Chlorure de magnésium

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Nigari)
Aller à : navigation, rechercher
Chlorure de magnésium
Chlorure de magnésium
Identification
Nom IUPAC chlorure de magnésium
No CAS 7786-30-3 (anhydre)
7791-18-6 (hexahydrate)
No EINECS 232-094-6
Code ATC A12CC01
No E E511
Apparence solide de formes variables, inodore, déliquescent, blanc[1].
Propriétés chimiques
Formule brute Cl2MgMgCl2 (anhydre)
MgCl2.6H2O (hexahydrate)
Masse molaire[2] 95,211 ± 0,005 g/mol
Cl 74,47 %, Mg 25,53 %,
203,31 g/mol (hexahydrate)
Propriétés physiques
fusion 712 °C (chauffage rapide)[1]
ébullition 1 412 °C[1]
Solubilité Dans l'eau : 542 g·l-1 (20 °C),
727 g·l-1 (100 °C)[3]
Dans l'éthanol : 74 g·l-1 (30 °C).
Masse volumique 2,32 (solide anhydre à 20 °C)
1,57 (solide hexahydraté à 20 °C)[3]
Cristallographie
Structure type CdCl2
Géométrie
et coordination
Octaèdre, coordination 6
Précautions
Directive 67/548/EEC
Irritant
Xi


SIMDUT[4],[5]
Chlorure de magnésium :

Produit non contrôlé

Chlorure de magnésium hexahydraté :

Produit non contrôlé
Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

Le chlorure de magnésium est un composé chimique de formule MgCl2 (un cation magnésium Mg2+ et deux anions chlorure Cl-). C'est un composé ionique très soluble dans l'eau. C'est un acide de Lewis faible, ce qui explique qu'il s'hydrolyse facilement sous l'action de la chaleur pour donner du chlorure de magnésium hexahydraté.

Le chlorure de magnésium peut être extrait de la saumure ou de l'eau de mer, on en tire alors le magnésium (sous forme de métal) par électrolyse.

Propriétés chimiques[modifier | modifier le code]

Le chlorure de magnésium permet de former d'autres composés du magnésium, par exemple par précipitation  :

MgCl2(aq) + Ca(OH)2(aq) → Mg(OH)2(s) + CaCl2(aq)

Il est électrolysé pour donner le métal de magnésium :

MgCl2(l) → Mg(l) + Cl2(g)

Ces deux réactions sont utilisées dans le procédé Dow pour produire le magnésium métallique[6].

Utilisations diverses[modifier | modifier le code]

Le chlorure de magnésium est utilisé dans de nombreux domaines, en plus de l'extraction du magnésium métallique. Il sert aussi dans la fabrication de textiles, papier, agents ignifugeants, ciments[6], etc. Bien qu'on ne le recommande pas pour réduire la poussière des routes, le chlorure de magnésium est un abat-poussière de remplacement utilisé sur les piles de matériel, l'accotement des routes ou les bassins servant au transfert de matériel.

Utilisations alimentaires[modifier | modifier le code]

Il est aussi utilisé dans l'alimentation:

Comment et où en trouver ?[modifier | modifier le code]

Le sel alimentaire naturel contient naturellement du chlorure de magnésium. Le sel raffiné en contient beaucoup moins. On peut extraire le chlorure de magnésium de l'eau de mer (teneur : 1,3 kg/m3)

Le chlorure de magnésium se présente sous forme de paillettes ou de poudre blanche solubles dans l'eau. Sa couleur peut varier mais reste sans incidence sur ses propriétés.

Sous forme de poudre blanche[modifier | modifier le code]

Le chlorure de magnésium est vendu en magasins biologiques (en sachets de 100 g et 1 kg) et en pharmacie (en sachets de 20 g). Il peut aussi se trouver au détail dans certaines pharmacies.

Sous forme de paillettes : le nigari[modifier | modifier le code]

Paillettes de nigari

Au Japon, nigari est le nom traditionnel donné au chlorure de magnésium, dérivé du mot japonais signifiant amer. Présenté sous forme de poudre blanche ou de cristaux, il sert de coagulant pour la préparation du tofu à partir du lait de soja.

