Nigel Higson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nigel Higson
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Site web

Nigel David Higson (né en 1963) est un mathématicien canadien qui travaille sur les algèbres d'opérateurs, la K-théorie algébrique et la géométrie non commutative.

Biographie[modifier | modifier le code]

Higson a obtenu son Ph.D. en 1985 à l'université Dalhousie à Halifax, sous la direction de Peter Fillmore[1]. Il a ensuite été professeur assistant pendant trois ans à UPenn, d'où il est passé en 1989 à Penn State, où il est professeur.

Higson a d'abord travaillé sur la K-théorie des algèbres d'opérateurs, dans le cadre de la K-théorie bivariante (de) de Kasparov (de). Avec Alain Connes, il a développé une simplification et une généralisation de cette théorie (en introduisant la théorie des morphismes asymptotiques, ou E-théorie) et a fait des recherches sur la conjecture de Baum-Connes, qui jette un pont entre la K-théorie des opérateurs (en) et des applications en topologie différentielle, géométrie riemannienne et théorie des représentations. Avec Connes et Baum (en), il a participé de façon essentielle à la formulation actuelle de leur conjecture et en a démontré certains cas particuliers, en collaboration avec Kasparov. Il travaille aussi à des généralisations du théorème de l'indice d'Atiyah-Singer.

En 1998, Higson a été orateur invité au Congrès international des mathématiciens à Berlin[2]. En 1996, il a reçu le prix Coxeter-James[3] et en 1995, le prix Halperin (du Symposium canadien sur les opérateurs) et le prix André-Aisenstadt. Il a tenu une conférence plénière au congrès de la Société mathématique du Canada de 1994. Il est membre de l'AMS et de la Société royale du Canada.

Il est marié avec la professeure Yvonne Gadelius ; ils ont une fille.

Sélection de publications[modifier | modifier le code]

  • (avec John Roe) Analytic K-Homology, OUP, 2000
  • (éditeur avec John Roe) Surveys in Noncommutative Geometry, AMS/CMI, 2006
  • (avec Erik Guentner et Jody Trout) Equivariant E-theory for C*-algebras, AMS, 2000

Notes et références[modifier | modifier le code]

(de) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en allemand intitulé « Nigel Higson » (voir la liste des auteurs).

Liens externes[modifier | modifier le code]