Nikolaï Ossinski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Nikolaï Ossinski
Fonction
Député de l'Assemblée constituante russe de 1918
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata
Kommunarka (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Activités
Autres informations
Parti politique
Membre de
Académie des sciences d'URSS (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Nikolaï Ossinski (1887-1938), dit aussi N. Ossinski, N. Ossinsky, N. Osinskii, ou N. Osinskij, de son vrai nom Valerian Obolenskii, est un économiste et révolutionnaire russe.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il participe à la Révolution russe de 1905, et rejoint ensuite la fraction bolchevik du Parti ouvrier social-démocrate de Russie. Il suit des études d'économie à l'université de Moscou.

Il est emprisonné par le régime tsariste en 1910. Il participe en 1917 à la Révolution russe à Moscou. Après octobre 1917, il devient président du Conseil économique du nouveau pouvoir bolchevik.

Début 1918, il participe au groupe des « Communistes de gauche » qui publient le journal Kommunist, puis l'hebdomadaire du même nom à Moscou. Il y dénonce le « capitalisme d'État » de Lénine, en particulier dans son importante contribution en deux parties sur la « construction du socialisme ».

En 1919, il est délégué au congrès de fondation de l'Internationale communiste. La même année il participe à la tendance oppositionnelle « centraliste démocratique » de Timofeï Sapronov (qui s’oppose au « centralisme bureaucratique » des instances dirigeantes du Parti communiste). Il participe à partir de 1923 à l'Opposition de gauche (contre la direction Staline-Zinoviev).

Il est exécuté au cours des Grandes Purges en 1938.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • La Revue Kommunist (Moscou, 1918), ouvrage réunissant l'intégralité des 4 numéros de la publication quasi-hebdomadaire moscovite, incluant 5 articles de Nikolaï Ossinski..

Notes et références[modifier | modifier le code]