Le nigari est, en fait, du chlorure de magnésium qui n'est pas complètement raffiné (il contient jusqu'à 5 % de sulfate de magnésium et minéraux divers). Le nigari étant d'origine japonaise, il arrive que l'on croie qu'il est extrait d'une algue du même nom. Il s'agit d'un complément alimentaire bon marché apportant du magnésium, d'où son intérêt au regard d'un déficit généralisé [8] Il est obtenu en faisant traverser des masses de sel marin (le Japon importe ce sel d'anciennes mines de Mongolie et de Chine) par une petite quantité d'eau. L'eau prélève les composés minéraux qui ont le plus d'affinité avec elle.

Précautions d'utilisation[modifier | modifier le code]

La consommation excessive de chlorure de magnésium est éliminée naturellement par l'organisme dans les urines chez un individu parfaitement sain. Une surconsommation prolongée peut provoquer des diarrhées avec risque de déshydratation si la surconsommation perdure.

Il est totalement à proscrire chez ceux présentant une insuffisance rénale, un état hémolytique (anémie)[9] ou chez les hémophiles [10].

L'insuffisance rénale pouvant survenir justement en état de fatigue accrue, il est conseillé de ne pas surdoser. En effet, un excès dans le sérum sanguin de magnésium entraîne un hypermagnésiémie et dans les concentrations suivantes:

  • vers 4 mEq/l, on constate une absence généralisée de réflexes (hyporéflexie)
  • entre 5 et 10 mEq/l on constate de l'arythmie cardiaque
  • au-delà de 13 mEq/l l'arrêt cardio-circulatoire est constaté.

Dans le cas d'insuffisance rénale sévère due à des calculs rénaux, les sels de magnésium peuvent en excès, participer à la formation de nouveaux calculs de struvite.

En général on note un état de fatigue généralisée, des vomissements et états nauséeux, une décalcification (hypocalcémie), de l'hypotension, des troubles respiratoires, de l'arythmie et de l'asystolie[11],[12].

Propriétés[modifier | modifier le code]

Le chlorure de magnésium possède aussi de nombreuses propriétés. C'est un puissant immuno-stimulant reconnu grâce aux recherches du Pr Pierre Delbet, réalisées au début du XXe siècle. De plus, de récentes études montrent que des souris bénéficiant d'un régime riche en magnésium présenteraient une meilleure réponse immunitaire, verraient décroître certaines tumeurs et seraient plus résistantes aux infections parasitaires[13].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Le chlorure de magnésium, Marie-France Muller, éditions Jouvence ISBN 978-2-88353-610-4
  • Traitement des maladie cythophilactique des maladies infectieuses par le chlorure de magnésium, la poliomyélite, Docteur Neveu, Librairie Le François, 1959
  • Le chlorure de magnésium dans l'élevage, Docteur Neveu, Librairie Le François

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c CHLORURE DE MAGNESIUM, fiche de sécurité du Programme International sur la Sécurité des Substances Chimiques, consultée le 9 mai 2009
  2. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  3. a et b Entrée du numéro CAS « 7786-30-3 » dans la base de données de produits chimiques GESTIS de la IFA (organisme allemand responsable de la sécurité et de la santé au travail) (allemand, anglais), accès le 16 novembre 2008 (JavaScript nécessaire)
  4. « Chlorure de magnésium » dans la base de données de produits chimiques Reptox de la CSST (organisme québécois responsable de la sécurité et de la santé au travail), consulté le 25 avril 2009
  5. « Chlorure de magnésium hexahydraté » dans la base de données de produits chimiques Reptox de la CSST (organisme québécois responsable de la sécurité et de la santé au travail), consulté le 25 avril 2009
  6. a et b Hill, Petrucci, McCreary, Perry, "General Chemistry", 4th ed., Pearson/Prentice Hall, Upper Saddle River, New Jersey, USA.
  7. (en) Noms de catégorie et système international de numérotation des additifs alimentaires - Codex Alimentarius
  8. http://www.lanutrition.fr/bien-comprendre/les-complements-alimentaires/les-principaux-complements-alimentaires/les-complements-correcteurs-de-l-alimentation/le-magnesium/les-francais-manquent-de-magnesium.html
  9. Magnésium, carence généralisée
  10. [1]
  11. Mosby's Medical Dictionary, 8th edition. © 2009, Elsevier.
  12. Dorland's Medical Dictionary
  13. Veterinary Medical Research Institute, Iowa State University
  • Handbook of Chemistry and Physics, 71st edition, CRC Press, Ann Arbor, Michigan, 1990.