Nili Hadida

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Nili Hadida
Nili Hadida Cabourg 2014.jpg
Nili Hadida en juin 2014.
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Autres informations
Instrument

Nili Hadida, née en 1986 à Tel Aviv, est la chanteuse franco-israélienne du groupe Lilly Wood and the Prick[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Nili Hadida en 2015, lors du festival "le weekend des curiosités"


Elle a vécu en Angleterre et en Californie avant de s'installer à Paris. La chanteuse s'est forgée une culture musicale nomade où se côtoient les chansons d'Elliott Smith, la variété des années 1980 et les ballades jazzy[Quoi ?] de Fiona Apple. En 2006, elle rencontre dans un bar, grâce à un ami commun, le guitariste parisien Benjamin Cotto. Tous deux fondent le groupe Lilly Wood and the Prick[2]. Elle collabore régulièrement avec Maxime Simoëns[3]. Nili Hadida est végane et s'est engagée plusieurs fois aux côtés de l'association L214 notamment en présentant les images d'une enquête dans l'abattoir du Vigan, en 2016. Elle est également apparue dans la vidéo promotionnelle du Veggie Challenge, qui encourage les personnes à tester pendant 21 jours l'alimentation végane. Elle est la marraine du festival Smmmile Festival[4].

En 2018 elle débute une carrière solo et publie un premier album éponyme[5]. Pour la production de cet album elle a fait appel à Christian Rich (N.E.R.D, Diddy, Lil'Kim) et pour le mixage elle s'est tournée vers Jimmy Douglass, qui a notamment travaillé avec Justin Timberlake, Björk et Kanye West.


Discographie[modifier | modifier le code]

Lily Wood and the Prick[modifier | modifier le code]

  • 2010 : Invincible Friends (Cinq 7)
  • 2012 : The Fight (Cinq 7)
  • 2015 : Shadows (Wagram)

Sept singles :

  • 2010 : Down the Drain
  • 2011 : This Is a Love Song
  • 2011 : My Best
  • 2012 : Middle of the Night
  • 2012 : Where I Want to Be (California)
  • 2013 : Long Way Back
  • 2013 : Let's Not Pretend
  • 2014 : Prayer in C (Robin Schulz remix)

Un film :

  • 2013 : Lilly Wood and The Prick au Trianon

Solo[modifier | modifier le code]

  • 2018 : Nili Hadida

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Glamour, « Nili, révélation de Lilly Wood and the Prick », Glamour,‎ (lire en ligne, consulté le 26 avril 2017)
  2. Antoine Daccord, « Nili et son village du XXe », Le Figaro,‎ (ISSN 0182-5852, lire en ligne, consulté le 26 avril 2017)
  3. Muses Rock, Vogue
  4. « Le Vegan Pop, une nouvelle espèce de festival », Le Figaro, (consulté le 14 septembre 2019)
  5. « avec "A Lot Too Much", Nili Hadida se met dans tous ses états », Modzik,‎ (lire en ligne, consulté le 18 octobre 2018)