Nicolas de Leuchtenberg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nicolas de Leuchtenberg (homonymie).
Nicolas de Leuchtenberg
(de) Nicolaus von Leuchtenberg
Biographie
Titulature Duc de Leuchtenberg
Marquis de La Ferté-Beauharnais
Comte de Beauharnais
Dynastie Maison de Beauharnais
Nom de naissance Nicolaus Alexander Fritz von Leuchtenberg
Naissance (84 ans)
Munich (Allemagne)
Père Nicolas de Leuchtenberg
Mère Élisabeth Müller-Himmler
Conjoint Anne Christine Buegge
Enfants Nicolas de Leuchtenberg
Constantin de Leuchtenberg
Description de cette image, également commentée ci-après

Ducs de Leuchtenberg
(branche morganatique)

Nicolas Alexandre Frédéric de Leuchtenberg (en allemand : Nicolaus von Leuchtenberg), duc de Leuchtenberg (titre russe) et marquis de La Ferté-Beauharnais (titre français), est né le à Munich, en Allemagne. Chef de la maison de Beauharnais depuis 1937, il a fait carrière comme ingénieur du son à la télévision allemande.

Famille[modifier | modifier le code]

Nicolas, duc de Leuchtenberg est le fils du prince Niolas de Leuchtenberg (1896-1937) et de sa seconde épouse, Élisabeth Müller-Himmler (1906-1999).

Le , il épouse à Obernkirchen Anne Christine Buegge (1936). De cette union, qui s'est terminée par une séparation, naissent deux enfants :

  • duc Nicolas Maximilien de Leuchtenberg (1963-2002) ;
  • duc Constantin Alexandre de Leuchtenberg (1965).

Biographie[modifier | modifier le code]

Né en 1933, Nicolas de Leuchtenberg vit à Sankt Augustin, près de Bonn[1]. Il a travaillé longtemps comme ingénieur du son pour la télévision allemande[1],[2].

Depuis la mort sans héritier du prince Serge Georgevitch de Leuchtenberg (1890-1974), ultime titulaire du titre bavarois de duc de Leuchtenberg, Nicolas et son fils Constantin sont les seuls représentants mâles de la famille et du titre ducal[3].

Dans les années 2010, Nicolas de Leuchtenberg participe à de nombreuses commémorations en lien avec l'installation de sa famille dans le royaume de Bavière à partir de 1814[4],[5],[6],[7]. En 2013, il fête ses 80 ans à Eichstätt, autrefois principauté de ses ancêtres[8].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Ouvrages sur les Beauharnais-Leuchtenberg[modifier | modifier le code]

  • (de) Prinz Adalbert von Bayern, Die Herzen der Leuchtenberg : Chronik einer napoleonisch-bayerisch-europäischen Familie, Neuausg, (ISBN 3485006653)
  • (en) Zoia Belyakova, Honour and fidelity : The Russian Dukes of Leuchtenberg, Logos Publisher, (ASIN B00C40ONY8)

Notices généalogiques sur le duc Nicolas[modifier | modifier le code]

  • (en) « Duke Nikolaus von Leuchtenberg (1933) », dans Almanach de Gotha, vol. II, partie 3, (ISBN 0-9532142-3-0), p. 404
  • (fr) Georges Enache, « Nicolas Nicolaïevitch, duc de Leuchtenberg (né en 1933) », dans La Descendance de Pierre le Grand, tsar de Russie, Sedopols, (ISBN 2-904177-01-9), p. 236, référence IX 203.
  • (en) Charles W. Fanning, Dukes of Leuchtenberg : A Genealogy of the Descendants of Eugene de Beauharnais, J.V. Poate, (ISBN 0950018341)
  • (fr) Gérald Gouyé Martignac et Michel Sementéry, « SAS Nicolas, duc de Leuchtenberg (né en 1933) », dans La descendance de Joséphine impératrice des Français, Paris, Christian, (ISBN 2864960583), p. 141

Liens externes[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Belyakova 2010, p. 112.
  2. (de) Elmar Ettle, « Hoher Besuch in Kipfenberg », Donaukurier,‎ (lire en ligne).
  3. Belyakova 2010, p. 109, 110 et 112.
  4. (de) « Startseit », sur Freundeskreis Leuchteberg (consulté le 25 août 2017).
  5. (de) Josef Wermuth, « Besuch vom Fürstenhaus », Donaukurier,‎ (lire en ligne)
  6. (de) « Herzog von Leuchtenberg zu Gast im Gutshaus Jasebeck », Elbe-Jeetzel-Zeitung,‎ (lire en ligne)
  7. (de) « Ein ganz besonderer Tag für Seeon », Oberbayerisches Volksblatt,‎
  8. (de) Josef Schönwetter, « Am Fürstensitz der Urahnen », Donaukurier,‎ (lire en ligne)