Nicole de Savigny

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Nicole de Savigny, baronne de Fontette (département de l'Aube) et demoiselle de Saint-Remy, née en 1535 à Hof en Lorraine et morte le , est une maîtresse d'Henri II, roi de France.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fille de Guillaume de Savigny, seigneur de Sailly, et de Nicole de Maretz, elle est mariée très jeune à Jean de Ville, baron de Saint-Remy, seigneur de Fontette, et lui donne deux enfants :

  • André de Ville, baron de Saint-Remy, seigneur de Fontette, mort sans postérité.
  • Elisabeth de Ville, dame de la Fosse aux Loups, qui entrera en religion.

Jeune veuve de 17 ans quand son mari meurt en 1552, elle se rend à la Cour et devient en 1556 la maîtresse de Henri II, profitant d'une période où le roi délaisse sa favorite bien-aimée, Diane de Poitiers.

Elle séjourne de temps à autre avec son royal amant au château de Fère-en-Tardenois (une des très nombreuses propriétés du mentor d'Henri II et connétable de France, le "Tout Puissant" Anne de Montmorency).

Elle a de lui un fils, Henri de Saint-Rémi, né en 1557 à Paris. Sa courte faveur auprès du roi se termine peu après la naissance de son fils, lorsque Diane de Poitiers reprend son ascendant sur Henri II. Elle se retire alors à Fontette, sur ses terres, avant de contracter avec Claude de La Baume-Montrevel, archevêque titulaire de Besançon, un mariage secret que le tribunal de la Rote annulera.

Nicole de Savigny mentionne, dans son testament rédigé le , que le roi lui a fait don pour leur fils, Henri de Valois de Saint-Remy, de la somme de 30 000 couronnes qu'Henri III lui a réglée le et dont elle a donné reçu le , bien que ce fils ne fût pas reconnu par le roi.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]