Nikolaï Morozov

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Nikolaï Morozov
Morozov1910.jpg
Nikolaï Alexandrovitch Morozov (1910)
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Borok (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 92 ans)
Borok (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Pseudonymes
Партийные клички «Воробей»
«Зодиак»
Литературный псевдоним Н. Воробьёв
Конспиративные фамилии «Лакиер»
«Хитрово»Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Formation
Q4029848 (depuis )
Université d'État de Moscou (-)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Conjoint
Autres informations
A travaillé pour
Institute of Natural Sciences named after P.F. Lesgaft (d) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Partis politiques
Membre de
Académie des sciences de l'URSS (en)
Q4401028 ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Conflit
Distinctions
Nikolaï Morozov et Xenia Borislavskaïa.

Nikolaï Alexandrovitch Morozov (en russe : Николай Александрович Морозов), né le dans le village de Borok (gouvernement de Iaroslavl) et mort le , est un révolutionnaire russe du mouvement des Narodniki qui a passé près de vingt-cinq ans de sa vie en prison avant de se tourner vers les différents domaines de la science et de devenir un scientifique de renom.

Biographie[modifier | modifier le code]

Nikolaï Alexandrovitch Morozov s'intéressa très tôt à la politique et fut renvoyé du lycée pour avoir participé à des activités subversives (diffusion notamment d'une revue scientifique considérée comme subversive parce que les écoles russes n'avaient pas encore d'enseignement des sciences).

Il rejoint le cercle Tchaïkovski avant son départ pour Genève en 1874 avec sa camarade Olga Lioubatovitch.

Plus tard, il fut membre du mouvement Zemlia i Volia et en 1879, devint l'un des dirigeants d'un autre groupe révolutionnaire, Narodnaïa Volia.

En 1880, il se rend à Londres et rencontre Karl Marx. Durant son exil, Morozov écrit un livre intitulé La lutte terroriste qui explique son point de vue sur la façon de parvenir à une société démocratique en Russie. Revenu en Russie pour diffuser son ouvrage, il se fait arrêter et est emprisonné à Suwałki. Olga Lioubatovitch donne naissance à un enfant, puis retourne en Russie pour faire libérer Nikolaï. Mais elle est finalement arrêtée également et envoyée en Sibérie en novembre 1882 et ne sera libérée qu'avec l'amnistie prononcée lors de la Révolution russe de 1905.

Entre 1882 et 1905, Nikolaï Morozov a été emprisonné dans la forteresse Pierre-et-Paul puis à Schlüsselburg pour ses activités politiques. Durant cette période d'emprisonnement, il a commencé des études intensives en physique, chimie, astronomie et histoire. Après avoir été libéré en 1906, il a commencé à enseigner la chimie et l'astronomie à l'université de Saint-Pétersbourg. En 1907, il a été élu à la Douma, mais en tant qu'ancien prisonnier, il n'a pas été autorisé à siéger. Il est devenu membre de nombreuses associations scientifiques, y compris l'Aéro-club de Russie. Il fut de nouveau emprisonné une année supplémentaire pour la publication de son livre Le Chant des étoiles, paru en 1910.

En 1907, Nikolaï Morozov épouse Xenia Borislavskaïa et publie la même année La Révélation dans la tempête et le tonnerre où il soutient ses hypothèses :

  • L'Apocalypse de Jean peut selon lui être datée astronomiquement au .
  • Il prétend identifier l'auteur de l'Apocalypse en Jean d'Antioche, appelé Chrysostome.

Après la Révolution d'Octobre, Morozov travaille à l'Institut des sciences naturelles de Petrograd (Léningrad) jusqu'à sa mort survenue à l'âge de 92 ans.

Sur la base des données astronomiques (comme l'Almageste), il a déclaré qu'une grande partie de l'histoire humaine a été falsifiée. Ses hypothèses sur la chronologie du Moyen-Orient et d'Israël avant le Ier siècle av. J.-C. ont attiré l'attention d'Anatoli Fomenko qui a fondé sa propre Nouvelle Chronologie.

En 1932, il est nommé membre honoraire de l'Académie des sciences soviétique. Sa maison dans son village natal de Borok est un mémorial ouvert au public. La tombe de Nikolaï Morozov est à proximité.

L'astéroïde (1210) Morosovia est nommé en son honneur.

Liens externes[modifier | modifier le code]