Nicole Bériou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Nicole Bériou
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Nationalité
Activité
Autres informations
Domaine
Distinctions

Nicole Bériou est une historienne française spécialiste du Moyen Âge.

Carrière[modifier | modifier le code]

Agrégée d'histoire en 1971, Nicole Bériou a enseigné à l'université Paris Sorbonne-Paris IV où elle a été assistante puis maître de conférence, de 1973 à 1997. Détachée au CNRS entre 1986 et 1988, elle a également effectué en 1993 un séjour à l’Institute for Advanced Study de Princeton (New Jersey)[1].

Professeur d’histoire du Moyen Âge à l’université Lumière Lyon 2 (1997-2010), elle est membre statutaire d’un laboratoire de médiévistique, le CIHAM – UMR 5648 « Histoire et Archéologie des Mondes Chrétiens et Musulmans Médiévaux »[2]. Au sein de ce laboratoire, elle a été jusqu'en 2010 responsable de l’équipe « Religion, espace, culture et communication »[3].

Accueillie en délégation au CNRS, elle a été directrice de l'Institut de recherche et d'histoire des textes de 2011 à 2014[4].

En parallèle, elle est depuis 2009 directeur d’études, titulaire de la chaire « Histoire de l'exégèse chrétienne au Moyen Âge »[5], à l’École pratique des hautes études (EPHE), section des sciences religieuses, où elle était auparavant chargée de conférences. Elle a également enseigné à l’Institut Catholique de Paris, notamment pour un séminaire autour des pratiques de l’eucharistie (1997-2004)[6].

Depuis 2001, elle est membre senior du prestigieux Institut universitaire de France (nommée pour la première fois en 2001 pour une période de 5 ans[7], renouvelée en 2006) [8]. Présidente de l’International Medieval Sermon Studies Society (IMSSS) depuis 2004[9], elle est aussi Corresponding Fellow of the Royal Historical Society (Londres)[10] et correspondante de l’Académie des inscriptions et belles-lettres[11].

Elle est directrice de la Revue Mabillon[12], et dirige avec Franco Morenzoni la « Bibliothèque d’histoire culturelle du Moyen Âge » (Turnhout, Brepols).

Œuvre[modifier | modifier le code]

Nicole Bériou a commencé ses recherches universitaires à la Sorbonne avec le Pr. Michel Mollat du Jourdin, sous la direction duquel elle a soutenu sa maîtrise en 1969[13], puis sa thèse de 3e cycle en 1986 et son doctorat d’État en 1996. Dans l’avant-propos L’avènement des maîtres de la Parole (1998), version publiée de ce doctorat d’État, elle rend également hommage au Père Louis-Jacques Bataillon, O.P., grand spécialiste de la prédication médiévale, qui a assuré avec Michel Mollat la direction de recherche de ce travail, de manière informelle[14].

Ses champs de recherche, couverts par une bibliographie de plus de 80 titres[15], sont l’Histoire religieuse, l’Histoire culturelle et l’Histoire des pratiques de la communication[16]. Ses principaux travaux, empreints d’une érudition exigeante, abordent la prédication médiévale comme un système de communication, avec une attention particulière à la prédication effective, notamment au travers des « reportations » de sermons (notes prises par les auditeurs)[17], sans pour autant négliger les collections de sermons-modèles[18].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

