozo)
Alias
Ninu Cremona
Naissance
Ir-Rabat (Gozo), Drapeau de Malte Malte
Décès (à 91 ans)
Ir-Rabat (Gozo), Drapeau de Malte Malte
Activité principale
écrivain, dramaturge, grammairien
Auteur
Langue d’écriture Maltais
Genres

Ninu Cremona (surnom de Anthony Cremona), né le 27 mai 1880, mort le 4 janvier 1972, est un écrivain et grammairien maltais. Il est l'auteur de nombreuses pièces de théâtre et ouvrages littéraires, mais il est surtout pour avoir précisé l'orthographe de la langue maltaise.

Enfance[modifier | modifier le code]

Il nait à Ir-Rabat (Gozo), à Gozo, fils de Feliċ Cremona et Margaret Pace. Son père meurt quand il a 5 ans, il est alors envoyé à Tunis pour vivre avec son oncle. Il y étudie à l'école des Frères puis au collège Saint-Charles. En 1888, il retourne à Malte et poursuit ses études au séminaire de Gozo où il rencontre Dun Karm Psaila, le « poète national maltais ».

En 1900, il est employé comme greffier auprès du gouvernement et quatre ans plus tard, nommé inspecteur sanitaire après avoir étudié à l'école d'hygiène Ashton de l'Université de Liverpool. En 1928, devient responsable de toutes les traductions et publications du gouvernement[1]. Il enseigne également le maltais au lycée et dans des cours du soir. Il devient spécialiste de la langue maltaise à l'Université de Malte.

Travaux linguistiques[modifier | modifier le code]

Ninu Cremona est l'un des fondateurs de la Għaqda tal-Kittieba tal-Malti (« Société maltaise des écrivains »), désormais connue sous le nom de Akkademja tal-Malti (l'Académie maltaise). Il est également le rédacteur en chef de Il-Malti, journal de la Société des écrivains. Sa plus grande contribution à la langue maltaise a été d'établir et fixer l'orthographe maltaise, avec l'aide de Ġanni Vassallo[2]. Leur ouvrage paru en 1924 Taghrif fuq il-Kitba Maltija (Information sur la grammaire maltaise), explique leurs choix et définit les bases de l'orthographe actuelle du maltais. Elle sera officialisée par décret en 1934[3].

Œuvres littéraires principales[modifier | modifier le code]

Cremona fut un écrivain prolifique. Il écrit de nombreuses pièces de théâtre dramatique, en particulier son fameux Il-Fidwa tal-Bdiewa (La Libération des paysans), basée sur la structure du théâtre grec antique.

Il rédige plusieurs biographies, en particulier en 1937, celle sur Mikiel Anton Vassalli, le « père de la langue maltaise » et une autre sur Rużar Briffa (en), publiée l'année-même de la mort du poète en 1963.

Liste des œuvres[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Poésie[modifier | modifier le code]

  • Weraq mar-Riħ (1932)
  • Rand u Rihan (1945)
  • Mis-Siġra ta' Ħajti (1970)

Nouvelles[modifier | modifier le code]

  • Ktajjen Maqtugħa (1968)

Travaux linguistiques[modifier | modifier le code]

  • X'inhu l-Malti Safi (1925)
  • A Manual of Maltese Orthography and Grammar (1929)
  • Tagħlim fuq il-Kitba Maltija (1935, 1938)
  • A Historical Review of the Maltese Language (1945)

Recherches[modifier | modifier le code]

  • Mikiel Anton Vassalli u Żminijietu (1937), bijografija li ġiet tradotta minn May Butcher, Vassalli and his times fl-1940.
  • L'Antica Fondazione della Scuola di Lingua Araba in Malta (1955)
  • La Marina Maltese dal Medio Evo all'Epoca Moderna (1964)

Folklore[modifier | modifier le code]

  • Maltese Funeral Customs (1922)
  • Race, Language, and Myth (1922)
  • Mourning and Funeral Customs in Malta (1923)
  • Some Myths and Beliefs in Maltese Folklore (1923)
  • Weather and Husbandry Lore in the Isles of Malta (1925)
  • Is the Maid of Mosta a Myth? (1934)
  • Folklore u Lsien Malti (1944)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Thomas Stolz, ILSIENNA : Our Language, vol. 2, Brockmeyer Verlag, (lire en ligne), p. 106
  2. (en) « Exhibition marking 40th anniversary of Ninu Cremona’ death », sur Gozo News, (consulté le 3 février 2017)
  3. (en) Manwel Mifsud, Loan Verbs in Maltese : A Descriptive and Comparative Study, BRILL, , 339 p. (lire en ligne), p. 31
  4. (en) « Shining a new archival light on times of darkness in Malta », sur Times of Malta, (consulté le 3 février 2017)