Nikolaï Kouznetsov (ingénieur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nikolaï Kouznetsov.
Nikolaï Kouznetsov
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 84 ans)
Samara ou MoscouVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalités
Formation
Académie des ingénieurs de l'Armée de l'air Joukovski (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Domaine
Membre de
Académie des sciences de Russie
Académie des sciences d'URSS (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinctions
Liste détaillée
Médaille pour la victoire sur l'Allemagne dans la Grande guerre patriotique de 1941-1945
Médaille pour le service en bataille (en)
Ordre de l'Étoile rouge
Médaille du Jubilé "50e anniversaire de la Victoire dans la Grande Guerre Patriotique 1941-1945 (en)
Médaille du Mérite au travail de la Grande Guerre patriotique (en)
Prix Lénine
Ordre de la Guerre patriotique de 1re classe (d)
Héros du travail socialiste
Ordre de la Révolution d'Octobre
Ordre du Drapeau rouge
Ordre de Lénine
Prix du Conseil des Ministres de l'Union SoviétiqueVoir et modifier les données sur Wikidata

Nikolaï Dmitrievitch Kouznetsov (en russe : Николай Дмитриевич Кузнецов, ISO 9 : Nikolaj Dmitrievič Kuznecov), né le 10 juin 1911 ( dans le calendrier grégorien) à Akhtoubinsk et mort le à Moscou, est un constructeur de moteurs d'avions et de moteurs-fusées soviétique.

Il servit dans l'armée rouge à partir de 1933 et atteignit en 1938 le grade d'ingénieur-pilote à l'Académie militaire des ingénieurs des forces armées soviétiques «Professeur M. J. Joukovski». Il y dirigea la chaîne de montage des moteurs aéronautiques. Il devint membre du parti communiste en 1939 et dirigeait également des recherches sur les turbines à gaz.

Après la Seconde Guerre mondiale, des spécialistes allemands des moteurs à réaction des sociétés Junkers et BMW furent « invités » à travailler en URSS en amenant leur propres réalisations (équivalent soviétique de l'Opération Paperclip). En plus des types de moteurs déjà mis en œuvre: le Jumo-004 et le BMW-003, les ingénieurs allemands disposaient de plans du turbopropulseur BMW-022 développé au cours de la Seconde Guerre mondiale. Kouznetsov, qui était devenu ingénieur en chef du département des moteurs à réaction en 1946, décida de poursuivre le développement des projets allemands en 1949; cependant il poursuivit ses travaux au sein du bureau d'études OKB-276; qui devint lors de sa promulgation à la tête de la direction, la Kuznetsov SNTK Samara; et développa en 1953 un moteur turbopropulseur de grande puissance, le Kouznetsov NK-12, de 11 000 kW (15 000 ch) qui équipa - entre autres - le gros porteur Antonov An-22 et le bombardier Tupolev Tu-142.

En 1954, Kouznetsov commença à travailler sur un moteur à double flux et à postcombustion, le NK-6, le premier moteur soviétique de ce type.

Il fut décoré en 1957 de l'insigne de Héros du travail socialiste et participa à partir de 1959 au développement du projet de moteurs destinés à la fusée lunaire soviétique N1, utilisée pour le Programme lunaire habité soviétique[1]. Bien que n'ayant pu satisfaire à toutes les conditions requises, ses équipes développèrent des moteurs réutilisables NK-33 et NK-43.

Il développa par la suite de nombreux projets dont le moteur NK-144 spécialement conçu pour le Tupolev Tu-144 dans les années 1960; et à la fin des années 1980, le moteur à soufflante intégrée à très haut rendement NK-93 présentant un taux de dilution unique au monde de presque 17:1.

Note[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]