Nicolas Vatimbella

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Alexandre Vatimbella.
Nicolas Vatimbella
Naissance (61 ans)
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture français

Nicolas Vatimbella est un écrivain français né le . Il est depuis 2006 le directeur général de SDL France.

À son sujet, Jean Ristat a écrit : « Nicolas Vatimbella est un maître en l’art de la fabulation[1] ».

Œuvres[modifier | modifier le code]

Il a collaboré aux revues : La Revue littéraire[7] et Lampe-Tempête.

Traduction[modifier | modifier le code]

Wallace Stevens Soixante-dix ans plus tard - 25 poèmes (1950–1955) Lampe-tempête n°7 (2010)

Performances[modifier | modifier le code]

  • Ida et Adi présenté en avant-première du festival ça vaut jamais le réel avec le plasticien et musicien Michel Vogel (2007)
  • Effeauillage[8] créé dans le cadre d'une performance effectuée avec le plasticien Michel Vogel et le musicien improvisateur Pascal Battus à l'occasion de l'édition 2008 du festival ça vaut jamais le réel organisé par le collectif In-Ouïr aux Instants Chavirés
  • Rosebran[9] mis en onde par Olivier Capparos (2008)
  • Agnès[10] mis en musique par Nicolas Losson, Lionel Marchetti et Olivier Capparos a été présenté en concert à l’Église Saint-Merri de Paris (2011)
  • Hymen est abondance[11] en collaboration avec l'artiste sonore Thierry Madiot. Créé au théâtre de l'Atalante de Paris (2011)
  • Je te salue[12] créé à l'occasion du festival Loligo (2013)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean Ristat - Les Lettres françaises - 29 novembre 2005.
  2. Le sujet est assez vaste, son traitement est assez étonnant, nous sommes assez narcissiques pour qu’en dehors du plaisir (littéraire, poétique, farceur ?), nous y trouvions presque tous un doigt pointé vers notre cible. Michèle Bernstein Libération, 21 mai 1992
  3. L’auteur prête une vie tout à fait inattendue aux choses les plus ordinaires et nous conduit dans un univers plein de poésie et de fantaisie. Profession Parents octobre 1994
  4. L’histoire de Quanda et Quando, fureurs, dévore-vie, innocence et tue-temps. Belle histoire. Il faut que [le lecteur] s’habitue à l’alternance de phrases d’un beau classicisme et de brisures syntaxiques et typographiques. Le Monde 30 juin 1995
  5. C’est est une archéologie du mal, une archéologie de la méchanceté comme l’aurait racontée Antonin Artaud ou Bataille et comme l’aurait représentée George Grosz ou Rebeyrolle. Ou peut-être plus féroce encore. Plus stridente. Plus incandescente. Nancy Dolhem, Les viscères de Mallarmé, Le Monde Diplomatique, janvier 2002
  6. L’humour est présent à chaque détour de la phrase et, comme il va de soi dans le merveilleux, fait bon ménage avec la cruauté et la violence. Notre écrivain est un grand fabulateur et sait jouer avec le mât auquel Ulysse est attaché. (…) Laissez-vous entraîner par l’écriture somptueuse, admirablement scandée de Nicolas Vatimbella. Sa langue est l’une des plus belles, des plus drôles, des plus savantes que j’ai lues depuis longtemps. Jean Ristat - L’HUMANITÉ, Les Lettres françaises - 29 novembre 2005
  7. "Mon vieux Bob Dylan" de Nicolas Vatimbella. En voilà qui connait son sujet sur le bout de ses cordes ! Pierre Assouline, LA RÉPUBLIQUE DES LIVRES (passouline.blog.lemonde.fr), Octobre 2005
  8. http://in.ouir.free.fr/
  9. Première étude chorale d'après Rosebran http://www.lampe-tempete.fr/rosebran.html
  10. http://www.lampe-tempete.fr/stmerri.html
  11. http://madiot.free.fr/spip.php?article126
  12. http://www.loligo.tm.fr/

Liens externes[modifier | modifier le code]