Nikolaï Bogdanov-Belski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Nikolaï Bogdanov-Belski
Image dans Infobox.
Autoportrait de Nikolaï Bogdanov-Belski (1915)
Naissance

Chitiki district de Belski Gouvernement de Smolensk, (Empire russe)
Décès
(à 76 ans)
Berlin Allemagne
Sépulture
Nom de naissance
Николай Петрович Богданов
Nationalité
russe
Activité
Formation
Académie russe des beaux-arts Saint-Pétersbourg
Maître
Mouvement
Distinction
Œuvres principales

Nikolaï Bogdanov-Belski (en russe : Никола́й Петро́вич Богда́нов-Бе́льский) () à Chitiki, Gouvernement de Smolensk, à Berlin) est un peintre russe, membre du groupe des Ambulants, de style académique, portraitiste, peintre de la vie quotidienne, peintre de genre, président de la Société des artistes Arkhip Kouïndji.

Biographie[modifier | modifier le code]

Nikolaï Bogdanov-Belski était un enfant illégitime. Il vécut dans une famille de paysans et fut toujours attiré par les sujets sur la vie villageoise, la vie des enfants. Il étudia à l'école de Sergueï Alexandrovitch Ratchinski dans le village de Tatevo.

De 1894 à 1895, il poursuit ses études de peinture à l'Académie russe des beaux-arts chez Ilia Répine et également à l'École de peinture, de sculpture et d'architecture de Moscou où il participe aux cours de Vassili Polenov, Vladimir Makovski et Illarion Prianichnikov. Il s'associe aux expositions des Ambulants à partir de 1890 et devint membre de la Société en 1895[1].

L'heure calme, le lac Oudomlia par Vitold Bialynitski-Biroulia

Les Ambulants travaillaient dans des conditions difficiles en face d'un pouvoir politique despotique. Leurs œuvres défendaient des causes démocratiques qui allaient à l'encontre de l'ordre établi. On leur refusait, par exemple, des locaux pour des expositions. Entre 1870 et 1880, l'Académie entra en conflit ouvert avec eux. La Révolte des Quatorze et la constitution de l'Artel des artistes avaient été les préludes quelques années plus tôt à ce conflit qui devenait ouvert. Des œuvres furent prohibées : parmi celles-ci des toiles de Bogdanov-Belski, de Nikolaï Kassatkine, de Nikolaï Gay, de Vladimir Makovski et d'autres encore[2].

Nikolaï Bogdanov-Belski se rendait régulièrement dans le village d'Ostrovno dans l'Oblast de Tver le long des rives du lac Oudomlia, où il vécut et travailla sur la succession d'un propriétaire local dénommé Ouchakob[3]. Après 1921, il part pour Riga en Lettonie. Il est membre de plusieurs sociétés d'artistes en vue, parmi lesquelles en 1895, la société Arkhip Kouïndji, dont il sera membre et président de 1913 à 1918. À Riga le il devient membre honoraire de la société d'étudiants russes « Fraternitas Arcticia », qui avait des liens avec les étudiants allemands, polonais et baltes.

Il meurt à Berlin, le . Il est inhumé au cimetière russe de Berlin-Tegel (Vittensstrasse,37)[4].

Emplacement des toiles[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • (fr) Andreï Lebedev, Les ambulants (1870-1923), Édition d'art Aurore, Leningrad, 1982.
  • (ru) Лапидус Н.(Lapidus N.) Богданов-Бельский. — М.: Белый город (издательство), 2005. — 48 с. — (ISBN 5-7793-0873-X).
  • (ru) Каратаева В.(Karataeva V.) Дорога к дому длиною в шестьдесят пять лет // Таганрогская правда. — 2008. — 16 окт.

Liens[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Andreï Lebedev, Les ambulants (1870-1923), Édition d'art Aurore, Leningrad, 1982 n.6
  2. Andreï Lebedev, Les ambulants (1870-1923), Édition d'art Aurore, Leningrad, 1982 p. 19
  3. (ru)Подушков, Дмитрий Леонидович Биография Агафьи Ниловны Семеновой, урожд. Крыловой (1903—2003) « Copie archivée » (version du 15 août 2009 sur l'Internet Archive). Краеведческий альманах «Удомельская старина», № 31, март 2003. (Le vieil Oudomlia par Padouchkov Dimitri)
  4. (ru)Русское православное кладбище Тегель в Берлине (Cimetière de Tegel)