Nicolas Tournadre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nicolas Tournadre, 2014

Nicolas Tournadre est professeur de linguistique à l’université de Provence, spécialiste de morphosyntaxe et de typologie. Il est membre du laboratoire Lacito (CNRS).

Domaines d'études et biographie[modifier | modifier le code]

Ses recherches portent principalement sur la syntaxe ergative et sur la sémantique grammaticale des temps, des aspects, des modes et de l’évidentialité.

Il est spécialiste des langues tibétiques. Depuis 1986, il a effectué des recherches consacrées à ces langues sur le haut plateau tibétain, dans l’Himalaya et le Karakoram, en République populaire de Chine, en Inde, au Bhoutan, au Népal et au Pakistan.

Nicolas Tournadre a enseigné à l’Inalco, à l’Université de Paris 8, à l’Université de Virginie (États-Unis) et a mené des recherches à l’Académie des sciences sociales du Tibet.

Il a préparé sa thèse consacrée à l’ergativité en tibétain sous la direction de Claude Hagège et l’a soutenue en 1992 à Paris 3.

En 2000, il a obtenu la médaille de bronze du CNRS.

Il est polyglotte et a des connaissances dans des langues appartenant à 7 familles (romane, slave, germanique, tibétique, sinitique, indo-iranienne, langue des signes) : russe, polonais, ukrainien, slovaque, anglais, allemand, suédois, français, espagnol, portugais, italien, catalan, hébreu, mandarin, tibétain standard, tibétain classique, kham, amdo, ladakhi, balti, dzongkha, sherpa, drenjongke, hindi-ourdou, persan et LSF.

En 2012, il fait partie des « plus grands spécialistes du Tibet » qui demandent à Xi Jinping d'intervenir pour sauver la langue tibétaine[1].

Publications[modifier | modifier le code]

  • (en) The rhetorical use of the Tibetan ergative, in Linguistics of the Tibeo-Burman Area, 14 (1), 1991, pp. 93-107
  • Le système ergatif en tibétain moderne, L'auteur, 1992, 1028 p.
  • Bodkyi brdasprod rigpahi khridrgyun rabgsal melong: Le clair miroir. Enseignement de la grammaire tibétaine, traduit, adapté et commenté par Heather Stoddard et Nicolas Tournadre, Arvillard, Éditions Prajñā, Collection Tibétaine, 1992, 271 p.
  • La langue tibétaine : Un assassinat larvé, In : Tibet, l'envers du décor, O. Moulin dir., Paris, Olizane, 1993, pp. 167-175
  • (en) Tibetan ergativity and the trajectory model, in Current Issues in Sino-Tibetan Linguistics, Hajime Kitamura, Tatsuo Nishida, and Yasuhiko Nagano (eds.), pp. 637-648, Osaka, The Organizing Committee
  • L'ergativité en tibétain moderne : approche morphosyntaxique de la langue parlée, Bibliothèque de l'Information grammaticale 33, Peeters Publishers, 1996, 393 p.
  • Comparaison des systèmes médiatifs de quatre dialectes tibétains (tibétain central, ladakhi, dzongkha et amdo), In : L'énonciation médiatisée, Z. Guentchéva dir., Louvain, Peeters, 1996, pp. 195-213
  • Avec Sangda Dorjé, Manuel de tibétain standard, langue et civilisation (préface de Claude Hagège), Paris, L’Asiathèque « Langues et mondes », 2003, 544 p., accompagné de 2 CD; 2nde édition révisée (édition en anglais : (en) with Sangda Dorje, Manual of Standard Tibetan: Language and Civilization, 2 CDs, preface : Matthew Kapstein, Snow Lion Publications, Ithaca, New York, 2003, 563 p.)
  • (en) The Dynamics of Tibetan-Chinese Bilingualism. The Current Situation and Future Prospects, in China perspectives, n°45, 2003
  • avec Françoise Robin et Lungtok Choktsang (illustration), Le grand livre des proverbes tibétains, Paris, Presses du Châtelet, 2006, 235 p., (ISBN 2845922027)
  • (en) avec Lhakpa Norbu Sherpa, Gyurme Chodrak and Guillaume Oisel, Sherpa-English and English-Sherpa Dictionary, with Literary Tibetan and Nepali equivalents, Vajra Bookstore, Kathmandu, 2009, 295 p.
  • Le Prisme des langues : essai sur la diversité linguistique et les difficultés des langues, Paris, L’Asiathèque, 2014, 352 p.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :