Nicole Claveloux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nicole Claveloux
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Nationalité
Activité
Distinctions
Prix des dix meilleurs livres de l’année du New York Times 1968
Pomme d'Or de Bratislava (1976)
Prix Sorcières (1999)
Prix Cécile-Gagnon (2004)
Prix Goncourt du Livre pour la jeunesse (2006)

Nicole Claveloux, née le à Saint-Étienne, est une artiste peintre, illustratrice et auteure de bande dessinée française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études à l'école des beaux-arts de Saint-Étienne, Nicole Claveloux est, avec Bernard Bonhomme, le suisse Etienne Delessert et Philippe Corentin l'une des premières françaises à travailler pour l'éditeur Harlin Quist pour des ouvrages comme Le Voyage extravagant de Hugo Brisefer (1967), texte de François Ruy-Vidal ; The Bright Red Porcupine (1968), texte de Tony Cavin ; La Forêt des lilas (1969), de la comtesse de Ségur ; The Teletrips of Alala (1970), texte de Guy Monreal…

L'influence de l'Allemand Heinz Edelmann (directeur artistique du film d'animation Yellow Submarine de George Dunning) est notable à travers son graphisme et ses dégradés de couleurs délavées. Son usage de la perspective et des incrustations dans l'image s'inscrit dans l'esthétique pop des années 1960. L'influence du Push Pin Studios (en) américain est aussi perceptible.

Elle crée Grabote pour le magazine Okapi en 1973[1], puis Louise XIV et Cactus acide et Beurre fondu, des personnages irrévérencieux et grimaçants dans un monde en perpétuelle transformation.

Dans les années 1970, loin de se cantonner à l'illustration de jeunesse d'avant-garde, comme celle d'Alice au pays des merveilles (1974), elle participe aux revues pour adultes Métal hurlant, Charlie Mensuel et Ah ! Nana, autour d'une équipe féminine. Les Humanoïdes Associés publient deux albums surprenants scénarisés par Édith Zha, La Main verte (1978) et Morte saison (1979). Toujours aux Humanoïdes Associés paraît en 1980 un recueil de bandes dessinées de Nicole Claveloux, Le petit légume qui révait d'être une panthère, dont elle scénarise la plupart des récits.

Elle a beaucoup travaillé en collaboration avec Bernard Bonhomme et Christian Bruel (L'Heure des parents, Nours, Pour de rire, La Belle et la Bête, Toujours devant). Elle a réalisé en solo Quel genre de bisous ?, Tout est bon dans le bébé, La Ballade des bigorneaux, Professeur Totem et docteur Tabou. Dans les années 2000, elle illustre Les Enquêtes de Mister Bonflair de Claire Clément.

Elle a également réalisé trois livres érotiques illustrés : Morceaux choisis de la Belle et la Bête (Eden Productions) en 2003, Confessions d'un monte-en-l'air en 2007, et Contes de la Fève et du Gland en 2010 (Éditions Folies d'Encre).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Thierry Groensteen, « femme (2) : la création au féminin », dictionnaire esthétique et thématique de la bande dessinée, sur neuviemeart.citebd.org, Cité internationale de la bande dessinée et de l'image (consulté le 19 mai 2015).

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Christian Bruel, Nicole Claveloux et compagnie, Le sourire qui mord, 1995 [catalogue d'exposition].

Liens externes[modifier | modifier le code]