Nicomaque (père d'Aristote)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Nicomaque
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Date inconnueVoir et modifier les données sur Wikidata
StagireVoir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Date inconnueVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
ΝικόμαχοςVoir et modifier les données sur Wikidata
Époque
Activité
Enfants
Aristote
Arimneste (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Nicomaque, père d'Aristote[1], est un médecin de la corporation des Asclépiades, au service d'Amyntas III, roi de Macédoine, vers 384 av. J.-C. Il avait pour ancêtres des gens de Messénie. Selon sir Ernest Barker (en)[2], il est possible qu'il ait pu initier le jeune Aristote à la technique de son art, lui faire connaître les écrits d’Hippocrate, lui enseigner la pratique médicale elle-même, et lui apprendre même à pratiquer la dissection : selon Galien[3] en effet, les familles d’Asclépiades faisaient apprendre la dissection à leur fils[4].

Notice historique[modifier | modifier le code]

À l’époque, la Macédoine est une puissance politique montante, et ses monarques s’approprient petit à petit la culture d’une Grèce qu’ils soumettront bientôt politiquement et militairement. Nicomaque meurt alors qu’Aristote est encore enfant, Proxène d’Atarnée devient son tuteur[1]. D’après la Souda, Nicomaque a écrit un livre sur la médecine et un livre de Physique[1].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Pellegrin 2014, p. 9
  2. (en) Ernest Barker, The Politics of Aristotle, Oxford University Press, Introduction, p. XI.
  3. Galien, Anat. adm., II, 1, vol. II, 280 Kühn.
  4. Jean Aubonnet, Aristote, Politique, édition des Belles Lettres, 1968, Livre I, p. IX.

Voir aussi[modifier | modifier le code]