Nietzsche et la Philosophie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ne doit pas être confondu avec Nietzsche (Gilles Deleuze).
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nietzsche (homonymie).

Nietzsche et la Philosophie est un ouvrage du philosophe français Gilles Deleuze paru en 1962 aux Presses universitaires de France.

Cet essai témoigne du regain d'intérêt pour l'œuvre de Nietzsche à une époque où, d'une part, la phénoménologie (Husserl, Heidegger) et, de l'autre, le marxisme dominent la scène intellectuelle française. Parmi les nombreux thèmes et concepts nietzschéens, Deleuze s'intéresse particulièrement au ressentiment et à la volonté de puissance. Il présente Nietzsche comme l'ennemi de la dialectique hégélienne, opposant à cette dynamique du dépassement, une philosophie vitaliste de l'affirmation.

Voir aussi de Gilles Deleuze, son essai Nietzsche (PUF, coll. « Philosophies », 1965).

Table des matières[modifier | modifier le code]

  • I -- Le tragique
  • II -- Actif et réactif
  • III -- La critique
  • IV -- Du ressentiment à la mauvaise conscience
  • V -- Le surhomme, contre la dialectique