Nikolaï Sergueïevitch Chtcherbatov

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Nikolaï Sergueïevitch Chtcherbatov (Щербатов, Николай Сергеевич)
L'historien et prince Nikolaï Sergueïevitch Chtcherbatov au XIXe siècle
L'historien et prince Nikolaï Sergueïevitch Chtcherbatov au XIXe siècle

Titre Prince
Autres fonctions Historien, Archéologue
Biographie
Dynastie Famille Chtcherbatov
Naissance
Moscou
Décès
Père Sergueï Alexandrovitch Chtcherbatov
Mère Praskovia Borissovna Sviatopolka-Tchetvertinskaïa
Conjoint Sofia Alexandrovna Apraksina
Enfants
  • Iemmanouil Nikolaïevitch
  • Maria Nikolaïevna

Scherbatov 1-8.png

Le prince Nikolaï Sergueïevitch Chtcherbatov (en alphabet cyrillique : Князь Николай Сергеевич Щербатов ; né en 1853 à Moscou et décédé en 1929) est un officier de marine, historien, archéologue, directeur du Musée historique de Moscou.

Famille[modifier | modifier le code]

Fils cadet du prince Sergueï Alexandrovitch Chtcherbatov (1804-1872) et de son épouse Praskovia Borisovna Sviatopolka-Tchetvertinskaïa (1825-1899).

En 1907, le prince Nikolaï Sergueïevitch Chtcherbatov épousa Sofia Alexandrovna Apraksina.

Deux enfants naquirent de cette union :

  • Iemmanouil Nikolaïevitch Chtcherbatov (1885-1919), il épousa Sofia Vladimirovna Chakhovskaïa (1892-1920).
  • Maria Nikolaïevna Chtcherbatova : (1887-1977), elle épousa Alexandre Alexandrovitch Tchernychiov-Bezobrazov[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Le Musée historique de Moscou situé sur la Place Rouge à Moscou

Sous l'Empire[modifier | modifier le code]

Issu d'une famille princière de la dynastie des Riourikides. Au grade de capitaine 2e rang, le prince Nikolaï Sergueïevitch Chtcherbatov servit dans la Marine impériale de Russie avec son beau-frère, Alexeï Sergueïevitch Ouvarov (1825-1888)[2].

En décembre 1884, le prince se lia d'amitié avec le président de la Commission de construction du Musée Historique russe et occupa le poste de vice-président de cette commission. Il ne posséda pas une grande culture historique, mais doté d'une vive intelligence, d'un sens aigu de d'organisation et de gestion, ses décisions dans le développement du musée se révélèrent très précieuses.

De 1887 à 1908, il occupa le poste de Président du Musée historique russe.

Le prince prit part à de nombreuses fouilles archéologiques, la plus célèbre d'entre elles fut, en 1894, la recherche de la bibliothèque d'Ivan le Terrible entreprise à l'intérieur du Kremlin à Moscou sous la direction de l'archéologue russe Ivan Iegorovitch Zabeline (1820-1909). Cette bibliothèque appelée également Libéria se composait d'une collection de livres et de documents dont le dernier propriétaire fut Ivan IV de Russie. Selon certaines sources cette bibliothèque aurait été égarée ou cachée par le tsar[3],[4]. Selon la légende, parmi ses ouvrages rares et précieux qui auraient appartenu aux empereurs byzantins, cette bibliothèque se composerait d'environ 800 volumes. D'après la liste établie par Christoph Freiherr, baron von Dabelow (1768-1830) figurent les ouvrages suivants :

Au XXe siècle les recherches ont été poursuivies mais sans résultat.

Le prince fut également membre de nombreuses sociétés scientifiques et de commissions : Membre de Société archéologique (1894), Société des Amis de la science, de l'Anthropologie, de l'Ethnographie (1888), la Société Historique et généalogique (1908), il fut l'un des fondateurs de la Commission ayant à charge l'étude de l'ancien Moscou (1909), il fut également un membre de la Société des Amis du Musée de l'Histoire (1918).

Sous le Régime communiste[modifier | modifier le code]

Portrait de l'historien et archéologue Ivan Iegorovitch Zabeline (1877), une œuvre du peintre russe Ilia Iefimovitch Repnine

Après la Révolution d'Octobre, le prince demeura en Russie, il présida l'Union russe du Musée d'Histoire et le Conseil scientifique de ce musée.

En 1919, il fut nommé à la tête du Ministère de la Guerre et de la Révolution.

En 1921, le prince reçut une nouvelle affectation, il occupa les fonctions de chercheur au Département d'État du Musée vivant. Entre 1922 et 1924, il dirigea la branche de la Bibliothèque archéologique de Moscou. Entre 1925 et 1926, le prince occupa les fonctions d'officier surnuméraire, de professeur et responsable du Musée d'Histoire militaire. En 1927, le prince prit sa retraite[2].

Arrestation du Prince Chtcherbatov et de sa famille[modifier | modifier le code]

Le 14 mai 1921, accusé de complot contre la Révolution, le prince Nikolaï Sergueïevitch Chtcherbatov fut arrêté avec sa mère, ses sœurs, sa tante, Ielizaveta Sergueïevna Plaoutina (1875-1921) et le fils de cette dernière, le prince Dmitri Sergueïevitch Chtcherbatov (1903-1921). Incarcéré par la Tcheka, le prince Nikolaï Sergueïevitch fut libéré le 3 octobre 1921[6].

Le prince Nikolaï Sergueïevitch Chtcherbatov décéda en 1929.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]