Nina Gorlanova

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nina Gorlanova
Nvgorlanova.jpg
Informations générales
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (68 ans)
District de Tchernouchka (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
Нина Викторовна ГоралноваVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Faculté de philologie de l'université d'État de Perm (d) (jusqu'en )Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
A travaillé pour
Académie pharmaceutique d'État de Perm (d) (-), Université polytechnique nationale de recherche de Perm (d) (-), université d'État de Perm (-)Voir et modifier les données sur Wikidata
Membre de
Union des écrivains russes (en) (à partir de )Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Vyatcheslav Boukour (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Palmarès
Distinction
Prix Pavel Bajov (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Nina Viktorovna Gorlanova (en russe : Нина Викторовна Горланова) est une nouvelliste et romancière russe née le près de Perm.

Après des études philologie à l'université de Perm, elle s'installe dans cette ville. Elle coécrit aussi avec son mari Vyatcheslav Boukour avec lequel ils ont quatre enfants. Toutes ses fictions se déroulent dans cette ville de province sibérienne isolée et triste qu'est Perm.

Dans ses œuvres, elle crée un univers fantastique avec sa propre mythologie et peuplé par des personnages étranges. Les vies qu'elle décrit dans sa Perm sont minables mais joyeuses, dangereuses mais indestructibles. Gorlanova développe comme thèmes principaux la maternité, les conditions de vie matériellement difficile mais avec des rapports sociaux intenses d'une femme russe « ordinaire ».

Sa nouvelle L'Amour en gants de caoutchouc reçoit le premier prix lors de la compétition internationale de prose féminine.

Son roman « Роман воспитания » (traduit en anglais par « Learning a Lesson » et en français par « Apprendre une leçon » mais qui serait mieux traduit par « Roman d'apprentissage ») était dans la dernière sélection du Booker Prize russe en 1996.

Ses nouvelles, sont l'objet de quelques lectures en Allemagne et une publication, en anglais, de certaines nouvelles dans un recueil intitulé « Nine of Russia's Foremost Women Writers ».