Nina Vidal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Nina Vidal

Activité principale auteure-interprète, pianiste, arrangeure musical
Genre musical Vocaliste contemporaine, jazz contemporain, soul, pop, musique du monde
Années actives 2004-jusqu'à présent
Labels Village Again, VAA Urban, Sweet Mimosa, Ccreatives Group
Site officiel www.ninavidal.com

Nina Simone Vidal, (née le 20 avril), est une auteure-compositeur, interprète et pianiste américaine mieux connue sous son nom de scène, Nina Vidal[1].

En 2008, Nina lance son premier album, Nina Vidal, qui obtient un immense succès au Japon. Après six jours, Nina Vidal devient l’album le plus téléchargé sur iTunes. Par la suite, l’album passe au numéro 1 du palmarès de Jazz Contemporain du Japon, avec 5 de ses chansons comptant parmi les 10 chansons les plus téléchargées sur le site iTunes.

En 2010, Nina Vidal lance le single “Cigarettes and Wine” ainsi que “My Love” ce dernier écrit par Paul McCartney. Ces chansons sont tirées de son deuxième album intitulé The Open-Ended Fantasy, lancé au Japon le 1er septembre 2010. L’album fera son entrée aux États-Unis à l’été 2011.

Carrière musicale[modifier | modifier le code]

Nina est née à Queens, New York. Durant ses études à New York University, Nina participe chaque mois à une soirée micro-ouvert. C’est au cours d’une de ces soirées qu’elle fait la connaissance de Caté (en), musicien, compositeur et producteur[2]. Elle lui remet une démo et après l’avoir écoutée, Caté accepte de produire certaines de ses chansons. Celles-ci se retrouvent sur un maxi intitulé Do It Again[3].

En 2004, le label musical japonais Uni-Village contacte Nina. Les exécutifs ont entendu ses chansons et veulent que Nina signe avec Uni-Village pour la production d’un album complet.

En 2008, Uni-Village lance Nina Vidal qui reçoit des critiques extraordinaires. Le ‘Soul Express’ (Finlande) l'appelle « un chef-d’œuvre éternel ». Adam Greenberg de Allmusic.com écrit « Nina Vidal tire son inspiration d’une variété de chanteuses classiques…elle se laisse aller avec un style provocant et subjugant. »[4]

Le premier album de Nina dépasse Come Away With Me de Norah Jones, au numéro un du palmarès japonais de Jazz Contemporain – Nina y restera pour huit mois consécutifs. Nina Vidal est également devenu l’album le plus téléchargé sur itunes durant le mois de septembre 2010, et cinq de ses chansons ont figuré sur le Top 10 japonais des chansons jazz les plus téléchargées. Elle n’avait alors que 25 ans[5].

En 2010, Nina signe un contrat de sous-publication avec Universal Music Japon.

Nina travailla de nouveau avec Caté, qui produisit son album suivant, The Open-Ended Fantasy.

Reconnaissance au Japon[modifier | modifier le code]

La reconnaissance que Nina reçoit dans sa terre natale aux États-Unis pâlit en comparaison avec l’estime que lui octroie son audience asiatique. Depuis ses débuts en 2004, avec le lancement de son premier album par le label japonais Uni-Village, en continuant avec l’éclipse des palmarès japonais, Nina doit son succès en grande partie au Japon, à Singapour, aux Philippines ainsi qu’à d’autres pays asiatiques.

En 2010, l’album de Nina, The Open-Ended Fantasy, fut lancé exclusivement au Japon. L’édition américaine sortira en 2011[6].

En janvier 2011, Nina commença à travailler sur un nouvel album de reprise musicale de ballades des années 1960, 70, et 80. L’album sortira sous le label Uni-Village au printemps 2011.

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Nina habite actuellement à New York et voyage fréquemment en Europe et en Asie.

Style et influences[modifier | modifier le code]

Le Soul, le Jazz, le Hip-Hop et la musique du monde influencent le style de Nina. On[Qui ?] l’a comparée à Jeff Buckley, Tracy Chapman, Amos Lee, Lizz Wright, Djavan, Nina Simone, Anita Baker, Sade, Antônio Carlos Jobim et Fiona Apple.

Collaborations[modifier | modifier le code]

Sur son album The Open-Ended Fantasy, Vidal collabore avec des artistes renommés tels que Lonnie Plaxico, Jean Caze, Jeff Haynes, Lee Hogans et Jody Redhage.

Nina a également été la vocaliste principale de la chanson Moon Child de l’artiste japonais Kenichiro Nishihara[7].

Nina a collaboré avec le compositeur et producteur Caté sur la plupart de ses enregistrements.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums:

  • The Open-Ended Fantasy - Sweet Mimosa Music (États-Unis) ÀC, Village Again (Japon) 2010
  • Best Female Jazzy Tunes - Best Female Jazzy Tunes - Village Again 2010
  • Nina Vidal - Sweet Mimosa Music (États-Unis) 2007, Village Again (Japon) 2008
  • Nina Vidal Live Session- Live Session EP - iTunes Japan Exclusive - Village Again (Japon) 2008

Singles:

  • Cigarette & Wine - Sweet Mimosa Music/CCreatives (États-Unis)2010
  • Driving - Ram Cafe Vol.3 - Lounge & Cillout - Magic Records (Pologne) 2008

Compilations:

  • Life - Moon Child - Kenichiro Nishihara - Life - Unprivate (Japon) 2010
  • Absolute Voices Driving - S2S (Singapour) 2009
  • Luv U 100% - Reggae Female Vocal Collection -Village Again (Japon) 2009
  • True Soul Sistas - Moving Along - Soul UK (Angleterre) 2009
  • Addicted To House - Why- Single 7 - SoulStar (Allemagne) 2008

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]