bibliographie complète

  • Prier et combattre: Dictionnaire européen des ordres militaires au Moyen Âge, sous la direction de Nicole Bériou et Philippe Josserand, Paris, Fayard, 2009
  • Économie et religion. L’expérience des ordres mendiants (XIIIe-XVe siècle) , sous la direction de Nicole Bériou et Jacques Chiffoleau, Lyon, Presses universitaires de Lyon, 2009 (Collection du CIHAM).
  • Pratiques de l’eucharistie dans les Églises d’Orient et d’Occident (Antiquité et Moyen Âge) , sous la direction de Nicole Bériou, Béatrice Caseau et Dominique Rigaux, Paris, Institut d’Études augustiniennes, 2009 (Collection de l’Institut d’Études augustiniennes, Série Moyen Âge et Temps Modernes, 45 et 46).
  • Prédication et liturgie au Moyen Âge, sous la direction de Nicole Bériou et Franco Morenzoni, Turnhout, Brepols, 2008 (Bibliothèque d’histoire culturelle du Moyen Âge, 5).
  • Les sermons et la visite pastorale de Federico Visconti, archevêque de Pise (1254/1257-1277)  : édition critique, Rome, École française de Rome, 2001, 1185 pages (en collaboration avec Pascale Bourgain, Professeur à l’École des Chartes ; Isabelle le Masne de Chermont, Conservateur de la Bibliothèque du Musée de Louvre ; Emilio Cristiani, Professeur à l’Université de Pise ; et Marina Innocenti, Chercheur à l’Université de Pise).
  • « Les sermons latins après 1200 », dans The Sermon, ss. dir. B. Kienzle, Turnhout, Brepols, 2000, p. 363-447 (Typologie des sources du Moyen Âge occidental, Louvain, fasc. 81-83).
  • L’avènement des maîtres de la Parole. La prédication à Paris au XIIIe siècle, Paris, Institut d’Études augustiniennes, 1998, 2 vol. (thèse de doctorat d’État, publication intégrale du tome II, 954 p.). Prix Gobert 2000.
  • Modern questions about medieval sermons. Essays on Marriage, Death, History and Sanctity (en collaboration avec David d’Avray), Spoleto, 1994 (Biblioteca di Medioevo Latino, 11).
  • ‘Voluntate Dei leprosus’. Le lépreux entre conversion et exclusion aux XIIe et XIIIe siècles (en collaboration avec F.-O. Touati), Spoleto, 1991 (Testi, Studi, Strumenti, 4).
  • La prédication de Ranulphe de la Houblonnière. Sermons aux clercs et aux simples gens à Paris au XIIIe siècle, Paris, Études augustiniennes, 1987, 2 vol., 224 et 416 p. (thèse de doctorat de 3e cycle augmentée).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. N. Bériou, L’avènement des maîtres de la Parole, Paris, 1998, p. VI (avant-propos)
  2. CIHAM – UMR 5648 « Histoire et Archéologie des Mondes Chrétiens et Musulmans Médiévaux » – v. la rubrique « Annuaire »
  3. Site web du CIHAM, présentation de l’équipe « Religion, espace, culture et communication ».
  4. Organigramme de l'IRHT.
  5. Page de la chaire « Histoire de l'exégèse chrétienne au Moyen Âge » sur le site de l’EPHE.
  6. Nicole Bériou, Béatrice Caseau, Dominique Rigaux, Pratiques de l’eucharistie dans les Eglises d’Orient et d’Occident (Antiquité et Moyen Âge), Paris : Institut d’Etudes Augustiniennes, 2009 (cf. avant-propos)
  7. Arrêté du 27 août 2001 portant nomination à l'Institut universitaire de France, JORF no n°282 du 4 septembre 2001, p.  14208, NOR RECR0100195A, sur Admi.net.
  8. Arrêté du 24 novembre 2006 portant nomination à l'Institut universitaire de France, JORF no n°282 du 6 décembre 2006, p.  18346, NOR RECS0600171A, sur Légifrance.
  9. Site web de l’IMSSS.
  10. Site du CIHAM - page personnelle.
  11. Liste des correspondants français sur le site de l’Institut de France.
  12. Site web de la revue Mabillon.
  13. Nicole Bériou, Les Chapellenies dans la province ecclésiastique de Reims au XIVe siècle, mémoire de maîtrise sous la direction de M. Mollat, 1969, dactylographié, 227 p.
  14. N. Bériou, L’avènement des maîtres de la Parole, Paris, 1998, p. V (avant-propos)
  15. Bibliographie sur HAL SHS.
  16. Site web de l’Institut Universitaire de France.
  17. Parmi d’autres, v. Nicole Bériou, « La prédication au béguinage de Paris pendant l'année liturgique 1272-1273 », in Recherches augustiniennes, vol. XIII (1978), p. 105-229 ; id., La prédication de Ranulphe de la Houblonnière. Sermons aux clercs et aux simples gens à Paris au XIIIe siècle Paris : 1987 ; id., L’avènement des maîtres de la Parole, Paris, 1998.
  18. Elle dirige ainsi une équipe internationale de chercheurs travaillant à la réalisation d’une édition électronique des sermons-modèles du dominicain Jacques de Voragine : Sermones.net.

Liens externes[modifier | modifier le code]