Nikolaï Goubenko

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un réalisateur image illustrant russe
Cet article est une ébauche concernant un réalisateur russe.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les conventions filmographiques. Pour plus d’informations, voyez le projet Cinéma.

Nikolaï Goubenko
Gubenko NN.jpg

Nikolaï Goubenko

Fonction
Député à la Douma
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (75 ans)
OdessaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Lieu de travail
Formation
Activités
Conjoint
Zhanna Bolotova (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Partis politiques
Membre de
Site web
Distinctions

Nikolaï Nikolaïevitch Goubenko (Николай Николаевич Губенкo) est un acteur, scénariste et réalisateur soviétique et russe, né le à Odessa, Union des républiques socialistes soviétiques, actuellement Ukraine. Membre du Parti communiste de l'Union soviétique depuis 1987.

Biographie[modifier | modifier le code]

Diplômé de la faculté d'acteurs du VGIK en 1964, puis de celle de la réalisation en 1969, Nikolaï Goubenko est d'abord acteur au théâtre et au cinéma ensuite (il débute dans J'ai vingt ans de Marlen Khoutsiev). Il obtient, par ailleurs, un rôle important dans Je demande la parole de Gleb Panfilov (1975). Il réalise son premier long métrage en 1971 : Un soldat revient du front (Prichol soldat s fronta), racontant l'histoire d'un homme cherchant à reconstruire son village détruit par les bombardements de la guerre. Les Orphelins (Podranki, 1976), largement autobiographique, épouse le même thème, mais avec, sans doute, plus de réussite. Ses films suivants sont « d'une tonalité plus légère. » (Marcel Martin). De la vie des estivants (1982) et Et la vie, et les larmes et l'amour baignent dans une atmosphère toute tchékhovienne.

Après avoir occupé les fonctions de directeur du théâtre d'avant-garde Théâtre Taganka, fondé par Iouri Lioubimov, alors en disgrâce auprès des dirigeants soviétiques (1987-1989), Nikolaï Goubenko devient ministre de la Culture de l'Union soviétique du 21 novembre 1989 au 14 novembre 1991. Nikolaï Goubenko est membre du Parti communiste de la Fédération de Russie et député à la Douma russe.

Filmographie partielle[modifier | modifier le code]

En tant que réalisateur
  • 1971 : Un soldat revient du front (Пришёл солдат с фронта)
  • 1974 : Si tu veux être heureux (Если хочешь быть...счатливым)
  • 1977 : Les Orphelins (Подранки)
  • 1982 : De la vie des estivants (Из жизни отдыхающих)
  • 1984 : Et la vie, et les larmes et l'amour (И жизнь, и слёзы, и любовь)
  • 1988 : Zone interdite (Запретная зона) [Zapretnaïa zona]
En tant qu'acteur

Prix et honneurs[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]