Nicolas Poliakoff (peintre)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Nicolas Poliakoff
Nicolas louvre.jpg
Nicolas Poliakoff au Louvre au début des années 70
Naissance
Décès
(à 76 ans)
Paris
Nationalité
Drapeau : France Française
Activité
Formation
École des beaux-arts de Belgrade, Académie de peinture André Lhote
Maître
Mouvement

Nicolas Poliakoff, né Nikolaï Gueorguiévitch Poliakov (en russe : Николай Георгиевич Поляков) le en Ukraine[Où ?], naturalisé français, décédé le à Paris, est un peintre russe de l’École de Paris. Il est un des représentants du mouvement Cubiste.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né en Ukraine le 22 juillet 1899, il se forme dans un premier temps à l’École des Beaux-Arts de Belgrade (Yougoslavie), qu’il fréquente d’octobre 1921 à juillet 1925. En octobre 1925, il rejoint Paris où il devient élève d’André Lhote au sein de son Académie de Peinture, 18 rue d'Odessa (14e arrondissement de Paris).

À partir de 1926, il est massier de cette Académie et assistant d’André Lhote jusqu’au décès de celui-ci en 1962.

En 1933 il a fait trois gouaches pour illustrer un manuscrit calligraphié par Guido Colucci de la nouvelle "Un crime" d'Ivan Bounine.

Jusqu’en 1965, il est professeur de peinture à l’Académie.

À partir des années 1930 et jusqu’à son décès, il occupe un atelier au 278, boulevard Raspail à Paris dans le quartier de Montparnasse.

Il était agréé copiste au Musée du Louvre.

Portrait dessiné du peintre russe Nicolas Poliakoff sur son lit de l'hôpital Cochin à Paris le 1er mai 1973. Dessin original de Pablo Altés Aguilera
Portrait du peintre russe Nicolas Poliakoff sur son lit de l'hôpital Cochin à Paris le . Dessin original de Pablo Altés Aguilera.

Ses cendres reposent au cimetière du Père-Lachaise à Paris

Expositions personnelles[modifier | modifier le code]

À Paris[modifier | modifier le code]

  • 1926 : Galerie A. Drouant
  • 1941 : Galerie Montagnac
  • 1936 : Galerie Castelucho-Diana
  • 1943 : Galerie A. Drouant
  • 1959 : Foyer des artistes
  • 1962 : Galerie du Vieux Colombier

À l’étranger[modifier | modifier le code]

  • 1929 : Belgrade (Yougoslavie)
  • 1930 : Boston (États-Unis)

Expositions collectives[modifier | modifier le code]

  • 1926, 1927, 1928 : Salon d'automne, Paris[1]
  • 1926 à 1976 : Salon des Artistes Indépendants à Paris ("Catalogue raisonné du Salon des Indépendants 1884-2000"- Jean Monneret)
  • 1926 : exposition de l’académie André Lhote au Sacre du Printemps à Paris
  • 1927 : exposition André Lhote et ses élèves, Claridge Gallery, Londres
  • 1937 : Exposition d’artistes de Montparnasse à la Galerie Pittoresque, 133, boulevard Raspail (avec d’autres élèves d’André Lhote)
  • 1961 : exposition Les peintres russes de l’Ecole de Paris à la Maison de la Pensée Française (artistes exposants : Adlen, Akopian, Andreenko, Androussov, Annenkov, Benatov, Benn, Blatas, Blond, Boberman, Bogratchew, Chagall, Chapiro, Charchoune, Chwat, Constant, Constant Judith, Delaunay Sonia, Dmitrienko, Garbell, Ghera, Gontcharova, Granovsky, Grimm, Hossiasson, de Hueck, Issaiev, Ivanoff, Kandinsky, Kikoïne, Konstan, Kovner, Kremègne, Lanskoy, Larionov, Lubitch, Mane-Katz, Michonze, Milshtein, Morhange, Naïditch, Nilouss, Orloff, Pailes, Petrova-Léger, Pikelny, Poliakoff Serge, Poliakoff Nicolas, Pougny, Rakine, Ségal, Soutine, De Staël, Staritsky, Sterling, Survage, Tamari, Tcherniavsky, Terechkovitch, Volovick, Zack, Zadkine)

Collections publiques[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Patrick-F. Barrer, L'histoire du Salon d'automne de 1903 à nos jours, Éditions Arts et Images du Monde, 1992, page 223.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gérald Schurr, Le guidargus de la peinture, Les éditions de l'amateur, 1980.
  • Patrick-F. Barrer, L'histoire du Salon d'automne de 1903 à nos jours, Éditions Arts et Images du Monde, 1992.
  • Lydia Harambourg, Index des peintres de l'École de Paris, dans L'École de paris, 1945-1965 - Dictionnaire des peintres, Éditions Ides et Calendes, 1993.
  • Dictionnaire Bénézit, Gründ, 1999.

Liens externes[modifier | modifier le code]