Nino Defilippis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nino Defilippis
Nino Defilippis.jpg
Informations
Surnom
"Le Cid"
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 78 ans)
TurinVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Équipes professionnelles
Principales victoires

2 championnats
MaillotItalia.svg Champion d'Italie sur route 1960 et 1962
1 classement annexe de grand tour
Grand Prix de la montagne du Tour d'Espagne 1956
18 étapes de grands tours
Tour d'Italie (9 étapes)
Tour de France (7 étapes)
Tour d'Espagne (2 étapes)
1 classique

Tour de Lombardie 1958

Nino Defilippis (né le à Turin et mort le [1]) est un coureur cycliste italien, qui fut professionnel de 1952 à 1964, remportant, au cours de sa carrière, 60 victoires, dont deux titres de champion d´Italie sur route en 1960 et 1962.

Biographie[modifier | modifier le code]

Nino Defilippis participa à quatre Tours de France et se classa : 5e en 1956, 7e en 1957, 67e en 1960 et abandonna en 1962.

Il y a remporté sept victoires d'étapes : les 11e, 13e et 17e étapes en 1956, les 13e et 17e en 1957 et enfin les 3e et 8e en 1960.

Il a également remporté neuf victoires d'étapes sur le Tour d'Italie, deux sur le Tour d'Espagne et une sur le Tour de Suisse.

Lors du Tour des Flandres 1961, le vent souffle tellement fort que la bannière indiquant la ligne d'arrivée s'envole. Le coureur britannique Tom Simpson se retrouve en face à face avec Nino Defilippis. Simpson, réputé moins rapide au sprint, accélère alors qu'il reste encore un kilomètre à parcourir. Parti de trop loin, il voit Defilippis passer devant lui sans difficulté. Simpson lutte pour rester au contact et repasse devant lorsque l'Italien se met en roue libre juste avant l'arrivée. Defilippis affirme qu'il ne savait pas où était l'arrivée car la bannière avait été soufflée par le vent, mais les deux coureurs avaient déjà parcourus deux tours du circuit final précédemment[2]. Pour la même raison, la réclamation des Italiens n'aboutit pas. Defilippis demande alors à Simpson d'accepter une victoire ex æquo, arguant qu'aucun italien n'avait remporté une classique depuis 1953. Ce à quoi Simpson répond : « qu'aucun Anglais n'en avait gagné une depuis 1896 ! »[3].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès année par année[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour de France[modifier | modifier le code]

4 participations

  • 1956 : 5e, vainqueur des 11e, 13e et 17e étapes
  • 1957 : 7e, vainqueur des 13e et 17e étapes
  • 1960 : 67e, vainqueur des 3e et 8e étapes
  • 1962 : abandon (2ea étape)

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

13 participations

  • 1952 : 22e, vainqueur de la 17e étape
  • 1953 : 12e
  • 1954 : 15e, vainqueur de la 3e étape
  • 1955 : 51e, vainqueur des 3e et 6e (contre-la-montre par équipes) étapes
  • 1956 : abandon
  • 1957 : 13e
  • 1958 : 34e, vainqueur des 9e et 11e étapes
  • 1959 : 18e, vainqueur de la 12e étape
  • 1960 : 22e
  • 1961 : 10e, vainqueur de la 6e étape
  • 1962 : 3e
  • 1963 : abandon, vainqueur de la 7e étape
  • 1964 : 35e, vainqueur de la 15e étape

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

2 participations

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Annonce de son décès dans la presse italienne.
  2. (en) « Spring Classics: How to win cycling's hardest one-day races », BBC Sport (consulté le 27 mars 2015)
  3. Simpson, Tom (1966), Cycling is My Life, Stanley Paul, UK

Liens externes[modifier | modifier le code]