Nicole El Karoui

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Nicole El Karoui, née Schvartz le à Paris[1], est une mathématicienne française, professeure émérite et pionnière de l'essor des mathématiques financières[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et études[modifier | modifier le code]

Originaire de Nancy, Nicole El Karoui est la fille d'un ingénieur centralien et la petite-fille, du côté maternel, d'un pasteur. Mariée à un universitaire tunisien, elle est la mère de cinq enfants, parmi lesquels Hakim El Karoui[3].

Ancienne élève de l'École normale supérieure de jeunes filles de Sèvres (promotion 1964 Sciences), elle soutient en 1971 une thèse de doctorat d'État en mathématiques[4].

Parcours dans l'enseignement[modifier | modifier le code]

Elle commence par enseigner à l'Université du Maine, puis à l'École normale supérieure de Fontenay-Saint-Cloud. En 1988, elle prend une année sabbatique pendant lequel elle effectue un stage de six mois à la Compagnie bancaire, une filiale de BNP Paribas, suivi d'un autre à la Caisse des Dépôts, où elle travaille sur l'élaboration des taux d'intérêt[5].

Elle enseigne à l'université Pierre-et-Marie-Curie (Paris VI), où elle cofonde en 1990 l'option Finance dans le DEA de probabilité, ainsi qu'à l'École polytechnique (au département de mathématiques appliquées dont elle était vice-présidente)[6].

Nicole El Karoui est ensuite responsable avec Marc Yor et Gilles Pagès d'une formation de haut niveau en mathématiques financières à l'université Paris VI au sein du master de probabilités et finance — en cohabilitation avec l'École polytechnique —, qui forme environ 100 élèves par an[7].

En tant que spécialiste des probabilités, elle travaille sur la modélisation de l'incertain appliquée à la finance[8].

Elle est considérée comme étant l'une des pionnières du développement des mathématiques financières depuis la fin des années 1980.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

  • Compactification et Balayage de Processus Droits. Asterisque, Paris, Societe Mathematique de France, 1975
  • Promenade aléatoire : Chaînes de Markov et simulations ; martingales et stratégies (avec Michel Benaïm), Paris, Ecole Polytechnique, 2005
  • Leçons de mathématiques d'aujourd'hui (collectif), Paris, Cassini, 2007
  • Financial Mathematics (collectif), Berlin, Springer-Verlag, 2008
  • Les outils stochastiques des marchés financiers : une visite guidée de Einstein à Black-Scholes (avec Emmanuel Gobet), Paris, Ecole Polytechnique, 2011
  • Stochastic Filtering at Saint-Flour (avec Etienne Pardoux), Berlin, Springer-Verlag, 2012

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Nicole El Karoui, les mathématiques et l'art », sur ina.fr,
  2. « Nicole El Karoui : "la vraie cause de la crise est la disparition du bon sens" », sur latribune.fr,
  3. Marie-Laure Delorme, « Les nouveaux chemins de la réussite », dans Le Journal du dimanche, 26 septembre 2009.
  4. « Légion d’honneur 2019 : Nicole El Karoui, la boss des maths, promue au grade d’officier », sur leaders.com.tn,
  5. « Fiche parcours de Nicole El Karoui : intégrer le Master Nicole El Karoui », sur www.vocajob.com (consulté le 18 novembre 2017)
  6. « Nicole El Karoui, la boss des maths », sur lemonde.fr,
  7. « Nicole el Karoui, les marchés lui disent merci ! », sur Agefi, (consulté le 15 mars 2013)
  8. « Nicole El Karoui, mathématicienne », France Inter,‎ (lire en ligne, consulté le 10 juillet 2018)
  9. « Décret du 31 décembre 2018 portant promotion dans l'ordre de la Légion d'honneur », sur le site de Légifrance, .
  10. Décret du 14 avril 2006 portant promotion et nomination, JORF no 91 du 16 avril 2006, p. 5760, texte no 3, NOR PREX0609207D, sur Légifrance.

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]