Nigel Lawson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nigel Lawson
Nigel Lawson en 2013.
Nigel Lawson en 2013.
Fonctions
Chancelier de l'Échiquier du Royaume-Uni

(6 ans, 4 mois et 15 jours)
Premier ministre Margaret Thatcher
Gouvernement Thatcher
Prédécesseur Geoffrey Howe
Successeur John Major
Biographie
Date de naissance (86 ans)
Lieu de naissance Hampstead
(Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni)
Nationalité britannique
Parti politique Parti conservateur
Diplômé de Université d’Oxford
Profession Journaliste

Nigel Lawson, baron Lawson de Blaby, né à Hampstead le , est un homme politique britannique membre du Parti conservateur.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a été secrétaire à l’Énergie (1981–1983) puis chancelier de l’Échiquier (1983–1989) dans le gouvernement de Margaret Thatcher, et a été l’un des artisans de sa politique de privatisation et de réforme fiscale. On lui a fait crédit de la baisse du chômage à partir de 1986, mais son échec à convaincre le gouvernement de faire entrer le Royaume-Uni dans le mécanisme de taux de change européen a associé une forte inflation[réf. nécessaire] à ses succès microéconomiques. Son opposition à la capitation (poll tax) et ses divergences sur la politique monétaire avec Alan Walters, conseiller économique de Thatcher, l’ont finalement poussé à démissionner en octobre 1989 ; la raison officielle de son départ, « passer plus de temps avec sa famille », est devenue une figure de style du discours politique dans le monde anglo-saxon.

Il a été membre du Parlement de 1974 à 1992 pour la circonscription de Blaby, dans le Leicestershire. Après avoir quitté les Communes en 1992, il a été fait pair à vie avec le titre de « baron Lawson de Blaby, de Newnham dans le comté de Northamptonshire ».

Dans son livre An Appeal to Reason: A Cool Look at Global Warming, il s'oppose à la thèse du réchauffement climatique anthropique. Il est président de la fondation Global Warming Policy Foundation.

Alors qu'il était europhile et qu'il s'était opposé à Margaret Thatcher à ce sujet, il se prononce en mai 2013 pour une sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne. Cela devrait permettre selon lui de protéger la City, tandis que les gains économiques obtenus compenserait les pertes. Il avait déjà appelé à un démantèlement réfléchi de la zone euro[1],[2].

Publications[modifier | modifier le code]

  • An Appeal to Reason: A Cool Look at Global Warming

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]