Nicolas Sollogoub

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Nicolas Sollogoub
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 88 ans)
MontréalVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Activité

Nicolas Sollogoub est un artiste franco-canadien, dessinateur, designer, décorateur et maître verrier. Il est né le 10 novembre 1925 à Soissons de parents russes originaires de Saint-Pétersbourg et décédé le 11 juillet 2014 à Montréal.

Biographie[modifier | modifier le code]

Dans sa jeunesse en France, Nicolas Sollogoub étudie le théâtre et le dessin à Auteuil, puis l'architecture et la décoration à l'atelier de l'Académie Charpentier. Durant son service militaire en Indochine, il procède à des relevés topographiques autour des temples d'Angkor Thom et d'Angkor Vat. À son retour, il s'initie à l'art du vitrail, toujours à l'atelier Charpentier.

La vie à Montréal au XIXe siècle, la station McGill.

Entré à l'ORTF comme peintre décorateur, il continue de se perfectionner à l'art du vitrail jusqu'en 1950, année où il décide de quitter la France pour s'installer à Montréal. Après avoir réalisé de nombreux décors pour le théâtre et le cinéma, il intègre en 1964 Radio-Canada à titre de graphiste, illustrateur et décorateur et devient l'assistant de Frédéric Back. En parallèle, il mène une carrière dans l'art du vitrail qui va donner lieu à de nombreuses réalisations, dont certaines de très grandes tailles, en plusieurs lieux de Montréal. La plus connue étant « La Vie à Montréal au XIXe siècle », une composition de cinq grandes verrières d'une longueur totale de 30,5 mètres, installée à la station de métro McGill. Pour ce faire, il utilise une technique personnelle originale, sans plomb et tridimensionnelle qui fait l'objet en 1990 d'un dépôt de brevet aux États-Unis et qu'il nomme « Nicolas Sollogoub 3D ». Entre 1976 et 1979 à Montréal, il dirige la restauration du Château Dufresne.

Passionné par l'Histoire française au Québec, plusieurs de ses vitraux reflètent des événements de cette histoire. Ses œuvres ont fait l'objet de nombreuses expositions dans le monde, notamment à Paris. Au Japon il a réalisé trois vitraux qui évoquent le jumelage entre Montréal et Hiroshima.

En France, il a réalisé une série de six vitraux composant un mémorial des origines de la Nouvelle-France dans l'église Saint-Pierre de Brouage, lieu de naissance de Samuel de Champlain.

Promu chevalier dans l'Ordre des Arts et Lettres par le Ministère de la Culture français en janvier 2011, Nicolas Sollogoub est décédé le 11 juillet 2014 à l'Hôpital Saint-Luc de Montréal.

Liens externes[modifier | modifier le code]

. Vitraux de Nicolas Sollogoub dans l'église de Brouage